LE PA­RA­DOXE

La Presse Business (Tunisia) - - EDITO -

Le nou­veau Cadre en­vi­ron­ne­men­tal et so­cial de la Banque mon­diale, un pro­jet qui se­ra exa­mi­né par le Con­seil des ad­mi­nis­tra­teurs de la Banque, com­porte une nou­velle norme sur le tra­vail qui, pour la pre­mière fois, exi­ge­rait des pays em­prun­teurs qu’ils res­pectent cer­tains droits fon­da­men­taux des tra­vailleurs et se sou­cient des condi­tions de tra­vail dans les pro­jets qu’elle finance. L’adop­tion d’une telle me­sure de sau­ve­garde du tra­vail dans le cadre de prêts de la Banque mon­diale au sec­teur pu­blic et à ses or­ga­nismes prê­teurs, en l’oc­cur­rence la So­cié­té fi­nan­cière in­ter­na­tio­nale (SFI), pour­rait mettre à l’épreuve l’ac­tion de la nou­velle équipe gou­ver­ne­men­tale. Car, après avoir mis le doigt dans l’en­gre­nage de la sa­tis­fac­tion des re­ven­di­ca­tions, celles jus­ti­fiées et celles qui le sont moins, éma­nant de di­vers corps so­cio­pro­fes­sion­nels, il va falloir s’at­tendre à ce que le tor­chon brûle un peu par­tout, dans tous les sec­teurs de l’ac­ti­vi­té éco­no­mique et dans toutes les régions, si les me­sures d’aus­té­ri­té exi­gées par les bailleurs de fonds en­traient en vi­gueur. Certes, per­sonne ne s’at­tend à ce que les re­la­tions entre syn­di­cats et pro­chain gou­ver­ne­ment se mettent au beau fixe dans le cadre idyllique de l’«union na­tio­nale», mais de telles me­sures d’aus­té­ri­té vont à n’en pas dou­ter, conduire à l’exa­cer­ba­tion de l’af­fron­te­ment so­cial tout au long des an­nées à ve­nir, tel­le­ment la conjonc­ture éco­no­mique et so­ciale dans le pays est dra­ma­tique. Les prêts, nor­ma­le­ment des­ti­nés à apai­ser les ar­deurs des tra­vailleurs par le biais des aug­men­ta­tions sa­la­riales et de la com­pen­sa­tion des prix des pro­duits de base, dé­sor­mais condi­tion­nés par ce nou­veau cadre en­vi­ron­ne­men­tal et so­cial, ne se­raient peut-être plus ac­cor­dés à notre pays car il est dif­fi­cile de me­ner à bon port la barque des ré­formes qu’exige la conjonc­ture et qui ne man­que­ront pas de pro­vo­quer des man­que­ments aux li­ber­tés syn­di­cales. C’est l’un des pa­ra­doxes des ins­ti­tu­tions de Bret­ton Woods, qui illustre une vi­sion étri­quée de la réa­li­té.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.