En­core un long che­min à par­cou­rir

Le Temps (Tunisia) - - Proximité - Khou­loud AMRAOUI

Sur ini­tia­tive de l’union tu­ni­sienne de l’in­dus­trie, du com­merce et de l’ar­ti­sa­nat (UTICA) et la chambre na­tio­nale des femmes chefs d’en­tre­prises (CNFCE), une table ronde a été or­ga­ni­sée, hier au siège de L’UTICA afin d’abor­der en­core une fois sur le thème de « la par­ti­ci­pa­tion des femmes dans les Mé­dias, leur rôle dans la va­lo­ri­sa­tion des com­pé­tences fé­mi­nines ».

La réunion a été pré­si­dée par Mme Wi­ded Bou­cha­maoui, pré­si­dente de L’UTICA, en pré­sence de Raoud­ha Ben Sa­ber, pré­si­dente de la CNFCE et de plu­sieurs dames ac­tives au sein de la so­cié­té. Pre­naient part aus­si des jour­na­listes, des ré­dac­trices en chef des di­vers sites élec­tro­niques, des pré­si­dentes des as­so­cia­tions fé­mi­nines, ain­si que des membres de la chambre des re­pré­sentes de mé­dias. « Oc­cu­per un poste au sein des mé­dias en tant que femme, né­ces­site un en­ga­ge­ment sé­rieux et as­sez de sa­cri­fices. On a en­core un long che­min à par­cou­rir. Ce dé­fi­cit de la par­ti­ci­pa­tion fé­mi­nine dans les mé­dias re­pré­sente un pro­blème uni­ver­sel», dé­clare Ma­riem Bel­kadhi. Pour sa part, Wi­ded Bou­cha­maoui a re­mar­qué que toutes les femmes tu­ni­siennes sont de­puis long­temps des com­bat­tantes, tout en rap­pe­lant que la Tu­ni­sienne était à l’avant grande. Rap­pe­lant que la pre­mière Doc­teur en mé­de­cine dans le monde arabe est Tu­ni­sienne. La pré­si­dente de L’UTICA a lan­cé un ap­pel à l’or­ga­ni­sa­tion de coa­chings et de for­ma­tion dé­diés à la femme pour fa­ci­li­ter sa pré­sence dans les mé­dias. « La pré­sence de la femme aux mé­dias né­ces­site du trai­ning » ajoute -t- elle La par­ti­ci­pa­tion des femmes dans les mé­dias a tou­jours été un su­jet de po­lé­miques. En fait, cette ren­contre 100% fé­mi­nine, re­pré­sente une belle ini­tia­tive afin de va­lo­ri­ser le rôle de la femme dans la vie po­li­tique et éco­no­mique.

En outre, dans leurs in­ter­ven­tions, les femmes ont été una­nimes pour af­fir­mer que la femme tu­ni­sienne n’est pas suf­fi­sam­ment pré­sente dans les sphères de dé­ci­sion, cer­taines se­raient même ré­ti­centes à oc­cu­per de tels postes de crainte d’être at­ta­quées dans leur vie pri­vée. Tou­jours dans le même contexte, Ha­mi­da El Bour, PDG de l’agence TAP a pro­po­sé de lan­cer des cycles de for­ma­tion pour les jour­na­listes, tout en in­sis­tant sur les mé­thodes d’aug­men­ter le taux de par­ti­ci­pa­tion des femmes tu­ni­siennes aux mé­dias et de ma­nière à per­mettre à la femme d’être une source d’in­for­ma­tion.

Par ailleurs, les in­ter­ve­nantes n’ont pas man­qué de sen­si­bi­li­ser les mé­dias à faire im­pli­quer les femmes dans les dé­bats sur les pla­teaux de­ve­nus le do­maine des seuls hommes et où les femmes sont en me­sure d’ap­por­ter le plus et en­ri­chir les dé­bats. Les in­ter­ve­nantes ont aus­si mis l’ac­cent sur la né­ces­si­té d’une ré­vo­lu­tion cultu­relle, qui doit être me­née par les femmes et pour les femmes. La pré­si­dente de L’UTICA a in­sis­té sur la né­ces­si­té de ré­soudre le pro­blème lié à l’épa­nouis­se­ment des ca­pa­ci­tés des femmes et faire en sorte que ce pro­blème soit apla­ni pour per­mettre aux femmes d’ac­cé­der aux dif­fé­rents do­maines afin de s’ex­pri­mer et de ré­agir sans contraintes.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.