Mi­chael Bu­scher ; le re­tour aux sources

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

Le re­tour de Mi­chael Bu­scher dans le gi­ron du club avait sou­le­vé monts re­proches et autres cri­tiques de la part de la rue à l'en­droit du BD en rai­son de loin­taines gué­guerres pour des mo­tifs connus de tous. Seule­ment voi­là, le joueur si­tôt in­tro­ni­sé avec le groupe a don­né des signes évi­dents de re­nou­veau dans le bon sens: dis­ci­pline par­faite, su­per­forme, as­si­dui­té et cor­rec­tion.

Ma­rio li­bé­ré pour in­dis­ci­pline

L'in­ter­na­tio­nal olym­pique Ga­bo­nais Ma­rio âgé seule­ment de 18 ans avait dès sa pre­mière ap­pa­ri­tion avec les verts don­né pleine sa­tis­fac­tion au staff et aux res­pon­sables ban­lieu­sards. At­ta­quant de cou­loir vi­re­vol­tant et ex­cellent tri­po­teur de bal­lon, son ave­nir était tout tra­cé avec le club. Seule­ment voi­là, pi­qué par on ne sait quelle mouche, il prit sou­dain la grosse tête avec un com­por­te­ment in­digne vis-à -vis de ses co­équi­piers les pre­nant de haut et les sno­bant de fa­çon os­ten­ta­toire. Son lan­gage chan­gea éga­le­ment du tout au tout avec ses fu­turs em­ployeurs exi­geant un contrat d'une seule an­née au lieu des trois consen­ties au­pa­ra­vant as­sor­ti d'avan­tages fi­nan­ciers re­vus net­te­ment à la hausse. Il faut dire que les ap­pa­ri­tions as­si­dues d'un res­pon­sable d'une autre grosse boite de la place ne sont pas étran­gères à ce re­vi­re­ment et les jours à ve­nir nous in­di­que­ront la nou­velle des­ti­na­tion du Ga­bo­nais. Du coup, dé­ci­sion fut prise de le li­bé­rer et de rompre dé­fi­ni­ti­ve­ment avec lui.

Chaou­na ( Elites-est) dans le col­li­ma­teur

L'axial de la ca­té­go­rie (Eli­te­ses­poirs ) de L'EST, Chaou­na a ta­pé dans l'oeil des res­pon­sables Ham­mam-li­fois par ses qua­li­tés tech­niques in­dé­niables. Le vi­ce­pré­sident Na­ceur La­trous est ve­nu spé­cia­le­ment le su­per­vi­ser di­manche der­nier à l'an­nexe d'ham­mam­lif lors du match ami­cal op­po­sant les Elites des verts aux "sang et or" ( 1-1). Une de­mande de prêt a été adres­sée à l'es­pé­rance pour se l'oc­troyer d'au­tant que Ber­nard Ro­dri­guèz et Amine Naf­fa­ti connaissent par­fai­te­ment le pro­fil du gar­çon du fait de leur fonc­tion l'exer­cice écou­lé au parc (B) et de la né­ces­si­té ab­so­lue de ren­for­cer l'axe par une dé­fen­seur de mé­tier.

Mo­ha­med Sah­bi RAMMAH

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.