Foire In­ter­na­tio­nale du Livre de Tu­nis Lire, c’est vivre deux fois

Le Manager - - Summaire - SALMA RIAHI

La 33e édi­tion de la Foire In­ter­na­tio­nale du Livre de Tu­nis se tien­dra cette an­née du 24 mars au 2 avril 2017, au Pa­lais des Ex­po­si­tions du Kram sous la di­rec­tion de l’écri­vain et uni­ver­si­taire Cho­kri Mab­khout qui a pré­ci­sé que cette nou­velle édi­tion pour­sui­vra sur la voie de la pro­mo­tion des mai­sons d’édi­tion et des au­teurs tu­ni­siens, tout en s’ou­vrant sur les autres cultures. Il a ajou­té que la foire du livre tend à prendre l’al­lure d’une grande li­brai­rie an­nuelle, no­tam­ment à tra­vers la par­ti­ci­pa­tion de 800 édi­teurs ré­par­tis en 240 pa­villons sur une su­per­fi­cie de 8 mille mètres car­rés. Il est à no­ter que le bud­get pour cette édi­tion a été aug­men­té de 500%, une aug­men­ta­tion dé­ci­dée en concer­ta­tion avec le Mi­nis­tère des Af­faires Cultu­relles afin de ga­ran­tir une meilleure or­ga­ni­sa­tion de cet évé­ne­ment d’en­ver­gure. Le pro­gramme pré­voit 30 ac­ti­vi­tés consa­crées au livre, 10 séances poé­tiques et lit­té­raires, et 49 ren­contres-dé­bats. Par­mi les thèmes des ren­contres-dé­bats fi­gurent : «La tran­si­tion dé­mo­cra­tique: bilan et pers­pec­tives», «Les par­cours du ro­man arabe», «Re­li­gion, po­li­tique et ex­tré­misme dans le monde arabe”, «Les ques­tions du mé­tier du livre», «Le livre tu­ni­sien, un en­jeu: les pro­blèmes de la dif­fu­sion et de la dis­tri­bu­tion», «La dé­mo­cra­tie et l’is­lam». La pro­gram­ma­tion n’a pas né­gli­gé les en­fants. En ef­fet, 64 ac­ti­vi­tés ont été pro­gram­mées pour les plus pe­tits et la foire a in­vi­té pour la pre­mière fois des créa­teurs spé­cia­li­sés dans l’ani­ma­tion pour en­fants en pro­ve­nance de la Ser­bie, de l’al­le­magne, de l’al­gé­rie et de la Suède pour ani­mer, entre autres, des ate­liers de dessin et de pein­ture. Du­rant quatre jours, un ate­lier sur “le livre tac­tile” se­ra ré­ser­vé aux en­fants à be­soins spé­ci­fiques. Par ailleurs, l’une des nou­veau­tés de cette an­née ré­side dans les ate­liers pour en­fants où on in­tro­dui­ra pour la pre­mière fois des séances de phi­lo­so­phie me­nées par des spé­cia­listes étran­gers, la phi­lo­so­phie étant « un ex­cellent moyen pour dé­ve­lop­per la pen­sée cri­tique chez les en­fants, et lut­ter ain­si contre l’obs­cu­ran­tisme dès le plus jeune âge», se­lon le di­rec­teur de la foire. La cérémonie d’ou­ver­ture se­ra mar­quée par la re­mise des prix aux cinq lau­réats des prix de la créa­tion lit­té­raire et in­tel­lec­tuelle qui portent cette an­née les noms de grandes fi­gures de la culture tu­ni­sienne, à sa­voir le Prix Bé­chir Kh­raief pour le ro­man, le Prix Ali Doua­gi pour la nou­velle, le Prix Ou­led Ah­med pour la poé­sie, le Prix Ta­har Had­dad pour les re­cherches en lit­té­ra­ture et sciences hu­maines et le Prix Sa­dok Ma­zigh de la tra­duc­tion en langue arabe. Cette édi­tion se­ra éga­le­ment mar­quée par des hommages à des icônes lit­té­raires qui nous ont ré­cem­ment quit­tés à l’ins­tar de Fa­ti­ma Mer­nis­si, Um­ber­to Eco, Tz­ve­tan To­do­rov, mais aus­si au grand poète fran­çais Charles Bau­de­laire, à l’oc­ca­sion des 150 ans de sa dis­pa­ri­tion. Un hom­mage se­ra aus­si ren­du au ci­né­ma tu­ni­sien à l’oc­ca­sion de son cin­quan­te­naire, et ce, à tra­vers la pro­jec­tion de huit films ins­pi­rés d’oeuvres lit­té­raires, en plus d’un dé­bat au­tour du rap­port entre la lit­té­ra­ture et le ci­né­ma. Après la France, l’in­vi­té d’hon­neur cette an­née se­ra le Li­ban, une pré­sence hau­te­ment si­gni­fi­ca­tive, le pays étant un ri­vage in­con­tour­nable du cours de la culture arabe, tou­jours au coeur des mou­ve­ments des Lu­mières et de la mo­der­ni­té, mais aus­si le bas­tion des va­leurs du ci­visme et du vivre-en­semble mo­derne. Plu­sieurs autres in­vi­tés pres­ti­gieux sont éga­le­ment at­ten­dus au cours de cette édi­tion, telle la théo­ri­cienne et cri­tique lit­té­raire consi­dé­rée par­mi les grands fon­da­teurs des études de l’école post­co­lo­niale Gaya­tri Cha­kra­vor­ty Spi­vak qui vi­site un pays arabe pour la pre­mière fois. Un autre in­vi­té de pres­tige, l’uni­ver­si­té new-yor­kaise de Co­lum­bia, une des cinq pre­mières au monde et dont sont is­sues plus de 100 per­son­na­li­tés ti­tu­laires du Prix No­bel, et dont la pré­sence consti­tue un fait ex­cep­tion­nel et une pre­mière. Pour fi­nir, le co­mi­té d’or­ga­ni­sa­tion de cette édi­tion a oeu­vré à la mise en place d’un pro­gramme cultu­rel digne d’un fes­ti­val cé­lé­brant la lit­té­ra­ture et la pen­sée. Le pro­gramme est ain­si une in­vi­ta­tion au dia­logue, à l’écoute de l’autre et à ré­flé­chir à haute voix au vivre-en­semble à la fois dans ce qui nous unit et dans ce qui fait notre sin­gu­la­ri­té. Comme l’a an­non­cé son di­rec­teur : « La 33e édi­tion de la Foire in­ter­na­tio­nale du livre es­père vous em­bar­quer dans l’aven­ture pas­sion­nante et cha­leu­reuse de l’uni­vers li­vresque, ce­lui des idées et des si­gni­fi­ca­tions. C’est une in­vi­ta­tion à prendre part au ban­quet de la pen­sée pé­tillante et au raf­fi­ne­ment de la lit­té­ra­ture que nous avons vou­lu comme point de dé­part à di­verses lec­tures pour vivre deux fois… ou, di­sons, à l’in­fi­ni. ».

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.