Deux équipes mo­ti­vées…

La Presse (Tunisia) - - SPORT - Le pro­gramme R.E.H. K.A.S.

Une ESS avide de ra­chat et une USM qui veut confir­mer son der­nier suc­cès, ESS-USM s’an­nonce équi­li­bré

La belle entre l’ESS et l’USM s’an­nonce équi­li­brée et pal­pi­tante. Les deux équipes sont si mo­ti­vées, si stres­sées aus­si que l’on s’at­tend à un match d’ap­pui in­dé­cis et qui dev­rait se jouer sur des dé­tails. Qui va re­joindre l’ESR en fi­nale ? L’avan­tage du ter­rain et du pu­blic est pour les Etoi­lés, sa­chant qu’au­cune des deux équipes n’a pu battre l’autre en dé­pla­ce­ment. Théo­ri­que­ment, l’ESS de Ma­her Khan­fir de­vra pro­fi­ter de l’avan­tage du ter­rain pour mettre de la pres­sion sur l’ad­ver­saire du jour. Mais ce­la ne veut pas dire que les jeux sont faits pour ces deux équipes qui se connaissent bien. Et dans un match qui va être le der­nier, donc un match de coupe, les chances pa­raissent égales. Sur les deux matches, on a vu deux styles de jeu et des atouts dif­fé­rents. L’ESS mise plus sur une équipe dense et ex­pé­ri­men­tée du­rant les grands ren­dez-vous et ayant sur­tout un banc de rem­pla­çants consis­tant. L’USM, elle, mise sur une équipe en re­gain de confiance qui vient de jouer un grand match sa­me­di der­nier.

Ma­her Khan­fir : «Ça dé­pen­dra de notre dé­fense…»

A l’Etoile, Ma­her Khan­fir se­ra de­vant une épreuve de vé­ri­té. Cette ex-gloire de l’équipe veut ou­blier avec ses joueurs la dé­faite con­som­mée à Mo­nas­tir et veut sur­tout que son équipe ex­ploite mieux son po­ten­tiel avec 6 joueurs au moins qui ont joué des matches à en­jeu. Il y avait une am­biance spé­ciale à Mo­nas­tir, mes joueurs ont per­du leur concen­tra­tion et rien ne ré­pon­dait plus alors à par­tir de la 3e pé­riode. Plus de 17 «tur­no­vers» c’est beau­coup à ce stade de la com­pé­ti­tion. monte dou­ce­ment et qui fait un bon pas­sage à l’USM, a as­sez de sa­voir comme d’ailleurs Ma­her Khan­fir, pour bien gé­rer ce match d’ap­pui. Il nous parle de ses plans : «Je suis sa­tis­fait du com­por­te­ment de mes joueurs sur les deux matches. On a eu une bonne ré­ac­tion au match re­tour avec un chan­ge­ment de dé­fense brusque et sur­pre­nant au 3e quart-temps qui nous a per­mis de creu­ser l’écart et de do­mi­ner l’ad­ver­saire. Il fau­dra bien gé­rer la ro­ta­tion de mes joueurs. Heu­reu­se­ment que Skan­der Bhou­ri est re­ve­nu au bon mo­ment. Je peux dire que l’USM est, en ce mo­ment, as­sez équi­li­brée tac­ti­que­ment. Je compte sur la confiance qui règne et je ca­pi­ta­lise le vo­lume de jeu pré­sen­té sur les deux matches. A mon avis, la pres­sion se­ra plus dans le camp étoi­lé qui va tout faire pour ré­agir. Tout dé­pen­dra de l’en­tame du match. On va à Sousse pour ra­me­ner notre billet pour la fi­nale du cham­pion­nat. Nous sommes bien ar­més» .

Ce se­ra un match mus­clé entre des joueurs bien en jambes et qui ont suf­fi­sam­ment de cran et de vo­lon­té. La réus­site du match dé­pen­dra en grande par­tie de la qua­li­té de l’ar­bi­trage. Un trio ar­bi­tral de grand ni­veau qui n’a pas le droit de com­mettre des er­reurs d’ap­pré­cia­tion et qui doit bien do­mi­ner les joueurs, c’est ain­si que l’af­fiche ESS-USM va bien se pas­ser.

«Il a fait une très belle couse. Il a réus­si à do­ser ses ef­forts pour ter­mi­ner en force. Il a aus­si fait un ex­cellent fi­nish qui m’a rap­pe­lé le mien .Il peut al­ler très loin», nous a confié Mo­ha­med Gam­mou­di.

Sou­maya Bous­said sur le po­dium

Chez les fé­mi­nines, Sou­maya Bous­said s’est illus­trée en ter­mi­nant 3e avec un bon chro­no de 38’08’’90 : «C’est dans le cadre de la co­opé­ra­tion tech­nique avec la Fé­dé­ra­tion fran­çaise d’ath­lé­tisme que nos deux ath­lètes ont été in­vi­tés à par­ti­ci­per à cette com­pé­ti­tion», a confir­mé Sa­mi Ben Mo­ha­med, membre fé­dé­ral et chef de dé­lé­ga­tion : « Notre cham­pion olym­pique Mo­ha­med Gam­mou­di était un in­vi­té d’hon­neur. Il a été ova­tion­né par un pu­blic qui l’a cha­leu­reu­se­ment ap­plau­di, sur­tout après les pro­jec­tions de ses ex­ploits sur grand écran de sa fa­meuse course de 5.000 m aux Jeux olym­piques de Mexi­co 1968, en bat­tant le Ké­nyan Kei­no», a ajou­té Ben Mo­ha­med. De son cô­té, Gam­mou­di, très ému de l’ac­cueil cha­leu­reux que lui ont ac­cor­dé les res­pon­sables fran­çais s’est mon­tré très sa­tis­fait : «Il y a en­vi­ron 3 mois, j’ai été ho­no­ré à Du­baï et me voi­là de nou­veau in­vi­té d’hon­neur en France. Ça prouve bel et bien que je force tou­jours le res­pect et que je de­meure tou­jours un mo­dèle par ex­cel­lence aux yeux des jeunes ath­lètes», a pré­ci­sé le cham­pion olym­pique Mo­ha­med Gam­mou­di.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.