In­ter­rup­tion des ac­ti­vi­tés de l’uni­té mé­di­cale mo­bile à Ké­bi­li

Le Temps (Tunisia) - - Proximite -

Les ac­ti­vi­tés de l’uni­té mé­di­cale mo­bile à Ké­bi­li ont été in­ter­rom­pues en rai­son de l’in­suf­fi­sance du nombre de mé­de­cins, no­tam­ment au ser­vice des urgences de l’hô­pi­tal ré­gio­nal de Ké­bi­li, a in­di­qué le chef de ser­vice des pro­grammes de san­té et de l’in­for­ma­tion à la di­rec­tion ré­gio­nale de la san­té, Ali Had­dad. La même source a af­fir­mé que l’in­ter­rup­tion des ac­ti­vi­tés de cette uni­té consti­tue une perte pour la ré­gion, vu que les mé­de­cins in­ter­viennent en ur­gence en cas d’ac­ci­dent.

Il a pré­ci­sé que 3 mé­de­cins tra­vaillant au ser­vice des urgences se sont ab­sen­tés de leur poste, jus­ti­fiée par des cer­ti­fi­cats mé­di­caux, ce qui a blo­qué la marche du tra­vail au sein de l’hô­pi­tal.

«Plu­sieurs mé­de­cins de la san­té pu­blique ori­gi­naires de cette ré­gion, se sont por­tés vo­lon­taires afin de com­bler le vide et ga­ran­tir les soins mé­di­caux né­ces­saires», a-t-il ajou­té.

De son cô­té le di­rec­teur ré­gio­nal de la san­té, Hé­di Ben Sli­mane a dé­cla­ré au cor­res­pon­dant de la TAP que la di­rec­tion ré­gio­nale s’em­ploie à trou­ver des so­lu­tions ur­gentes afin de pal­lier à l’in­suf­fi­sance des mé­de­cins au ser­vice des urgences de l’hô­pi­tal de Ké­bi­li, sou­li­gnant qu’une cor­res­pon­dance a été en­voyée au mi­nis­tère de la San­té afin d’exa­mi­ner la pos­si­bi­li­té de ren­for­cer l’hô­pi­tal en mé­de­cins. A no­ter qu’un mou­ve­ment a été me­né avant-hier, par le cadre mé­di­cal et pa­ra­mé­di­cal de l’hô­pi­tal ré­gio­nal de Ké­bi­li, à l’ini­tia­tive du syn­di­cat de base des mé­de­cins et le syn­di­cat de base des agents de la san­té pour pro­tes­ter contre la dé­ci­sion de dé­mettre, le chef de ser­vice des urgences de l’hô­pi­tal, so­fiane Tou­mi, de ses fonc­tions, pu­bliée au JORT, le 29 août cou­rant.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.