Tu­ni­sie Va­leurs:

Le Manager - - Sommaire - INES DHIFALLAH

Lu­mières sur l’in­tro­duc­tion en Bourse

Une pre­mière! Un in­ter­mé­diaire en bourse fait son en­trée au mar­ché bour­sier. A l’oc­ca­sion, Tu­ni­sie Va­leurs, a te­nu une com­mu­ni­ca­tion fi­nan­cière le ven­dre­di 29 août 2018 au siège de la BVMT, pré­si­dée par Fadhel Ab­del­ke­fi, pré­sident du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion de la so­cié­té où un bu­si­ness plan am­bi­tieux a été pré­sen­té.

En ou­ver­ture de la séance, Fadhel Ab­del­ké­fi, a avant tout pré­ci­sé que l’in­tro­duc­tion en bourse vise à ac­croître la notoriété de Tu­ni­sie Va­leur, aus­si bien sur le plan na­tio­nal qu’in­ter­na­tio­nal, ga­ran­tir la li­qui­di­té du titre, pé­ren­ni­ser la so­cié­té, tout en bé­né­fi­ciant de l’avan­tage fis­cal à tra­vers une ou­ver­ture de 30% du ca­pi­tal au pu­blic. En plus d’élar­gir la gamme de pro­duits, pré­ser­ver et conso­li­der les ac­quis de la so­cié­té, rap­pe­lons que Tu­ni­sie Va­leur sol­li­cite l’agré­ment de banque d’af­faires. Le pré­sident pré­cise que l’ob­jec­tif de cette opé­ra­tion est d’ac­cé­lé­rer le dé­ve­lop­pe­ment de l’ac­ti­vi­té “cor­po­rate fi­nance” en Tu­ni­sie et en Afrique. “La Bourse est le show room de l’éco­no­mie na­tio­nale” évoque Fadhel Ab­del­ke­fi. La taille de notre Bourse est ain­si un in­di­ca­teur cru­cial pour le rayon­ne­ment à l’in­ter­na­tio­nal.

Fo­cus sur l’opé­ra­tion

L’in­tro­duc­tion en Bourse de Tu­ni­sie Va­leur en­globe un mon­tant de 21 841 732 de di­nars. L’ou­ver­ture du ca­pi­tal se fe­ra à tra­vers une offre à prix ferme (OPF) par voie de ces­sion d’ac­tions exis­tantes. C’est ain­si que 704 572 se­ront cé­dées, com­po­sées de 604 572 d’ac­tions au pu­blic et un pla­ce­ment de 100 000 ac­tions, re­pré­sen­tant 5% du ca­pi­tal, qui fe­ront l’ob­jet d’un pla­ce­ment pri­vé réa­li­sé par Tu­ni­sie Va­leurs. A no­ter que la va­leur no­mi­nale est de 5 di­nars. Les ac­tions of­fertes dans le cadre L’OPF se­ront ré­par­ties

d’ac­tions exis­tantes. C’est ain­si que 704 572 se­ront cé­dées, com­po­sées de 604 572 d’ac­tions au pu­blic et un pla­ce­ment de 100 000 ac­tions, re­pré­sen­tant 5% du ca­pi­tal, qui fe­ront l’ob­jet d’un pla­ce­ment pri­vé réa­li­sé par Tu­ni­sie Va­leurs. A no­ter que la va­leur no­mi­nale est de 5 di­nars. Les ac­tions of­fertes dans le cadre L’OPF se­ront ré­par­ties en trois ca­té­go­ries. La ca­té­go­rie A com­prend les ins­ti­tu­tion­nels y com­pris les OPCVM sol­li­ci­tant au mi­ni­mum 1001 ac­tions et au maxi­mum 100 000 ac­tions, la ca­té­go­rie B en­globe les per­sonnes phy­siques et/ou mo­rales, hors ins­ti­tu­tion­nels, sol­li­ci­tant au mi­ni­mum 1001 ac­tions et au maxi­mum 10 000 ac­tions. En­fin, la ca­té­go­rie C com­prend les per­sonnes phy­siques et/ ou mo­rales, sol­li­ci­tant au mi­ni­mum 100 ac­tions et au maxi­mum 1000 ac­tions. En in­tro­duc­tion, Fé­rid Ben Bra­him, di­rec­teur gé­né­ral de l’in­ter­mé­diaire en bourse Arab Fi­nan­cial Con­sul­tants qui a me­né l’opé­ra­tion, a pré­ci­sé qu’il s’agit de la pre­mière in­tro­duc­tion en Bourse opé­rée de­puis 18 mois. “Tu­ni­sie Va­leurs est un lea­der de l’in­ter­mé­dia­tion, avec des ré­cur­rences de bé­né­fices, mais éga­le­ment un lea­der dans le con­seil d’en­tre­prise, rayon­nant à l’in­ter­na­tio­nal.”, in­dique le res­pon­sable. Dans ce contexte, il évoque à titre d’exemple que la so­cié­té dé­tient 16% de part de mar­ché des SICAV et des FCP. Rap­pe­lant que Tu­ni­sie Va­leurs est en route pour de­ve­nir la deuxième banque d’af­faires en Tu­ni­sie.

