Suc­cès im­pé­ra­tif

Face à un COM qui se cherche en­core, l’ASG est de­vant une belle op­por­tu­ni­té de si­gner son pre­mier suc­cès de la sai­son, in­dis­pen­sable sur tous les plans

La Presse (Tunisia) - - SPORT - Hé­di JENNY

Après quatre ren­contres et mal­gré la bonne pres­ta­tion des siens dans le match contre l'Es­pé­rance qui s'est ter­mi­né sur une nou­velle dé­faite, le coach du «Car­re­lage» Mon­ta­cer Lou­hi­chi est dos au mur. Avec un seul point au comp­teur, oc­cu­pant la queue du pe­lo­ton avec l'USBG, l'ASG n'a pas droit à l'er­reur cet après-mi­di dans son der­by avec le voi­sin, le COM, qui n'est pas lui aus­si dans de beaux draps et qui n'a pas en­core di­gé­ré son faux pas de­vant le CAB. Après l'eu­pho­rie de la bonne im­pres­sion lais­sée par le gar­dien Ali Aya­ri et ses par­te­naires face aux «Sang et Or», place main­te­nant au réa­lisme et au re­tour sur terre. «Dans cette ren­contre à en­jeu cru­cial pour nous comme pour notre ad­ver­saire du jour, le ré­sul­tat prime, dé­clare l'en­traî­neur du Car­re­lage. Nous avons gran­de­ment be­soin des trois points de la vic­toire qui pour­raient nous pro­pul­ser au mi­lieu du ta­bleau. Et puis, c’est un match à six points avec un ad­ver­saire di­rect pour le main­tien, même s’il est trop tôt pour par­ler ac­ces­sion ou ré­tro­gra­da­tion. L’is­sue de cette par­tie se­ra ca­pi­tale pour les deux équipes sur le plan psy­cho­lo­gique. Ce qui ex­plique la grande pres­sion et la lé­gère ten­sion dans notre camp».

Au grand com­plet

S'il est un atout prin­ci­pal qui joue en fa­veur des Ga­bé­siens de la «Zli­za», plus sans doute que l'avan­tage du ter­rain et du pu­blic, c'est la pos­si­bi­li­té of­ferte cette fois au coach Mon­ta­cer Lou­hi­chi de pou­voir comp­ter sur la to­ta­li­té de son ef­fec­tif. Le mi­lieu of­fen­sif Zou­haïr At­tia, com­plè­te­ment ré­ta­bli, a re­pris du poil de la bête et est dé­sor­mais en me­sure de re­con­qué­rir une place de ti­tu­laire. L'at­ta­quant-bu­teur Slim Mez­li­ni et Mah­di Saâ­da sont eux aus­si ca­pables de fi­gu­rer par­mi les 18 convo­qués, même si cette se­maine ils se sont en­traî­nés en so­li­taires. Si, dans les buts, Ali Aya­ri et sur les deux flancs de la dé­fense, Bi­lel Ben Bra­him à droite et Achraf Zoua­ghi à gauche s'im­posent, dans la char­nière cen­trale, il y a un trio in­dis­cu­table Ali Ab­de­la­ziz Gue­chi, Sad­dam Ben Azi­za, Hous­sem Zral­li, et ce se­ra un vé­ri­table casse-tête chi­nois pour obli­ger l'un d'eux à faire ban­quette tel­le­ment ils se valent, même si le dé­fen­seur al­gé­rien est un peu au-des­sus du lot. Mêmes pré­oc­cu­pa­tions dans le com­par­ti­ment of­fen­sif avec des élé­ments in­dis­cu­tables aux qua­li­tés in­dé­niables qui doivent en­ta­mer le match et à leur tête les deux meilleurs joueurs de per­cus­sion et de créa­tion de dan­ger cons­tant dans la zone ad­verse que sont Seï­fed­dine Jer­bi et Fah­mi Ka­cem. Si Mon­ta­cer Lou­hi­chi dé­cide d'évo­luer avec deux avants de pointe, il doit sa­cri­fier un de­mi par­mi les trois pos­tu­lants, Mou­rad Hedh­li, Ni­dhal Saïed et Ma­rouen Tej, car le duo et plaque tour­nante de l'en­tre­jeu Skan­der Agre­bi (sen­ti­nelle) et Ab­del­ha­lim Dar­ra­gi (de­mi gauche) sont in­tou­chables.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.