SEULE­MENT 2 OPÉ­RA­TEURS S’Y IN­TÉ­RESSENT

La Presse Business (Tunisia) - - EXPRESS -

Seule­ment deux in­ves­tis­seurs ont ré­pon­du à l’ap­pel d’offres pour la réa­li­sa­tion de la deuxième phase du pro­jet Ta­pa­ru­ra : une so­cié­té tu­ni­sienne et un groupe chi­nois, ré­vèle Lot­fi Ab­des­sa­lem, nou­veau Pdg de la So­cié­té d’études et d’amé­na­ge­ment des côtes nord de la ville de Sfax (Seacnvs). Le pro­jet consiste en l’amé­na­ge­ment d’un pôle ur­bain et tou­ris­tique, après la réa­li­sa­tion de la pre­mière phase à tra­vers la dé­pol­lu­tion de la zone ma­ri­time. Sur les 48 in­ves­tis­seurs qui ont re­ti­ré le ca­hier des charges de l’ap­pel d’offres, très peu dis­posent de ca­pa­ci­tés fi­nan­cières et hu­maines leur perme ant de réa­li­ser le pro­jet, ce qui ex­plique le faible nombre de ré­ponses, sou­ligne-t-il. Le coût du ter­rain fixé par le se­cré­ta­riat d’Etat (ac­tuel­le­ment mi­nis­tère) des do­maines de l’Etat à un mil­lion 161 mille di­nars, peut être mo­di­fié par le can­di­dat, pré­cise le Pdg. Cet ap­pel d’offres est le deuxième lan­cé par la Seacnvs, le 2 juin 2017, après l’échec du pre­mier. Le ré­sul­tat de l’exa­men des offres se­ra an­non­cé dé­but no­vembre.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.