Le dra­peau sy­rien flotte de nou­veau sur De­raa

Ce geste sym­bo­lique in­ter­vient après un ac­cord né­go­cié par l’al­lié russe du ré­gime, qui im­pose aux in­sur­gés de ce ber­ceau de la ré­volte de cé­der leurs ter­ri­toires au pou­voir de Ba­char Al-As­sad

La Presse (Tunisia) - - LA UNE -

AFP — Les troupes du ré­gime sont en­trées hier dans le sec­teur re­belle de la ville de De­raa, ber­ceau en 2011 de la ré­volte contre le pou­voir de Ba­char Al-As­sad, et ont his­sé le dra­peau sy­rien, a rap­por­té l’agence of­fi­cielle Sa­na. «Des uni­tés de l’ar­mée sy­rienne entrent à De­raa Al-Ba­lad et hissent le dra­peau na­tio­nal sur la place pu­blique», dans le centre-ville jusque-là te­nu par les in­sur­gés, a in­di­qué l’agence. L’an­nonce in­ter­vient près d’une se­maine après un ac­cord né­go­cié par l’al­lié russe du ré­gime, qui im­pose aux in­sur­gés de la pro­vince de De­raa de cé­der leurs ter­ri­toires au pou­voir de Ba­char Al-As­sad. Les pro­cé­dures pré­vues par l’ac­cord n’ont pas en­core été mises en oeuvre, mais le geste d’hier est «sym­bo­lique», a sou­li­gné l’Ob­ser­va­toire sy­rien des droits de l’Homme (Osdh). «Les fac­tions re­belles sont en­core dans la ville de De­raa, celles qui veulent la ré­con­ci­lia­tion doivent en­core aban­don­ner leur ar­tille­rie, les pro­cé­dures n’ont pas en­core com­men­cé», a dé­cla­ré le di­rec­teur de l’ONG, Ra­mi Ab­del Rah­mane. L’ac­cord conclu la se­maine der­nière pré­voit le re­tour des ins­ti- tu­tions éta­tiques dans les sec­teurs in­sur­gés, l’aban­don par les re­belles de leur ar­tille­rie lourde et moyenne, ain­si que le dé­part des com­bat­tants qui re­fusent de res­ter sous le contrôle du ré­gime vers d’autres sec­teurs in­sur­gés du pays. Sou­mis du­rant près de trois se­maines à des bom­bar­de­ments meurtriers, les re­belles ont été contraints de s’as­seoir à la table des né­go­cia­tions et d’ac­cep­ter cet ac­cord dit de «ré­con­ci­lia­tion», qui s’ap­pa­rente de fait à une ca­pi­tu­la­tion. Le pou­voir sy­rien a dé­jà re­con­quis l’in­té­gra­li­té de l’est de la pro­vince de De­raa, ain­si que de vastes pans de ter­ri­toires dans l’ouest. Le re­dé­ploie­ment des forces loya­listes dans cette pro­vince hau­te­ment sym­bo­lique consti­tue un nou­veau re­vers pour la ré­bel­lion an­ti-As­sad, qui en­chaîne les dé­faites de­puis près de deux ans et se montre dé­sor­mais plus que ja­mais in­ca­pable de ré­sis­ter face à la puis­sance de feu du ré­gime. Grâce au sou­tien mi­li­taire de ses al­liés in­dé­fec­tibles, Rus­sie et Iran en tête, le pou­voir de Da­mas contrôle plus de 60% du pays en guerre.

Pho­to de l’agence de presse of­fi­cielle sy­rienne Sa­na prise, hier, dans le centre de De­raa en Sy­rie, ville re­prise par le ré­gime sy­rien aux re­belles

Pho­to de l’agence de presse of­fi­cielle sy­rienne Sa­na prise, hier, dans le centre de De­raa en Sy­rie, ville re­prise par le ré­gime sy­rien aux re­belles

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.