Vaut mieux pen­ser au Mon­dial que re­muer le cou­teau dans la plaie !

Le Temps (Tunisia) - - Sports -

Le flop de L’EN aux J0 vu par Zoua­bi et Tej

Ha­fedh Zoua­bi a te­nu un point de presse au cours du­quel il a pro­cé­dé à une éva­lua­tion du par­cours de l’équipe na­tio­nale aux der­niers Jeux Olym­piques de Rio.

Il a res­sas­sé les dif­fé­rentes étapes qu’il a pas­sées avec la sé­lec­tion is-ci, plus de dé­tails ac­com­pa­gnés de re­grets et d’ex­cuses au­près des Tu­ni­siens.

Met­tant l’ac­cent sur le vo­let dis­ci­pline de groupe qui a été loin de faire l’una­ni­mi­té. Par­tant de la pé­riode pas­sée avec Syl­vain Nouet et la pa­ren­thèse Ay­men Tou­mi pour abou­tir aux fugues d’ Ab­del­hak Ben Sa­lah et Mos­bah Sa­nii. Pour conclure avec les bles­sures de Tej et W. Jel­louz, deux fac­teurs à la base, se­lon ses dires, de la nette dé­faite concé­dée de­vant l’ar­gen­tine. Les faux fuyants d’is­sam Tej Nous avons eu comme l’im­pres­sion que Ha­fedh Zoua­bi a évi­té, sciem­ment, d’abor­der le pro­blème vé­cu par Sob­hi Saïed avec l’es­pé­rance ST (NDLR : nous avons dé­jà abor­dé ce su­jet dans une pré­cé­dente pa­ru­tion) lais­sant ce soin à Is­sam Tej pour le faire. Le­quel Is­sam Tej s’en est pris aux res­pon­sables de l’es­pé­rance ST les ac­cu­sant d’avoir été in­di­rec­te­ment par­ties pre­nantes du flop vé­cu par l’équipe na­tio­nale à Rio. En po­sant « un la­pin » à Sob­hi Saïed to­ta­le­ment hors du coup à Rio.

Or, il au­rait mieux fal­lu gar­der le si­lence sa­chant que Sob­hi Saïed (so­cié­taire alors de l’etoile SS) a si­gné le contrat le liant à l’es­pé­rance ST quelques jours avant le match Etoile SS – Es­pé­rance ST en s’en­ga­geant à ne pas y prendre part. Ne fal­lait-il pas com­men­cer par condam­ner un joueur in­ter­na­tio­nal pour grave écart en­vers son équipe de club que de s’en prendre di­rec­te­ment à l’es­pé­rance ST) avec la­quelle il a vé­cu ses meilleurs mo­ments de hand­bal­leur, trem­plin de sa brillante car­rière pro­fes­sion­nelle en France. Comme nous au­rons sou­hai­té voir Is­sam Tej don­ner les vé­ri­tables rai­sons de son re­tour en Equipe na­tio­nale en dé­pit de la perte de son ca­pi­ta­nat. Le Mon­dial 2017, c’est de­main Il ne s’agit pas, à pré­sent, de fer­mer la pa­ren­thèse de Rio mais plu­tôt d’en ti­rer les en­sei­gne­ments en me­sure de nous faire évi­ter les dé­ra­pages vé­cus à la veille des Jeux Olym­piques et le flop in­at­ten­du au tour­noi de hand­ball. Le Mon­dial c’est dans cinq mois, c’est donc de­main. Il faut, d’ores et dé­jà, abor­der la pré­pa­ra­tion de l’évé­ne­ment à bras le corps et ne pas at­tendre le dé­rou­le­ment de l’as­sem­blée gé­né­rale élec­tive fixée pour… fin oc­tobre. Deux mois au cours des­quelles on est en me­sure de mettre en route le pro­gramme de pré­pa­ra­tion de l’équipe na­tio­nale pour ces joutes mon­diales au cours des­quelles notre sept na­tio­nal peut al­ler as­sez loin rien qu’au vu d’un tour pré­li­mi­naire à sa por­tée. Reste à sa­voir com­ment pré­pa­rer un tel pro­gramme en l’ab­sence du di­rec­teur tech­nique na­tio­nal char­gé de… conduire (ad­mi­nis­tra­ti­ve­ment) et pour une as­sez longue pé­riode nos équipes na­tio­nales (Ca­dets et Ju­niors) à la CAN 2016 de Ba­ma­ko au Ma­li. Faute de can­di­dat par­mi les membres fé­dé­raux pour le faire à sa place.

Ra­fik BEN AR­FA

Tej

Zoua­bi

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.