Un mes­sage pour la re­lance de notre foot­ball

Le Temps (Tunisia) - - Sports -

Quelles conclu­sions à ti­rer d’une fi­nale de coupe de Tu­ni­sie qui a at­ti­ré plus de qua­rante mille sup­por­ters ? Celles de re­con­naître que le foot­ball en est sor­ti gran­di en dé­pit des dé­ra­pages aux­quels nous sommes ha­bi­tués entre sup­por­ters d’un même club dans les gra­dins et en de­hors du stade. C’est dom­mage de conti­nuer à vivre de sem­blables com­por­te­ments alors que rien ne les jus­ti­fiait en cet après-mi­di de sa­me­di der­nier. Une pre­mière re­marque, celle in­hé­rente au com­por­te­ment des joueurs avant, au cours et après le coup de sif­flet fi­nal de l’ar­bitre Hay­them Gui­rat. Echanges de bou­quets de fleurs, joueurs es­pé­ran­tistes et clu­bistes al­lant sa­luer en­semble le pu­blic des deux équipes et une fin de match sans le moindre écart dis­ci­pli­naire de part et d’autre. Du ja­mais vu dans un der­by-fi­nale de coupe par-des­sus le mar­ché de­puis la nuit des temps. Sin­cè­re­ment nous avons cru rê­ver.

Il faut, par ailleurs, re­con­naître que la fé­dé­ra­tion tu­ni­sienne de foot­ball n’a pas lé­si­né sur les moyens pour contri­buer à la réus­site de cette fi­nale. Avec une mise en route d’une or­ga­ni­sa­tion qua­si­ment par­faite avec le concours d’un ser­vice d’ordre om­ni pré­sent dans la main cou­rante du stade et dans les gra­dins. Un mes­sage plus que ras­su­rant en ces temps de doute ve­nu en pré­sence de la nou­velle équipe gou­ver­ne­men­tale qui a inau­gu­ré of­fi­ciel­le­ment son man­dat en ce jour de sa­me­di. Equipe conduite par Yous­sef Cha­hed qui avait à ses cô­tés la nou­velle mi­nistre de la Jeu­nesse et des Sports. Celle-ci s’étant en­ga­gée à faire de son mieux pour que les sup­por­ters de deux équipes ri­vales fassent acte de pré­sence le jour du match. Le pré­sident de la Ré­pu­blique a pris part, de son cô­té, à la fête en sui­vant toute la se­conde mi­temps de la ren­contre pour en­suite re­mettre le tro­phée à Kha­lil Chem­mam le ca­pi­taine de l’es­pé­rance ST. Ne ter­mi­nons pas sans évo­quer l’ar­bi­trage de Hay­them Gui­rat qui a mis du temps pour sanc­tion­ner par un aver­tis­se­ment le jeu dur éma­nant de part et d’autre et no­tam­ment du cô­té des joueurs du Club Afri­cain. Chaa­la­li et Ba­dri en savent quelque chose. Outre le pe­nal­ty non ac­cor­dé en dé­but de match à Rjeï­bi. Heu­reu­se­ment que notre jeune ar­bitre in­ter­na­tio­nal a re­pris confiance en ses moyens au fil des mi­nutes, l’ab­sence d’écarts dis­ci­pli­naires de part et d’autre y ont lar­ge­ment contri­bué. Un 7 / 10 pour Hay­them au­quel nous sou­hai­tons bonne conti­nua­tion.

Ra­fik BEN ARFA

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.