Ali Boum­ni­jel dé­barque

L’ex-ca­pi­taine cha­ris­ma­tique de notre EN a été nom­mé en tant que pre­mier as­sis­tant de Ve­lud. Une ex­cel­lente opé­ra­tion de «cir­cons­tance».

La Presse (Tunisia) - - SPORT - Ha­tem REGAIEG

C’était dans l’air de­puis quelque temps, sur­tout après l’aban­don — tant mieux d’ailleurs — de la piste for­te­ment contes­tée du Fran­coAl­gé­rien Mou­rad Ameur. Main­te­nant, c’est of­fi­ciel, Ali Boum­ni­jel a été char­gé de­puis lun­di soir par le pré­sident étoi­lé de se­con­der un Hu­bert Ve­lud de plus en plus contes­té par l’en­tou­rage du club sa­hé­lien, avec l’es­poir de pou­voir re­mon­ter la pente après plus de trois se­maines d’in­cer­ti­tudes et de trac­ta­tions tous azi­muts. Un ren­fort ju­di­cieux qui a été, fau­til l’avouer, for­te­ment ap­pré­cié par toutes les com­po­santes de l’Etoile, pu­blic et joueurs prin­ci­pa­le­ment. «Sid Ali» (pour les in­times) pour­ra être gran­de­ment utile par son cha­risme, son pro­fes­sion­na­lisme una­ni­me­ment re­con­nu, sa riche ex­pé­rience et sur­tout ses ca­pa­ci­tés de me­neur d’hommes pa­ten­té qui lui per­met­tront de re­mettre de l’ordre à la mai­son et de confé­rer à l’en­ca­dre­ment tech­nique de l’équipe plus de consis­tance et de vé­cu: «C’est un hon­neur pour moi de tra­vailler au sein d’un grand club comme l’Etoile, je met­trai toute mon ex­pé­rience et mon sa­voir­faire à la dis­po­si­tion du groupe, outre mon ap­port pour la for­ma­tion des en­traî­neurs. J’es­père vi­ve­ment être à la hau­teur des at­tentes pla­cées en mon humble per­sonne. De plus, je dois vous avouer une anec­dote : quand je dé­bar­quais aux stages de l’EN, j’étais par­ti­cu­liè­re­ment proche du contin­gent étoi­lé qui avait tou­jours eu ce pe­tit quelque chose de spé­cial qui me pous­sait à cô­toyer prin­ci­pa­le­ment les joueurs de l’Etoile» , nous a dé­cla­ré le dé­sor­mais fu­tur ad­joint de Ve­lud (ce der­nier s’est même per­mis de de­man­der l’avis de Ber­trand Mar­chand qui avait Boum­ni­jel comme ad­joint quand il exer­çait au Qa­tar). A si­gna­ler que l’ex-ca­pi­taine de notre team na­tio­nal — qui a si­gné un bail jus­qu’au mois de juin 2018 avec une op­tion de pro­lon­ga­tion de deux ans — a en­ta­mé ses nou­velles fonc­tions de­puis la séance d’hier.

Mar­chand tou­jours dans les pa­rages !

Le nom de l’ex-en­traî­neur de l’Etoile lors de l’épo­pée de 2007 re­fait de nou­veau sur­face. En ef­fet, après avoir nour­ri l’es­poir de re­prendre les des­ti­nées tech­niques des co­équi­piers de Bal- bou­li — un voeu re­pous­sé il­li­co pres­to par le pré­sident étoi­lé et même par le pu­blic —, Ber­trand Mar­chand s’est en­tre­te­nu avec Dr Rid­ha Char­fed­dine pour lui pro­po­ser un pro­jet af­fé­rent à la stra­té­gie fu­ture du club, es­sen­tiel­le­ment en ma­tière de for­ma­tion, de re­pé­rage sur­tout des jeunes ta­lents afri­cains et de pla­ce­ment en­suite de ces der­niers au ni­veau eu­ro­péen. «J’ai pro­po­sé au pré­sident un pro­jet stra­té­gique com­plet pour le club par rap­port au vo­let de la for­ma­tion et de la va­lo­ri­sa­tion du po­ten­tiel des jeunes ta­lents for­més au club. A ce su­jet, je dois avouer que deux centres de for­ma­tion por­tant mon nom ont été inau­gu­rés au Sé­né­gal et en Gam­bie et qui peuvent ser­vir de vi­vier afri­cain pour l’Etoile, sur­tout que la lé­gis­la­tion eu­ro­péenne in­ter­dit l’en­ga­ge­ment de jeunes joueurs de moins de 18 ans. Donc, l’Etoile pour­ra pro­fi­ter de ces ta­lents de 14-18 ans pour les for­mer et réa­li­ser une plus-va­lue fi­nan­cière consi­dé­rable par la suite », nous a dé­cla­ré Ber­trand Mar­chand.

Ali Boum­ni­jel in­tègre le staff tech­nique en vue de don­ner une nou­velle im­pul­sion aux joueurs étoi­lés

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.