Plus de peur que de mal

Pa­nique, hier, à l’ave­nue Habib-Bourguiba, au coeur de la ca­pi­tale. Une alerte fai­sant état de la pré­sence d’un ob­jet sus­pect dans un ca­fé a été don­née par une ci­toyenne

La Presse (Tunisia) - - ACTUALITÉS - Mar­wa SAÏDI

Les forces de sé­cu­ri­té sont in­ter­ve­nues, hier ma­tin, au com­plexe com­mer­cial «Le Par­nasse», au centre-ville de Tu­nis, après une alerte don­née par une ci­toyenne fai­sant état de la pré­sence d’un sac sus­pect à l’in­té­rieur d’un ca­fé ayant pi­gnon sur rue au coeur de la ca­pi­tale. Les forces sé­cu­ri­taires spé­cia­li­sées dans le dé­mi­nage — car la sus­pi­cion por­tait sur la pré­sence éven­tuelle d’une bombe — ont vite fait éva­cuer les lieux. La po­lice a sé­cu­ri­sé le pé­ri­mètre et pro­cé­dé à l’iden­ti­fi­ca­tion du sac en ques­tion. «Je ne sais pas ce qui s’est pas­sé, on était dans le ca­fé, et tout d’un coup la pa­tronne nous a som­més de quit­ter im­mé­dia­te­ment

le ca­fé», té­moigne une em­ployée du ca­fé. «J’at­ten­dais un ami, juste à proxi­mi­té du­dit ca­fé, lorsque sou­dain les forces sé­cu­ri­taires ont fait ir­rup­tion et ont som­mé les gens de quit­ter le lieu», a confié un té­moin à La Presse. La pa­nique s’est ins­tal­lée pour quelque temps hier à l’ave­nue, avant que la ten­sion baisse. Au terme des opé­ra­tions d’iden­ti­fi­ca­tion, le porte-pa­role de la di­rec­tion gé­né­rale de la sû­re­té na­tio­nale, Wa­lid Ha­ki­ma, a af­fir­mé que le sac sus­pect ne conte­nait rien de dan­ge­reux. «Le sac re­trou­vé conte­nait des fruits, des lé­gumes et un tube en fer», a-t-il af­fir­mé. Fi­na­le­ment, il y a eu plus de peur que de mal. Mais l’oc­ca­sion a été pro­pice pour consta­ter l’im­pru­dence de cer­tains ci­toyens, cu­rieux, qui se sont rués vers le­dit ca­fé pour sa­voir ce qui se pas­sait. Or dans de telles cir­cons­tances, seules les forces sé­cu­ri­taires de­vraient être proches du lieu et de l’ob­jet en ques­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.