Un nou­veau pro­jet en vue

La so­cié­té chi­noise Ba­tou a dé­po­sé de­puis le mois de juin une de­mande pour la créa­tion d’une uni­té d’in­dus­tria­li­sa­tion des wa­gons chi­nois en Tu­ni­sie.

La Presse (Tunisia) - - ÉCONOMIE -

Une uni­té d’in­dus­tria­li­sa­tion des wa­gons chi­nois se­rait créée en Tu­ni­sie, se­lon Ha­bib Laoui­ni, re­pré­sen­tant de la so­cié­té chi­noise Ba­tou, spé­cia­li­sée dans l’in­dus­tria­li­sa­tion des lo­co­mo­tives et wa­gons, lors d’une confé­rence de presse te­nue mar­di der­nier. Il a in­di­qué que la so­cié­té a dé­po­sé de­puis le mois de juin une de­mande pour la créa­tion de cette uni­té, à l’oc­ca­sion de l’ar­ri­vage de 60 wa­gons de Chine, des­ti­nés au trans­port des cé­réales. Ce pro­jet s’ins­crit dans le cadre du Par­te­na­riat pu­blic-pri­vé (PPP), à tra­vers l’ex­ploi­ta­tion des ate­liers de la So­cié­té na­tio­nale des che­mins de fer tu­ni­siens (Sncft), la mise à ni­veau de cette der­nière et l’en­ca­dre­ment de ses cadres et agents. Le pro­jet consiste en la créa­tion d’une uni­té d’in­dus­tria­li­sa­tion et d’ex­por­ta­tion des lo­co­mo­tives vers l’Afrique, par le biais des mar­chés que la so­cié­té chi­noise Ba­tou rem­por­te­ra. Laoui­ni a fait sa­voir que la so­cié­té chi­noise a dé­po­sé une de­mande le 28 mars 2018 pour réa­li­ser un pro­jet de re­nou­vel­le­ment des ré­seaux fer­ro­viaires tu­ni­siens, pré­ci­sant que les né­go­cia­tions avec les par­ties concer­nées sont en cours, sans don­ner de dé­tails sup­plé­men­taires, as­su­rant tou­te­fois que le fi­nan­ce­ment se­ra as­su­ré par la par­tie chi­noise. Les wa­gons ar­ri­vés ré­cem­ment ser­vi­ront au trans­port des cé­réales sur les lignes Tu­nisBi­zerte, Tu­nis- Ghar­di­maou.

In­té­rêt chi­nois

Rid­ha Saï­di, mi­nistre conseiller au­près du chef du gou­ver­ne­ment char­gé du sui­vi des pro­jets et des pro­grammes pu­blics, a pré­ci­sé que « ces wa­gons sont fa­bri­qués se­lon les normes in­ter­na­tio­nales avec une ca­pa­ci­té de 50 tonnes par wa­gon ». Il a sou­li­gné que l’opé­ra­tion d’ac­qui­si­tion réa­li­sée à tra­vers un ap­pel d’offres in­ter­na­tio­nal lan­cé par la Sncft a coû­té 12 mil­lions de di­nars (MD). L’ob­jec­tif est d’amé­lio­rer les condi­tions de trans­port des cé­réales et d’en pré­ser­ver la qua­li­té. Le mi­nistre a mis l’ac­cent sur l’im­por­tance de ren­for­cer la co­opé­ra­tion éco­no­mique et com­mer­ciale entre la Tu­ni­sie et la Chine, fai­sant re­mar­quer que plu­sieurs so­cié­tés chi­noises ont ex­pri­mé leur dé­ter­mi­na­tion à réa­li­ser plu­sieurs pro­jets d’in­fra­struc­ture en Tu­ni­sie, tels que le pont de Bi­zerte et le port en eaux pro­fondes à En­fid­ha, etc. De même, des so­cié­tés chi­noises opé­rant dans les équi­pe­ments élec­tro­mé­na­gers ont ex­pri­mé leur vo­lon­té de s’im­plan­ter en Tu­ni­sie en vue de conqué­rir des mar­chés afri­cains au Sud du Sa­ha­ra tu­ni­sien. M. Saï­di a sou­li­gné l’ag­gra­va­tion du dé­fi­cit com­mer­cial en­re­gis­tré avec la Chine, soit 2,6 mil­liards de di­nars à la fin du 1er se­mestre 2018, af­fir­mant, à cet égard, que la si­gna­ture d’un mé­mo­ran­dum d’en­tente pour que la Tu­ni­sie adhère à l’ini­tia­tive de «la route de la soie» au­ra des im­pacts po­si­tifs pour la pro­mo­tion des échanges com­mer­ciaux et l’at­trac­tion des in­ves­tis­seurs chi­nois. Le re­pré­sen­tant de l’am­bas­sade de Chine à Tu­nis, Li Ping-Hi, a ap­pe­lé la par­tie tu­ni­sienne à faire connaître da­van­tage aux in­ves­tis­seurs chi­nois le cli­mat des af­faires en Tu­ni­sie, et en par­ti­cu­lier la nou­velle loi sur l’in­ves­tis­se­ment Il a pré­ci­sé, à ce propos, que l’am­bas­sade oeu­vre­ra éga­le­ment à at­ti­rer les in­ves­tis­seurs chi­nois et à réa­li­ser des pro­jets en com­mun.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.