La Biat en pole po­si­tion à plus d’un titre

BANQUE IN­TER­NA­TIO­NALE ARABE DE TU­NI­SIE Lea­der du mar­ché à plus d’un titre, c’est ce qui est res­sor­ti des As­sem­blées gé­né­rales or­di­naire et ex­tra­or­di­naire de la Banque in­ter­na­tio­nale arabe de Tu­ni­sie ( BIAT), te­nues sous la pré­si­dence d’is­mail Ma­brouk, pré

Le Manager - - SOMMAIRE - E. K.

Mo­ha­med Agre­bi a ex­po­sé les réa­li­sa­tions de la banque. La banque main­tient sa po­si­tion de lea­der en termes de pro­duit net ban­caire (PNB) qui a at­teint 594 MDT à fin 2016 aug­men­tant de 11,5% par rap­port à l’an­née der­nière. La banque dé­tient ain­si 19,4% de parts de mar­ché. Forte de ses 754 000 clients et de ses 900 000 comptes ban­caires, la BIAT a ré­col­té des dé­pôts de l’ordre de 9 078MD, soit une aug­men­ta­tion de 12.2% par rap­port à 2015 lui per­met­tant d’ac­ca­pa­rer 16% du mar­ché. Pour ce qui est du vo­lume des cré­dits, la banque a en­re­gis­tré une aug­men­ta­tion de 15.7% oc­troyant ain­si 8113 MDT de cré­dits bruts, ce qui lui confère une part de mar­ché de 12.3%. Sur ces trois élé­ments, la BIAT est en pole po­si­tion ! Il y a de quoi en être fier. Par rap­port à 2015, la banque a réa­li­sé un re­mar­quable ac­crois­se­ment de 25.4% de son ré­sul­tat net pour at­teindre 190 MDT. Aus­si, la BIAT a en­re­gis­tré une amé­lio­ra­tion de ses ra­tios de ren­ta­bi­li­té, no­tam­ment le ré­sul­tat net / PNB qui est pas­sé de 28,5% en 2015 à 32% en 2016, le ra­tio de ren­ta­bi­li­té des ca­pi­taux propres (ROE) qui est pas­sé de 19,7% en 2015 à 21,3% en 2016 et le PNB/ Ac­tif qui a at­teint 5,2% en 2016. Autres in­di­ca­teurs à ne pas en rou- gir, le co­ef­fi­cient d’ex­ploi­ta­tion de la banque a at­teint 50.1% et le taux de cou­ver­ture est à 66.2% Ces per­for­mances tra­duisent une vi­sion stra­té­gique claire ba­sée sur une culture d’ap­par­te­nance sti­mu­lant l’adhé­sion et la pro­duc­ti­vi­té des col­la­bo­ra­teurs.

Au-de­là des chiffres

A l’is­sue de l’as­sem­blée, les ac­tion­naires ont ap­prou­vé, après dis­cus­sion avec le di­rec­toire de la banque, la mise en paie­ment d’un di­vi­dende de 4 DT par ac­tion, au titre de l’exer­cice 2016, en fran­chise de la re­te­nue à la source, et ce, à comp­ter du 12 juin 2017. L’as­sem­blée était éga­le­ment l’oc­ca­sion pour les ac­tion­naires d’émettre cer­taines pro­po­si­tions à l’in­ten­tion de la di­rec­tion. Il s’agit prin­ci­pa­le­ment de la créa­tion de l’es­pace Club Ac­tion­naires, du ren­for­ce­ment des fonds propres et de l’aug­men­ta­tion du ca­pi­tal par in­cor­po­ra­tion des ré­serves tout au long des cinq pro­chaines an­nées afin de dé­ve­lop­per l’ou­ver­ture de la banque à l’in­ter­na­tio­nal, no­tam­ment sur l’afrique. A ce titre, Is­mail Ma­brouk a ré­pli­qué fai­sant ré­fé­rence aux conven­tions de par­te­na­riat si­gnées avec la BSIC et la Bank of Afri­ca : «Nous avons ain­si la pos­si­bi­li­té d’ac­com­pa­gner nos clients. Il faut sa­voir que la BIAT ac­com­pagne le dé­ve­lop­pe­ment de nos clients sur 18 pays afri­cains. Si nous al­lons en Afrique, c’est pour créer de la va­leur». Au vo­let de la créa­tion de va­leur, il a sou­li­gné que la stra­té­gie adop­tée par la BIAT pour les trois pro­chaines an­nées vise es­sen­tiel­le­ment à ren­for­cer la pré­sence de la banque en Tu­ni­sie, seg­men­ter la clien­tèle et of­frir les pro­duits qu’il leur faut. Quant à l’aug­men­ta­tion du ca­pi­tal, M. Ma­brouk a fait sa­voir qu’ils n’ont pas l’in­ten­tion d’op­ter pour une opé­ra­tion pa­reille. Pour l’es­pace Club Ac­tion­naires, il a af­fir­mé que la banque dis­pose de­puis 2016 d’un es­pace Club Ac­tion­naires di­gi­tal qui est ac­tua­li­sé en temps réel. Les pers­pec­tives de la banque sont tout aus­si bonnes, les res­pon­sables an­ti­cipent une crois­sance au­tour de 13 à 15% du PNB à la fin de l’exer­cice 2017. En conclu­sion, Is­mail Ma­brouk a mis en avant la vi­sion et les pers­pec­tives de la banque : « La BIAT conti­nue­ra de mo­bi­li­ser tous ses moyens hu­mains, fi­nan­ciers et stra­té­giques en s’en­ga­geant dans un nou­veau plan trans­for­ma­tion. Il s’ar­ti­cule au­tour d’une vi­sion stra­té­gique nou­velle ba­sée sur une gou­ver­nance claire et trans­pa­rente et une bonne com­pré­hen­sion des be­soins de la clien­tèle à tra­vers une offre de pro­duits et de ser­vices adap­tée à leurs be­soins et à leurs as­pi­ra­tions ».

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.