Quand la Badira ac­cueille le Spa Cla­rins

Une pre­mière. Et que de sen­sa­tions: le temple du bien-être et du cos­mé­tique pose pied à la Badira as éton­nant ! pour son spa, Mou­na Al­la­ni Ben Ha­li­ma a vu on ne peut plus grand, elle s’est adres­sée vers la pres­ti­gieuse en­seigne fran­çaise, vieille de soixa

Le Manager - - SOMMAIRE - SAHAR MECHRI KHARRAT

PHa­tem Me­ziou, le par­te­naire tu­ni­sien de Cla­rins n’était pas à l’évi­dence le moins heu­reux des prin­ci­paux ac­teurs de la soi­rée. Ce grand pro­fes­sion­nel de l’in­dus­trie cos­mé­tique était rayon­nant de bon­neur, dût sa mo­des­tie en souf­frir. D’en­trée de jeux, elle a réus­si à trans­por­ter ces convives dans l’uni­vers Cla­rins, Mou­na Al­la­ni et son équipe n’ont né­gli­gé au­cun dé­tail, des cou­leurs à la dé­co flo­ral rap­pe­lant le cre­do de marque qui n’uti­lise que les prin­cipes ac­tifs et les ex­traits rares des plantes en pas­sant par les sen­teurs. Dans les as­siettes comme pour les oreilles il n’y avait qu’une seule source d’ins­pi­ra- tion : sub­ti­li­té et raf­fi­ne­ment. Le grand Ra­ja Fa­rhat était au som­met de son art pour don­ner à la fête l’éclat qui a été le sien. Il ponc­tuait chaque in­ter­mède en re­mon­tant le temps et en re­nouant l’his­toire quand celle-ci por­tait la marque des re­la­tions qui liaient Rome terre na­tale des Cour­tain-cla­rins et Car­thage terre de pré­di­lec­tion de la Badira. Non sans fier­té, Mou­na Al­la­ni s’est adres­sée à Jen­na Cour­tin-cla­rins en ces termes « je me plais à croire qu’au-de­là de la Badira, c’est la Tu­ni­sie toute en­tière qui bé­né­fi­cie au­jourd’hui de la confiance que la marque Cla­rins nous té­moigne. Le fait de ma­rier la Badira à Cla­rins est un si­gnal fort de votre sou­tien à l’égard de la Tu­ni­sie dans sa glo­ba­li­té, de son tou­risme qui re­trouve, Dieu mer­ci, cer­taines cou­leurs après deux an­nées dif­fi­ciles et, fi­na­le­ment de sa dé­mo­cra­tie nais­sante ». Un ma­riage de coeur certes, mais éga­le­ment de rai­son. Deux bran­ding de bien-être en par­faite har­mo­nie. Cla­rins la marque in­no­vante n’a pas ces­sé, de­puis sa créa­tion en 1954 par Jacques Cour­tin-cla­rins, mé­de­cin de for­ma­tion, de rendre hom­mage à la na­ture et à l’en­vi­ron­ne­ment. Elle fût la pre­mière marque à éla­bo­rer les pre­mières huiles es­sen­tielles 100% pures plantes. La Badira conçue dans un style épu­ré

d’un mé­lange sub­til de cou­leur et de lu­mière qui ajoute au rayon­ne­ment et à la vo­lup­té de la ville de Ham­ma­met. Il n’y a de place que pour le haut de gamme, dans l’es­prit de Mou­na Al­la­ni. Fer­vente dé­fen­seur d’un tou­risme pres­ti­gieux à très forte va­leur ajou­tée, qu’elle n’a de cesse de ti­rer vers le haut. Le Spa Cla­rins n’existe que dans seize pays dans le monde. Il y a de quoi en être fier. Dans la même am­biance que l’hô­tel, Spa Cla­rins de la Badira os­cille entre ombre et lu­mière dans une am­biance zen to­tale. La grande pis­cine chauf­fée mi ou­verte mi cou­verte, donne sur le grand bleu de la mer mé­di­ter­ra­née. De quoi don­ner en­vie à plus d’un ! Tout a été conçu, tout a été fait pour conqué­rir et faire tom­ber sous le charme les âmes les plus exi­geantes. Une seule en­vie pour nous, comme pour tout un cha- cun, voir du­pli­quer ces ini­tia­tives où la ri­gueur, le sé­rieux, le res­pect des normes in­ter­na­tio­nales et des bench­marks les plus pres­ti­gieux nous hissent vers les plus hauts som­mets. Tous nos voeux de suc­cès pour ceux qui visent la lune ! Mou­na Al­la­ni Ben Ha­li­ma est de cette trempe.

Mou­na Al­la­na Ben Ha­li­ma et Jen­na Cour­tin- Cla­rins

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.