LES HEU­REUX GAGANTS

Le Manager - - VIE DE L’ENTREPRISE ENTREPRENEURIAT -

Une­cé­ré­mo­nie a été or­ga­ni­sée le 20 mai au siège de la BIAT pour la re­mise des prix de la fi­nale du concours de l’en­tre­pre­neu­riat Bloommasters. Pre­mier de son genre en Tu­ni­sie dans le do­maine de l’en­tre­pre­neu­riat, ce concours est une ini­tia­tive de la Fondation BIAT pour la jeu­nesse, as­so­cié au MIT En­tre­prise Fo­rum Pan Arab. Fruit du par­te­na­riat entre les deux ins­ti­tu­tions, cette pre­mière édi­tion est do­tée d’un mon­tant glo­bal de 400 mil­lions de di­nars et a ré­com­pen­sé les start-up tu­ni­siennes in­no­vantes qui bé­né­fi­cie­ront d’un ac­com­pa­gne­ment de la part des ex­perts dans trois ca­té­go­ries, à sa­voir, l’idée -pour les por­teurs d’idées qui n’ont pas en­core concré­ti­sé leurs pro­jets, Startup -- pour les star­tups en dé­ve­lop­pe­ment, et en­tre­prise so­ciale -- pour les en­tre­prises dé­ve­lop­pant un pro­jet so­cial. Une ex­po­si­tion a été or­ga­ni­sée en l’hon­neur des pro­jets des de­mi-fi­na­listes par­mi les 1678 star­tups ins­crites au concours. Après la ré­ci­ta­tion de l’hymne na­tio­nal et le mot de bien­ve­nue de Ta­her Sioud, pré­sident de la Fondation BIAT pour la Jeu­nesse, la pa­role a été don­née à Ma­lek El­louze, vice-pré­sident de la Fondation BIAT pour la Jeu­nesse, qui a sou­li­gné que les jeunes par­ti­ci­pants cherchent à se frayer un che­min et ils sont l’ave­nir du dé­ve­lop­pe­ment du pays. Hé­la Fadhl de la MIT En­ter­prise Fo­rum Pan Arab a dé­cla­ré qu’elle est sur­prise par la qua­li­té des in­no­va­tions tu­ni­siennes parce qu’il y a en Tu­ni­sie une vraie culture en­tre­pre­neu­riale qui se ca­rac­té­rise par l’in­no­va­tion, et ce, à la dif­fé­rence d’autres pays de la ré­gion.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.