Des in­di­ca­teurs so­lides, qui se pour­suivent en 2018

Au 30 juin 2018, le vo­lume trai­té par la so­cié­té a at­teint les 912 561 MDT en dé­ca­lage de 4% par rap­port à 2017, et ce, en rai­son de la baisse du vo­lume des opé­ra­tions d’en­re­gis­tre­ment en Bourse. Les ré­sul­tats réa­li­sés du­rant 2018 s’ex­pliquent en par­tie par une grande opé­ra- tion de ces­sion d’im­mo­bi­li­sa­tion re­pré­sen­tant un mon­tant de 120 mil­lions de di­nars, ayant dé­ga­gé une plus va­lue ex­cep­tion­nelle de 1 mil­lion, a pré­ci­sé Fadhel Ab­del­ke­fi. Le chiffre d’af­faires cu­mu­lé au 2ème tri­mestre 2018 s’élève à 8 340 240 DT, en hausse de 11% com­pa­ré à la même pé­riode de 2017, dont 2.6 MDT pro­viennent de l’in­ter­mé­dia­tion et 4.2 MDT de l’ac­ti­vi­té de ges­tion des ac­tifs. Au 30 juin 2018, les com­mis­sions de suc­cès sur les OPCVM sont es­ti­mées à 914 mdt et ne sont pas in­té­grées dans le chiffre d’af­faires. Du cô­té de 2017, le ré­sul­tat net de cet exer­cice s’élève à 3 471 552 di­nars. Il a évo­lué de -3.44% en moyenne entre 2015 et 2017 ter­mi­nant l’an­née 2017 avec 3472 MDT. La marge nette en cette même an­née est de 22.5%. Pour ce qui est de l’évo­lu­tion et de la ré­par­ti­tion du chiffre d’af­faires, il a aug­men­té en moyenne de 0.02% entre 2015 et 2016 pour se sta­bi­li­ser à 15452 MDT en 2017. Les com­mis­sions de ges­tion col­lec­tive dé­gagent la plus grande part du gâ­teau, puisque gé­né­rant 51% du chiffre d’af­faires. Viennent en­suite les com­mis­sions de tran­sac­tions à rai­son de 25% du chiffre d’af­faires. Et en troi­sième po­si­tion, ce les com­mis­sions d’études et de pla­ce­ments qui gé­nèrent une moyenne de 14%. En ce qui concerne l’ebitda (le bé­né­fice avant in­té­rêts, im­pôts, dé­pré­cia­tion et amor­tis­se­ment), il a en­re­gis­tré un re­pli de 5.01% entre 2015 et 2017. En 2017, il s’est éle­vé à 5.6 MDT, avec une bo­ni­fi­ca­tion de 20.2% par rap­port à 2016, re­pré­sen­tant près de 36.3% du chiffre d’af­faires en 2017. Il est à no­ter que la baisse re­mar­quable du ré­sul­tat net en 2016 est es­sen­tiel­le­ment due à une provision de 2.9 MDT re­la­tive à une in­frac­tion com­mise par un des agents com­mer­ciaux. Sans quoi le ré­sul­tat au­rait été de 3.1 MDT.

Sur quoi table Tu­ni­sie Va­leurs ?

A tra­vers l’opé­ra­tion d’in­tro­duc­tion, Tu­ni­sie Va­leurs table sur un chiffre d’af­faires de 15,8 MDT en 2018, un ré­sul­tat net de 5,1 MDT, des ca­pi­taux propres de 26,3 MDT et un ROE de 20,2%. Le bu­si­ness plan an­non­cé du­rant la com­mu­ni­ca­tion fi­nan­cière dé­gage une es­ti­ma­tion de 4% d’évo­lu­tion du chiffre d’af­faires entre 2017 et 2022. Il de­vrait alors se si­tuer à 18.8 MDT en 2022 et gé­né­rer 5.9 MDT d’ebid­ta et 5.8 MDT de ré­sul­tat net. Rap­pe­lons que Tu­ni­sie Va­leurs a dé­mar­ré ses ac­ti­vi­tés dans le mon­tage et le pla­ce­ment des em­prunts ban­caires, ce qui l’a ame­né à créer en 1992 le pre­mier vé­hi­cule de pla­ce­ment col­lec­tif: Tu­ni­sie SICAV, de­meu­rant en­core au­jourd’hui le plus im­por­tant OPCVM de la place avec 621,9 MDT d’ac­tifs au 30 juin 2018. La so­cié­té a éga­le­ment lan­cé le pre­mier em­prunt obligataire. Avec près de 800 MDT D’OPCVM gé­rés et une part de mar­ché de 17,78%, Tu­ni­sie Va­leurs est au­jourd’hui le pre­mier ges­tion­naire du pays. Élé­ment dé­ter­mi­nant dans sa quête des ca­pi­taux étran­gers sur la Place de Tu­nis, en 1997, elle a mis en place un bu­reau d'études en vue de pro­po­ser aux in­ves­tis­seurs la re­cherche fon­da­men­tale sur les so­cié­tés co­tées. Elle en­chaîne en­suite avec la li­cence d’in­ter­mé­dia­tion, l'in­gé­nie­rie fi­nan­cière et la spé­cia­li­sa­tion en va­leur du tré­sor (SVT). Elle est à ce jour la seule SVT non ban­caire du pays. La ges­tion d’ac­tifs est la co­lonne ver­té­brale de la so­cié­té, re­pré­sen­tant 50% du chiffre d’af­faires. Tu­ni­sie Va­leur se lance éga­le­ment dans un 6ème mé­tier: cash ma­na­ge­ment. Elle a été l’un des pre­miers groupes à mettre en place les stock-op­tions.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.