LA CEL­LULE SO­CIOS CSS FÊTE SES DIX ANS

UNE EX­PÉ­RIENCE PI­LOTE

La Presse Business (Tunisia) - - SOMMAIRE - Par Ta­rek GHARBI

ANS le cadre des fes­ti­vi­tés, un grand ga­la ani­mé par des stars de la chan­son arabe se­ra or­ga­ni­sé. Une ren­contre-ga­la se tien­dra le 17 mars et op­po­se­ra l’équipe de France, cham­pionne du Monde 1998 (Des­champs, Blanc, Djor­kaeff, Tré­ze­guet...) et les vé­té­rans du CSS. Un col­loque in­ter­na­tio­nal pla­cé sur le thème «Le mo­dèle des So­cios pour la par­ti­ci­pa­tion au fi­nan­ce­ment et la bonne gou­ver­nance des clubs» se tien­dra à l’oc­ca­sion avec la par­ti­ci­pa­tion de So­cios de clubs por­tu­gais (Ben­fi­ca) et es­pa­gnols. Des ex­perts fi­nan­ciers in­ter­na­tio­naux pren­dront part à ce col­loque. So­cios CSS or­ga­ni­se­ra éga­le­ment un tour­noi sco­laire réunis­sant les col­lèges de l’en­semble du gou­ver­no­rat de Sfax. La fi­nale de ce tour­noi se joue­ra le 17 mars pro­chain au stade Taieb Mhi­ri en le­ver de ri­deau du match-ga­la op­po­sant le CSS des plus de 40 ans et l’Equipe de France cham­pionne du monde 1998.

UN CA­PI­TAL FI­NAN­CIER À DÉ­VE­LOP­PER

So­cios CSS est le ré­seau des sup­por­ters du Club Spor­tif Sfaxien. Il cherche à ins­tal­ler «une nou­velle vi­sion de la com­mu­ni­ca­tion du club dans un cadre pro­fes­sion­nel». Il ne s’agit pas à pro­pre­ment par­ler d’un or­gane in­dé­pen­dant puis­qu’il est pla­cé sous l’égide du bu­reau di­rec­teur du CSS. Il bé­né­fi­cie d’une re­la­tive au­to­no­mie de ges­tion des fonds col­lec­tés. Les So­cios élisent douze membres pour consti­tuer le se­cré­ta­riat du Co­mi­té par­mi les membres ac­tifs. D’après les textes de fon­da­tion, les ob­jec­tifs fixés à ce ré­seau consistent à : — in­car­ner une vi­sion pro­fes­sion­nelle qui fait que «le CSS com­mu­nique pour sur­vivre» ; – im­pli­quer les sup­por­ters du CSS dans l’aide mo­rale et fi­nan­cière du club, et dans la ges­tion quo­ti­dienne du CSS ; – dé­ve­lop­per un ca­pi­tal fi­nan­cier pro­ve­nant des co­ti­sa­tions d’ins­crip­tion au ré­seau des «So­cios» et autres, per­met­tant d’ai­der fi­nan­ciè­re­ment le CSS dans cer­tains de ses be­soins ; – par­ti­ci­per au dé­ve­lop­pe­ment des dif­fé­rents as­pects du spon­so­ring du CSS ; – en­ca­drer, sou­te­nir et en­cou­ra­ger les jeunes du Centre de for­ma­tion du CSS ; – or­ga­ni­ser di­vers évé­ne­ments qui ré­animent l’am­biance au­tour du CSS.

AD VI­TAM ETERNAM

La cel­lule So­cios, fon­dée il y a dix ans, as­sure des re­cettes fixes. C’est ain­si qu’elle a ins­tal­lé un pé­ri­mètre de près de 225 mètres de pan­neaux Led der­rière les cages et tout au­tour du stade Taieb Mhi­ri de Sfax en pan­neaux pu­bli­ci­taires. Le plus grand pé­ri­mètre dans un stade en Afrique. En termes de fi­nan­ce­ment, les pan­neaux Led per­mettent de mul­ti­plier par huit les re­cettes de spon­so­ring.L’ob­jec­tif reste l’au­to­fi­nan­ce­ment du club qui n’au­ra plus dans l’ave­nir be­soin d’at­tendre les sub­ven­tions des au­to­ri­tés.Pour ce qui est des struc­tures, chaque an­née, l’as­sem­blée gé­né­rale per­met de re­nou­ve­ler le tiers du bu­reau di­rec­teur. Le slo­gan re­te­nu par les fon­da­teurs est «Ad Vi­tam Eternam» Les ca­té­go­ries répertoriées dans cette struc­ture sont: So­cios Ju­nior, So­cios Pro, So­cios Pres­tige, So­cios Gold et So­cios Group. Le So­cios Gold nu­mé­ro Un n’est autre que la lé­gende, Ha­ma­di Agre­bi.

DES INI­TIA­TIVES AU NI­VEAU DE L’IN­FRA­STRUC­TURE

En plus d’un bus of­fert au club par les sup­por­ters de So­cios, cette struc­ture a mis en place la pre­mière ap­pli­ca­tion Mo­bile en Afrique pour une as­so­cia­tion spor­tive. En 2015, elle a mis en place une aca­dé­mie Echecs pour les jeunes de moins de 15 ans. Les réa­li­sa­tions à mettre à l’ac­tif de So­cios CSS, en plus des pan­neaux Led sont les sui­vantes : une salle de mus­cu­la­tion, une salle de vi­sion­nage, une salle de mas­sage, des pan­neaux de bas­ket, une cel­lule cultu­relle, l’amé­na­ge­ment du ter­rain prin­ci­pal du com­plexe, le ter­rain Mi­lan Kric­tic (du nom de l’en­traî­neur lé­gen­daire des an­nées 1960 qui a mis les bases du CSS de la Belle époque)... Ce ne sont pas les idées qui manquent du cô­té des So­cios qui ont pas­sé un contrat de par­te­na­riat avec la Com­pa­gnie aé­rienne na­tio­nale Tu­ni­sair. Et qui drainent de pré­cieux fonds de di­nars pour fi­nan­cer les ac­ti­vi­tés du club-phare de la ville de Sfax.Il y a trois ans, pour 6.000 adhé­rents, près de deux mil­lions de di­nars ont été rap­por­tés par ce ré­seau qui en­tend au­jourd’hui pas­ser à la vi­tesse su­pé­rieure et oeu­vrer se­lon une stra­té­gie claire, tout en dé­ve­lop­pant ses ca­pa­ci­tés de drai­ner le plus grand nombre de fans Noir et Blanc. Un exemple à suivre pour tous les autres clubs en mal de fi­nan­ce­ment et qui se plaignent de se re­trou­ver tout près de la ban­que­route en ces temps dif­fi­ciles aus­si bien pour le fi­nan­ce­ment du sport que de tous les autres sec­teurs d’ac­ti­vi­té.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.