Sa­chons rai­son gar­der

A moins qu’il n’y ait une pro­gram­ma­tion ex­cep­tion­nelle (ren­contres ami­cales, adap­ta­tion à l’al­ti­tude et ce n’est pas le cas) ou pour des rai­sons réel­le­ment plau­sibles, il se­rait plus in­di­qué de res­ter en Tu­ni­sie où toute la préparation, pour at­teindre l’o

La Presse (Tunisia) - - SPORT - Ka­mel GHATTAS

La Fé­dé­ra­tion tu­ni­sienne de foot­ball re­ce­vra en prime de sa qua­li­fi­ca­tion au Mon­dial un jo­li pac­tole. Elle pour­ra de ce fait ser­vir aux joueurs et à l’en­ca­dre­ment tech­nique ce qui leur a été pro­mis et bien en­ten­du sol­der ses dettes. Mais ce­la est se­con­daire par rap­port à l’usage que l’on se pro­pose de faire pour le reste. Et ce n’est pas parce qu’on dis­pose de beau­coup d’ar­gent que l’on doit se lais­ser al­ler au-de­vant de dé­penses que l’on pour­rait évi­ter. D’après Maa­loul un stage est pré­vu pour le mois de dé­cem­bre­dé­but jan­vier à… l’étran­ger (?!), à l’ef­fet de «par­faire» la condi­tion phy­sique des joueurs. Si c’est pour la neige, Aïn Dra­hem et Ta­bar­ka re­vêtent leur man­teau blanc en cette sai­son. A-t-il ou­blié que les Eu­ro­péens, en cette pé­riode de l’an­née jus­te­ment, «fuient» leur conti­nent pour al­ler dans les ré­gions chaudes, la nôtre par exemple, pour ef­fec­tuer leur préparation hi­ver­nale ? A moins qu’il n’y ait une pro­gram­ma­tion ex­cep­tion­nelle (ren­contres ami­cales, adap­ta­tion à l’al­ti­tude et ce n’est pas le cas) ou pour des rai­sons réel­le­ment plau­sibles, il se­rait plus in­di­qué de res­ter en Tu­ni­sie où toute la préparation — pour at­teindre l’ob­jec­tif — a été réa­li­sée, dans des condi­tions par­faites. C’est même une plus-va­lue pour notre pays qui est de­ve­nu de­puis des an­nées un pas­sage obli­gé pour les meilleures équipes al­gé­riennes qui jouent les pre­miers rôles, pour ses ins­tal­la­tions, et pour les équi­pe­ments dont il dis­pose. De toutes les fa­çons, la FTF est en me­sure d’ac­qué­rir, séance te­nante, tout ce qui manque pour amé­lio­rer ce qui existe, et qui res­te­ra un bien ac­quis que l’on pour­ra tou­jours uti­li­ser le cas échéant pour les be­soins de tous ceux qui fré­quen­te­ront le centre choi­si. Fau­drait-il rap­pe­ler que les condi­tions éco­no­miques et fi­nan­cières du pays sont dans une si­tua­tion dé­li­cate ? Et comme ce stage est des­ti­né aux joueurs lo­caux, donc il ne s’agit pas de fa­ci­li­ter la tâche de ceux qui évo­luent en Eu­rope, il pa­raît, le moins qu’on puisse dire, sau­gre­nu de pro­gram­mer pa­reille ini­tia­tive. Une fois cette étape fran­chie et tout l’ef­fec­tif réuni, pour la phase fi­nale de la préparation, il se­rait tout in­di­qué de se rendre à l’étran­ger pour une sé­rie de ren­contres ami­cales. Un pro­gramme qu’il se­ra d’ailleurs dif­fi­cile et la­bo­rieux de concoc­ter, mais né­ces­saire pour que l’équipe puisse ac­qué­rir plus de rythme et de mé­tier.

Équipe de Tu­ni­sie

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.