Ni­dhal Saâ­di et Fa­rid Cha­mekh, un duo de choc

Bruits et chu­cho­te­ments

Le Temps (Tunisia) - - Arts & Culture -

Ni­dhal Saa­di, notre bad boy du feuille­ton "aw­led mou­fi­da" a fait dé­cou­vrir ce soir à ceux qui ne le connaissent pas, son autre ta­lent d'hu­mo­riste. C'est l'heure. Que le spec­tacle com­mence! Mu­sique à fond, quatre jo­lies de­moi­selles montent sur scène pour faire le show, Ni­dhal les re­joint en­suite. Et quelle am­biance ! En plus d'être ac­teur et hu­mo­riste, c'est aus­si un très bon dan­seur! Le spec­tacle se dé­rou­le­ra en trois par­ties de 35 mi­nutes cha­cune. Ni­dhal est sur scène, il par­tage avec le pu­blic des anec­dotes ins­pi­rées ma­jo­ri­tai­re­ment de sa vie. Il traite aus­si d'autres su­jets tels que le port de la bur­qa, l'im­pact des ré­seaux so­ciaux, les faux pro­fils …. Le tout avec sa pe­tite touche d'hu­mour. Vient en­suite le tour de Fa­rid Cha­mekh de mon­ter sur les planches, gros son, am­biance à l'amé­ri­caine. Ce qui est spé­cial avec Fa­rid c'est qu'il fait en­trer le pu­blic dans son jeu, en leur de­man­dant, par exemple, leurs âges, leurs noms ou en­core ce qu'il font dans la vie. Des rires, de la danse et de la bonne hu­meur au me­nu.

Il ar­rive aus­si à abor­der des su­jets très sé­rieux, tels que le ra­cisme, la stig­ma­ti­sa­tion de cer­taines com­mu­nau­tés à l'étran­ger et le ter­ro­risme, le tout avec beau­coup d'hu­mour. Fa­rid, c'est tout sim­ple­ment une grande gueule qui dit fran­che­ment les choses, mais avec tel­le­ment d'hu­mour qu'on adore ça.

En­fin les deux ac­teurs se re­trouvent sur scène, un pe­tit "ping­pong" comme aime l'ap­pe­ler Ni­dhal Saa­di. Un beau duo, beau­coup d'hu­mour et une scène fi­nale pleine d'émo­tion. Les deux hu­mo­ristes sortent des dra­peaux de leurs poches: Fa­rid le dra­peau tu­ni­sien, et Ni­dhal le dra­peau al­gé­rien. C'est sur cette image que le duo quitte le pu­blic de Ham­ma­met. Fin du spec­tacle. Un su­per show, cha­peau les ar­tistes.

Si­gna­ture de la dé­cla­ra­tion sur la li­ber­té de la presse dans le monde arabe

Plu­sieurs jour­na­listes, dé­fen­seurs des droits de l’homme, re­pré­sen­tants des or­ga­ni­sa­tions onu­siennes ac­cré­di­tées à Tu­nis, des ins­tances consti­tu­tion­nelles et des com­po­santes de la so­cié­té ci­vile ain­si que des per­son­na­li­tés na­tio­nales ont si­gné ven­dre­di à Tu­nis un do­cu­ment bap­ti­sé " Dé­cla­ra­tion sur la li­ber­té de la presse dans le monde arabe ".

Pré­sent à la cé­ré­mo­nie de si­gna­ture, le pré­sident du Syn­di­cat na­tio­nal des jour­na­listes tu­ni­siens (SN­JT), Né­ji Ba­ghou­ri a mis l’ac­cent sur l’im­por­tance de ce do­cu­ment qui, a-t-il dit, se veut un moyen pour ga­ran­tir la li­ber­té de la presse, d’ex­pres­sion et d’opi­nion dans les dif­fé­rents pays du monde arabe.

Cette dé­cla­ra­tion en­gage les pou­voirs lé­gis­la­tif et exé­cu­tif à res­pec­ter ces li­ber­tés, a-t-il ajou­té. " L’adop­tion de cette dé­cla­ra­tion in­ter­vient à point nom­mé pour se pré­mu­nir contre la me­nace qui plane sur l’ave­nir de la li­ber­té d’in­for­ma­tion dans le monde arabe, face à la mon­tée des po­li­tiques ré­pres­sives et aux res­tric­tions im­po­sées à la li­ber­té de la presse dans la ré­gion ", a-t-il in­di­qué.

De son cô­té, le se­cré­taire gé­né­ral ad­joint de l’union gé­né­rale tu­ni­sienne du tra­vail (UGTT), Sa­mi Tah­ri, a af­fir­mé le sou­tien de l’or­ga­ni­sa­tion syn­di­cale à cette dé­cla­ra­tion, for­mant l’es­poir de voir ce do­cu­ment at­teindre l’en­semble des pays de la ré­gion arabe et ré­col­ter le plus grand nombre de si­gna­tures pos­sible.

