UN AN DEJA

La Presse Business (Tunisia) - - EDITO -

La Presse Bu­si­ness vient de souf­fler sa pre­mière bou­gie. Ma mis­sion de te­nir au moins une an­née, est ac­com­plie. Le de­voir m’ap­pelle au sein du quo­ti­dien. Je me sé­pare de la re­vue avec un pin­ce­ment au coeur mais ras­su­ré de la conti­nui­té. Que puis-je lé­guer à mes suc­ces­seurs, si­non les grands axes de sa ligne édi­to­riale ? En ef­fet, quand nous avons conçu La Presse Bu­si­ness, nous l’avons vou­lue une re­vue heb­do­ma­daire à vo­ca­tion éco­no­mique à la fois haut de gamme et di­dac­tique, al­liant l’am­bi­tion du fond et la grande ac­ces­si­bi­li­té de la forme. Une re­vue co­hé­rente qui fé­dère un lec­to­rat et lui offre un an­crage, une as­sise au mo­ment où ce lec­to­rat ne sup­porte plus d’être ba­la­dé au gré des modes et des vents, sou­mis à la dic­ta­ture du doigt mouillé. Tout au long d’une an­née nous avons pri­vi­lé­gie le pro­pos. Il ne s’agit pas de cou­vrir pour cou­vrir, de dire pour dire. Mais par rap­port à la co­hé­rence évo­quée plus haut, de sa­voir exac­te­ment ce qu’on dit, pour­quoi on le dit, comment on le dit, en quoi il est né­ces­saire de le dire. En clair, pas de cou­ver­ture pas­si­ve­ment gé­né­ra­liste, mais prio­ri­té est don­née à nos ap­ports spé­ci­fiques. Si on in­ter­vient sur un su­jet, c’est par ce que nos in­for­ma­tions, nos angles, nos ex­pli­ca­tions ou nos prises de po­si­tion ap­portent quelque chose de par­ti­cu­lier et de né­ces­saire. C'est, aus­si, une re­vue qui dénonce quand il se doit, mais aus­si qui ap­prouve. Qui cri­tique, mais qui pro­pose aus­si. Qui ne dore pas la pi­lule, mais qui ac­corde toute sa place à l’es­pé­rance. Qui ne confond pas la contes­ta­tion avec la mé­chan­ce­té et qui peut pro­mou­voir sans fla­gor­ne­rie. Nous l’avons conçue pour être une re­vue sou­vent tendre, po­si­tive et même in­dul­gente (et quelque fois seule), mais aus­si pour être ter­rible et fé­roce quand il le faut. Une re­vue qui, dans un monde qui ap­pa­raît de plus en plus opaque, re­donne du sens, offre des re­pères, tisse des fils conducteurs, ouvre des pers­pec­tives. Une re­vue, qui, grâce à son par­te­na­riat ex­clu­sif avec le Fi­nan­cial Times, est ca­pable de ba­li­ser la voie à une crois­sance qui la po­si­tion­ne­ra comme un titre lea­der de la presse éco­no­mique en Tu­ni­sie. Au­jourd’hui, je passe le flam­beau à un col­lègue qui sau­ra sû­re­ment don­ner un nou­vel élan à ce sup­port en­core jeune et à un mo­ment où le défi de la tran­si­tion di­gi­tale est de­ve­nu un en­jeu d’ave­nir. Tout en sou­hai­tant un bon an­ni­ver­saire à La Presse Bu­si­ness, je tiens à re­mer­cier nos lec­teurs d’abord pour leur in­té­rêt, nos par­te­naires pour leur sou­tien et toute l’équipe en place qui va conti­nuer l’oeuvre en­tre­prise en­semble voi­là plus d’une an­née, pour me­ner à bon port La Presse Bu­si­ness.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.