LES TUNISIENS MÉ­CON­TENTS

La Presse Business (Tunisia) - - EXPRESS -

Se­lon le Ftdes, les mou­ve­ments de pro­tes­ta­tion ont en­re­gis­tré une hausse im­por­tante au cours du mois de juillet der­nier. Ab­des­sa­tar Sah­ba­ni, mem­ber du FTDES (Fo­rum tu­ni­sien pour les droits éco­no­miques et so­ciaux) a in­di­qué que 568 mou­ve­ments de pro­tes­ta­tion col­lec­tifs et in­di­vi­duels ont été en­re­gis­trés au mois de juillet 2016 contre 398 mou­ve­ments au mois de juin de la même an­née. L’in­ter­ve­nant a ajou­té que les mou­ve­ments de pro­tes­ta­tion sont dans leur ma­jo­ri­té des mou­ve­ments spon­ta­nés (37%) contre 35% mou­ve­ments libres et 15% anar­chiques. Se­lon Sah­ba­ni, les cou­pures d’élec­tri­ci­té dans plu­sieurs ré­gions du pays, la non-ré­gu­la­ri­sa­tion de la si­tua­tion pro­fes­sion­nelle de plu­sieurs em­ployés, la hausse des prix, la baisse du pou­voir d’achat et la hausse du taux de chô­mage sont les prin­ci­pales rai­sons de ces mou­ve­ments. La même source a pré­ci­sé que la ré­gion de Tu­nis a en­re­gis­tré le plus im­por­tant nombre de pro­tes­ta­tions (79), sui­vie de la ré­gion de Kai­rouan, Gaf­sa, Si­di Bou­zid et Jen­dou­ba contre une baisse des pro­tes­ta­tions dans la ré­gion de Za­ghouan qui n’a en­re­gis­tré au­cun mou­ve­ment de pro­tes­ta­tion pour le deuxième mois consé­cu­tif. Par ailleurs, Sah­ba­ni a in­di­qué que le mois de juillet der­nier a en­re­gis­tré 53 cas de sui­cide contre 69 au mois de juin. “Pour la pre­mière fois, le sui­cide a concer­né la tranche d’âge 46-60 ans et prin­ci­pa­le­ment des mères de jeunes dis­pa­rus qui avaient dé­jà me­na­cé de se sui­ci­der en cas d’ab­sence de ré­ponse con­cer­nant le sort de leurs en­fants“, a-t-il re­gret­té. Se­lon Sah­ba­ni, un autre cas de sui­cide a été en­re­gis­tré chez une fille de 16 ans, après avoir pris connais­sance de ses ré­sul­tats sco­laires fai­sant sa­voir que le sui­cide chez les en­fants est lié aux exa­mens et aux ré­sul­tats sco­laires. “Le sui­cide conti­nue, éga­le­ment, à tou­cher les per­sonnes âgées, en rai­son du manque d’en­ca­dre­ment de cette ca­té­go­rie so­ciale”. De son cô­té, Mas­soud Romd­ha­ni, membre du Ftdes a si­gna­lé la hausse des actes de vio­lence en­re­gis­trés dans les es­paces pu­blics et pri­vés, fai­sant re­mar­quer qu’il s’agit d’un in­di­ca­teur né­ga­tif de la so­cié­té tu­ni­sienne. “La vio­lence est presque de­ve­nue une cul­ture en Tu­ni­sie“, a-t-il pré­ve­nu.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.