Le pas­sage du re­lais…

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Sa­mia HARRAR

Il s’est fait sans heurts. Et il y avait à boire et à man­ger. Pour tout le monde. Les as­sai­son­ne­ments, ou la main qui se fait lourde sur le sel, c’est un peu (beau­coup) dans l’ordre des choses.

Il s’est fait sans heurts. Et il y avait à boire et à man­ger. Pour tout le monde. Les as­sai­son­ne­ments, ou la main qui se fait lourde sur le sel, c’est un peu (beau­coup) dans l’ordre des choses. Erein­tés au bout de la course! Pour­tant, il fau­dra avoir du coeur à l’ou­vrage, car l’es­sen­tiel ne ré­side cer­tai­ne­ment pas dans ce qui a été dit, -sauf en creux-, mais dans ce qui se­ra fait, plein so­leil s’il vous plaît! Les zones d’ombre ça va un mo­ment, après, il faut jouer les vi­triers, ou en en­ga­ger dans son gou­ver­ne­ment. Ha­bib Es­sid n’a pas dé­mé­ri­té. Loin s’en faut! N’en dé­plaise à tous ses dé­trac­teurs. Mais il a eu trop de vents contraires, pour pou­voir me­ner sa barque à sa guise. Es­pé­rons que ce­lui qui lui a suc­cé­dé, s’il s’avère qu’il est de la même étoffe, pour­ra avoir les cou­dées franches pour me­ner à bien son em­bar­ca­dère, jus­qu’au port. En­vers, et en dé­pit de toutes les tem­pêtes, qui risquent fort de se le­ver sur son che­min, vu la conjonc­ture, tou­jours au­tre­ment dé­li­cate, que connaît le pays, de­puis un cer­tain « lâ­ché du lest », dont on ne cesse de cueillir les di­vi­dendes. Jus­qu’au jour d’au­jourd’hui. Sauf qu’il fau­dra vrai­ment qu’il soit de la même étoffe. Dans les fon­da­men­taux. L’in­té­gri­té, c’est une va­leur qui se perd en po­li­ti­quer. Sauf ex­cep­tion. La droi­ture? Presque une er­reur d’ap­pré­cia­tion. Ce­la veut dire quoi être droit au juste, lorsque l’on tient entre ses mains, les rênes d’un pays qui tangue? C’est ré­sis­ter aux ap­pels de si­rène, et ne pas craindre les fâ­cheux, ni ceux qui vou­draient bien vous voir plier, et s’en fichent pas mal que vous ne cas­siez pas, si vous sa­vez être mal­léable à sou­hait. A leurs sou­haits comme de bien en­ten­du! Une « Fat­wa »? A Dieu ne plaise. Vous sa­vez la mettre en « sour­dine » en at­ten­dant l’heure pro­pice? Nous aus­si. On est faits pour s’en­tendre. Par contre, la fin de la chan­son: on ne vous pro­met rien. En­core un lâ­ché du lest ?

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.