L’Eu­rope ten­tée d’étran­gler la voi­ture ther­mique

La Presse (Tunisia) - - ECONOMIE -

Les grandes villes en pointe sur les re­jets de CO2 poussent l’Eu­rope à dur­cir les règles pour l’au­to­mo­bile, qui s’in­quiète d’un ca­len­drier in­te­nable. La Com­mis­sion eu­ro­péenne a dé­voi­lé mer­cre­di sa stra­té­gie pour do­per l’in­dus­trie des voi­tures propres dans l’UE, y com­pris en im­po­sant de nou­velles li­mites de re­jet de CO2, à la fois pour ré­pondre à ses ob­jec­tifs cli­ma­tiques et faire face à la concur­rence asia­tique et amé­ri­caine. La me­sure phare est la définition de nou­veaux seuils d’émis­sion de CO2pour les voi­tures et uti­li­taires lé­gers neufs entre 2021 et 2030. La Com­mis­sion veut que la moyenne des émis­sions de CO2 pro­duites par ces vé­hi­cules re­cule de 30 % en dix ans, avec un ob­jec­tif in­ter­mé­diaire de - 15 % en 2025. La mé­thode de calcul n’a pas été, à ce stade, pré­ci­sée. Ces pro­po­si­tions doivent en­core être né­go­ciées par les Etats membres et le Par­le­ment eu­ro­péen avant d’être adop­tées. Con­trai­re­ment à la ten­dance gé­né­rale dans l’Union, les émis­sions liées au trans­port rou­tier, res­pon­sable de 22 % des émis­sions de l’Union, ont aug­men­té, d’en­vi­ron 20 %, de­puis 1990. «Ce­la va clai­re­ment à l’en­contre de nos ob­jec­tifs cli­ma­tiques liés à l’ac­cord de Pa­ris », a no­té Mi­guel Arias Ca­nete, com­mis­saire eu­ro­péen à l’Action pour le cli­mat : - 40 % d’émis­sions de gaz à ef­fet de serre d’ici à 2030 par rap­port au ni­veau de 1990. La pro­po­si­tion doit per­mettre d’éco­no­mi­ser l’équi­valent des re­jets an­nuels de l’Au­triche et la Grèce com­bi­nés.

Écar­tant l’idée de quo­tas, la Com­mis­sion a pré­fé­ré un sys­tème ba­sé sur «l’in­ci­ta­tion », «ins­pi­ré par ce qui se fait en Ca­li­for­nie », se­lon Ma­ros Sef­co­vic, vice-pré­sident de la Com­mis­sion. Les construc­teurs qui dé­passent les ré­fé­rences « idéales » fixées par l’UE pour­ront ob­te­nir une aug­men­ta­tion des li­mites d’émis­sions de CO2 de leur flotte rou­lant en mo­teur à com­bus­tion. Si la Com­mis­sion es­time don­ner du temps à l’in­dus­trie pour s’adap­ter, celle-ci a qua­li­fié la pro­po­si­tion ac­tuelle de « très agres­sive », se­lon l’As­so­cia­tion eu­ro­péenne des construc­teurs au­to­mo­biles (Acea). Op­po­sée à tout ob­jec­tif in­ter­mé­diaire, l’Acea dit pré­fé­rer une ré­duc­tion de 20 % des émis­sions d’ici à 2030, un ob­jec­tif « at­tei­gnable à un coût éle­vé, mais ac­cep­table ». Et on peut le com­prendre, car le temps in­dus­triel n’est pas le temps lé­gis­la­tif et chan­ger la donne peut avoir des consé­quences im­pré­vi­sibles sur les mar­chés. Les au­to­mo­bi­listes sont dé­jà dé­con­te­nan­cés sur la stra­té­gie à suivre, à com­men­cer par l’ave­nir du die­sel.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.