Le pro­jet du siècle !…

Le pro­jet Tu­nis Bay a ses spé­ci­fi­ci­tés et a né­ces­si­té des études mi­nu­tieuses. On a eu re­cours à une ex­per­tise étran­gère de re­nom­mée pour la con­cep­tion mais la réa­li­sa­tion est ef­fec­tuée par une main-d’oeuvre et des in­gé­nieurs tu­ni­siens.

La Presse (Tunisia) - - ÉCONOMIE - Cho­kri GHARBI

C’est une pre­mière en Tu­ni­sie : le pro­jet d’une ville in­té­gré est en train de se cons­truire au grand bon­heur des ha­bi­tants. Si­tué à Ka­laât El An­da­lous, le pro­jet est réa­li­sé dans sa pre­mière phase qui a été dé­jà inau­gu­rée. Une ani­ma­tion fa­mi­liale y a été or­ga­ni­sée pour fa­mi­lia­ri­ser les fa­milles à ce nou­vel en­vi­ron­ne­ment qui n’a rien à en­vier aux grandes villes étran­gères. En fait, ce qui dis­tingue ce pro­jet des autres, c’est sa con­cep­tion et ses com­po­santes de haute qua­li­té, ce qui per­met­tra de sa­tis­faire les exi­gences non seule­ment des Tu­ni­siens mais aus­si des étran­gers qui viennent y pas­ser leur sé­jour. Ren­con­tré ré­cem­ment, M. Lot­fi Ez­zahr, P-dg de Tu­nis Bay, nous a confir­mé que « la pre­mière tranche du pro­jet a dé­jà dé­mar­ré. Une ani­ma­tion au pro­fit des fa­milles a été or­ga­ni­sée. C’est le plus grand pro­jet après la ré­vo­lu­tion avec un in­ves­tis­se­ment 100% étran­ger, au­cun re­cours aux banques tunisiennes n’a été fait ». En fait, le pro­jet était à l’ori­gine le port fi­nan­cier tu­ni­sien. Ce­lui-ci n’est pas abro­gé mais se­ra une com­po­sante dans le nou­veau pro­jet qui com­porte aus­si un ter­rain de golf avec 18 trous qui est des­ti­né aus­si bien aux Tu­ni­siens qu’aux étran­gers. Le taux d’avan­ce­ment des tra­vaux est de 30%. Au pro­gramme 127 vil­las de haut stan­ding dont le prix est égal ou in­fé­rieur à ce­lui pra­ti­qué sur le mar­ché, ras­sure notre in­ter­lo­cu­teur. M. Fa­rès Bous­la­ma, di­rec­teur du mar­ke­ting et ventes, es­time, de son cô­té, que la de­mande est im­por­tante et on a réus­si à en vendre la moi­tié. A titre d’exemple, une vil­la ju­me­lée coûte 740 mille di­nars soit 2600 di­nars le m2 avec en plus une in­fra­struc­ture de qua­li­té et toutes les com­mo­di­tés né­ces­saires.

Une zone verte et ave­nante

Le pro­jet Tu­nis Bay a ses spé­ci­fi­ci­tés et a né­ces­si­té des études mi­nu­tieuses. On a eu re­cours à une ex­per­tise étran­gère de re­nom­mée pour la con­cep­tion mais la réa­li­sa­tion est ef­fec­tuée par une maind’oeuvre et des in­gé­nieurs tu­ni­siens. Etant un pro­jet co­hé­rent, les dif­fé­rentes phases sont exé­cu­tées d’une fa­çon si­mul­ta­née. « On a vou­lu com­men­cer par la réa­li­sa­tion du Golf sur 80 ha, compte te­nu de son as­pect ver­doyant et sti­mu­lant de l’ani­ma­tion et du bien-être» , sou­ligne M. Ez­zahr. Pour sa réa­li­sa­tion, on a eu re­cours à une so­cié­té de re­nom­mée in­ter­na­tio­nale («Al­liance») qui a dé­jà ef­fec­tué des par­cours si­mi­laires dans le monde et par­ti­cu­liè­re­ment à Pa­ris. L’autre com­po­sante du pro­jet est le centre fi­nan­cier qui com­porte plu­sieurs bu­reaux pour ef­fec­tuer les dif­fé­rentes pro­cé­dures ayant trait à l’in­ves­tis­se­ment et aux af­faires. Les im­meubles et le centre de com­merce ( Mall Cen­ter) sont uniques en leur genre. Les ha­bi­tants ou vi­si­teurs peuvent ef­fec­tuer leurs courses en ga­rant leur vé­hi­cule dans un par­king bien amé­na­gé et pro­fi­ter des aires de jeux pour les en­fants dans un sous-sol bien cli­ma­ti­sé hi­ver comme été.