Pour leur part, les re­pré­sen­tants de la Fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale des jour­na­listes (FIJ), du Haut-com­mis­sa­riat aux droits de l'homme se sont dits sa­tis­faits des prin­cipes conte­nus dans cette dé­cla­ra­tion qui, ont-ils dit, est en har­mo­nie avec les conven­tions in­ter­na­tio­nales de dé­fense de la li­ber­té d’ex­pres­sion, par­ti­cu­liè­re­ment l’ar­ticle 19 de la dé­cla­ra­tion uni­ver­selle des droits de l’homme. Le pré­sident de la Ré­pu­blique a pa­ra­phé, ven­dre­di ma­tin, la dé­cla­ra­tion sur la li­ber­té de la presse dans le monde arabe, en pré­sence des re­pré­sen­tants du Syn­di­cat na­tio­nal des jour­na­listes tu­ni­siens (SN­JT), de la Fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale des jour­na­listes (FIJ), du Haut com­mis­sa­riat aux droits de l'homme, de l'or­ga­ni­sa­tion des Na­tions Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNES­CO) et de l’union gé­né­rale tu­ni­sienne du tra­vail (UGTT).

Cette dé­cla­ra­tion com­porte 16 prin­cipes qui pré­voient la consé­cra­tion de la li­ber­té d’in­for­ma­tion, de l’in­dé­pen­dance de la presse, du plu­ra­lisme et de la di­ver­si­té dans le sec­teur de l’in­for­ma­tion.

Elle pré­voit aus­si le res­pect des droits de l’homme, la consé­cra­tion de l’éga­li­té entre les jour­na­listes hommes et femmes, la ga­ran­tie de leur sé­cu­ri­té pen­dant l’exer­cice de leur tra­vail et la pour­suite de tous ceux qui s’avisent de les agres­ser.

Lan­cée en 2014 par la Fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale des jour­na­listes en col­la­bo­ra­tion avec plu­sieurs syn­di­cats, or­ga­ni­sa­tions jour­na­lis­tiques arabes et ins­tances par­te­naires, cette ini­tia­tive vient cou­ron­ner une sé­rie de réunions de concer­ta­tion or­ga­ni­sées dans plu­sieurs pays arabes.

Le grand re­tour du fes­ti­val de jazz Ta­bar­ka

Le co­mi­té du FES­TI­VAL DE JAZZ de Ta­bar­ka qui se dé­rou­le­ra entre le 1er et le 3 Sep­tembre 2016 tient une confé­rence de presse pour l’an­nonce du pro­gramme de cet évé­ne­ment, les noms des ar­tistes par­ti­ci­pants et les for­ma­li­tés ré­gle­men­taires les plus im­por­tantes qui se­ront prises pour le fes­ti­val de Jazz Ta­bar­ka.

Cette confé­rence au­ra lieu à la salle de réunion du mi­nis­tère de tou­risme de­main lun­di 29 Août 2016 à 11h . Après quelques sai­sons mo­roses et un break de quelques an­nées, le Fes­ti­val qui avait at­teint son apo­gée et fut clas­sé par­mi les cinq pre­miers évé­ne­ments ar­tis­tiques du monde, re­vient en­fin !

Ta­bar­ka avait vi­bré pen­dant plu­sieurs étés, Ta­bar­ka avait chan­té et dan­sé tous les soirs jus­qu’à l’aube avec la par­ti­ci­pa­tion de tous, des jeunes et des moins jeunes, les Amis de la ré­gion, les vi­si­teurs, les tou­ristes et bien d’autres en­core…. Le nou­veau Co­mi­té de Ges­tion du Fes­ti­val, mis en place le 8 août re­prend le flam­beau, et mal­gré une sai­son es­ti­vale tou­chant à sa fin, il re­lève le dé­fi de re­lan­cer le fes­ti­val dès cette an­née. Le Co­mi­té ac­tuel nom­mé pour trois ans pro­met à tous les Amis de la ré­gion, tous les fans de Jazz, tous ceux qui ont cru et conti­nuent de croire à la fée­rie de cette belle ré­gion « L’autre Tu­ni­sie », pro­met un pro­gramme 2017 digne de l’odys­sée Ta­bar­quine de­ve­nue in­con­tour­nable. Mais dans l’at­tente, le 1er, 2 et 3 sep­tembre, un week end jazz re­lan­ce­ra of­fi­ciel­le­ment le Ta­bar­ka Jazz Fes­ti­val. Des dates sym­bo­liques, comme « un deux trois so­leil », « un, deux, trois, par­tez ! » Des dates qui don­ne­ront le top dé­part d’une aven­ture qui re­prend et qui fut lon­gue­ment at­ten­due et rê­vée.

Fa­rid Cha­mekh

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.