Le par­te­naire bah­reï­ni ac­tif

Le com­plexe tou­ris­tique com­porte une ma­ri­na et des hô­tels de stan­ding, ce qui per­met­tra de sti­mu­ler les ac­ti­vi­tés tou­ris­tiques à Tu­nis. Une cli­nique pri­vée et un es­pace uni­ver­si­taire sont éga­le­ment pré­vus dans ce pro­jet d’en­ver­gure. La so­cié­té Tu­nis Bay a choi­si de conclure des par­te­na­riats avec des en­tre­prises spé­cia­li­sées dans les dif­fé­rents do­maines pour réa­li­ser ces com­po­santes dans les meilleures condi­tions. Le pro­jet est dé­ve­lop­pé à hau­teur de 30% par la so­cié­té Tu­nis Bay alors que le reste est as­su­ré par les pro­mo­teurs im­mo­bi­liers. « Nous res­tons ma­jo­ri­taires sur ce pro­jet », dit avec fier­té notre in­ter­lo­cu­teur. Au su­jet de la com­po­sante im­mo­bi­lière, le P-dg de Tu­nis Bay es­time que le plan d’amé- na­ge­ment est éla­bo­ré pour chaque lot qui dis­pose de sa fiche tech­nique confor­mé­ment au ca­hier de charges. Ain­si, tous les im­meubles forment un en­semble co­hé­rent. La GFH, dé­ve­lop­peur du pro­jet, re­lève d’un Groupe fi­nan­cier bah­reï­ni dont les in­ves­tis­se­ments pro­viennent des par­ti­cu­liers et du gou­ver­ne­ment. Co­té en Bourse au Bah­reïn, le Groupe opère dans plu­sieurs sec­teurs comme l’in­dus­trie, la tech­no­lo­gie et l’im­mo­bi­lier ( 54% des ac­ti­vi­tés). Il a dé­jà in­ves­ti au Ma­roc, à Du­baï et en Inde. «Il y a des in­ves­tis­seurs qui croient en­core en la Tu­ni­sie, sou­ligne M. Ez­zahr. Au­cun mil­lime n’a été em­prun­té des banques tunisiennes. L’in­ves­tis­se­ment est to­ta­le­ment étran­ger ». La pre­mière phase de l’in­fra­struc­ture de base a né­ces­si­té un in­ves­tis­se­ment de l’ordre de 300 mil­lions de di­nars ! Ce chiffre se­ra por­té à en­vi­ron 980 mil­lions de di­nars pour le seul vo­let de l’in­fra­struc­ture. C’est dire l’im­por­tance de l’in­ves­tis­se­ment consen­ti. Le pro­jet dev­rait faire tra­vailler sur une pé­riode de 3 ans quelque 16.000 per­sonnes. Dé­jà, pour la com­po­sante Golf pas moins de 1.700 postes d’em­ploi di­rects et in­di­rects ont été créés. De­puis des an­nées, la so­cié­té tra­vaille en si­lence car il était ques­tion d’éla­bo­rer des études et des plans. Il a fal­lu aus­si ef­fec­tuer les dif­fé­rentes pro­cé­dures pour in­tro­duire les dif­fé­rents ré­seaux à sa­voir ceux de l’eau, de l’élec­tri­ci­té, du gaz…Main­te­nant, on passe au concret et les ci­toyens peuvent voir sur place les pre­mières construc­tions. De­puis 2014, on a com­men­cé à pro­té­ger le site par des digues. C’est pour la pre­mière fois, qu’une ville est construite de bout en bout et se­lon les normes les plus avan­cés. Le Golf et le Mall cen­ter (avant la fin de l’an­née) sont les deux com­po­santes ma­jeures de ce pro­jet qui com­porte aus­si d’autres com­po­santes dans les do­maines tou­ris­tique, sa­ni­taire, uni­ver­si­taire et bu­reau­tique. Les ventes des ter­rains pour les pro­mo­teurs im­mo­bi­liers se­ront lan­cées d’ici à la fin du mois de sep­tembre pro­chain.

«La pre­mière tranche du pro­jet a dé­jà dé­mar­ré. Une ani­ma­tion au pro­fit des fa­milles a été or­ga­ni­sée. C’est le plus grand pro­jet après la ré­vo­lu­tion avec un in­ves­tis­se­ment 100% étran­ger, au­cun re­cours aux banques tunisiennes n’a été fait», sou­ligne M. Lot­fi Ez­zahr

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.