ils ont dit:

Le Temps (Tunisia) - - Proximité -

«L’ac­cord-cadre pour la hausse des sa­laires au titre 2015 dans le sec­teur pri­vé a été si­gné avec le pa­tro­nat, mais cer­tains an­nexes de­meurent non-si­gnés jus­qu’à cette heure. Les deux par­te­naires so­ciaux se sont mis d’ac­cord sur les dates pour en­ta­mer les né­go­cia­tions pour 2016 et 2017. Nous n’avons pas trou­vé la ré­cep­ti­vi­té né­ces­saire du par­te­naire so­cial (UTI­CA) pour pour­suivre les né­go­cia­tions sé­rieu­se­ment et en toute res­pon­sa­bi­li­té, pour mettre fin aux pro­blèmes et aux pro­tes­ta­tions lé­gales, vu le non-res­pect des en­ga­ge­ments. L’etat doit jouer son rôle de mé­dia­teur pour rap­pro­cher les points de vue, lors de di­ver­gences entre les deux in­ter­lo­cu­teurs so­ciaux. L’etat doit dé­non­cer la par­tie blo­quant les né­go­cia­tions, pour la mettre face à ses res­pon­sa­bi­li­tés.» Hou­cine Ab­bas­si (Se­cré­taire gé­né­ral de L’UGTT)

«Les ef­forts re­mar­quables dé­ployés par la Tu­ni­sie pour mettre sur pied la pre­mière dé­mo­cra­tie arabe est de toute évi­dence une source de fier­té. Ce­pen­dant, cette fier­té est de plus en plus obs­cur­cie dans l’es­prit des Tu­ni­siens par leur vive pré­oc­cu­pa­tion qu’éveillent en eux les at­taques ter­ro­ristes ré­pé­tées et dé­vas­ta­trices, le manque de vé­ri­tables ré­formes de l’en­sei­gne­ment et de l’éco­no­mie, et l’im­pres­sion trou­blante que plu­sieurs di­ri­geants po­li­tiques pa­raissent plus por­tés sur la pro­mo­tion de leurs car­rières et à ser­vir leurs agen­das par­ti­sans que de ga­ran­tir la pro­gres­sion de la Tu­ni­sie sur la voie pé­rilleuse de la tran­si­tion dé­mo­cra­tique, de l’éga­li­té des sexes et du bie­nêtre.» Ka­mel La­bi­di (Ex-pré­sident de l’ins­tance na­tio­nale de ré­forme de l’in­for­ma­tion et la com­mu­ni­ca­tion)

«Le congrès du Front est l’oc­ca­sion pour re­voir notre pro­jet po­li­tique. Notre offre po­li­tique doit te­nir compte de l’évo­lu­tion de la so­cié­té tu­ni­sienne et du monde dans le­quel nous vi­vons. Il est temps que nous nous adap­tions en se rap­pro­chant en­core plus de la fa­mille dé­mo­cra­tique. Per­son­nel­le­ment, je pense qu’il est temps de re­voir l’or­ga­ni­sa­tion et le mode de fonc­tion­ne­ment du Front. A mon avis, cette for­ma­tion po­li­tique im­por­tante de­vrait ajus­ter son orien­ta­tion, s’ou­vrir sur son en­vi­ron­ne­ment po­li­tique et cher­cher à amé­lio­rer son image au­près des Tu­ni­siens.» Mon­gi Ra­houi (Dé­pu­té à L’ARP)

«La baisse des prix des mou­tons est per­cep­tible dans les points de vente du pro­duc­teur au consom­ma­teur vu l’abon­dance de l’offre. Les prix sont à la por­tée du pou­voir d’achat de tous les Tu­ni­siens. J’ap­pelle les consom­ma­teurs à ache­ter leurs mou­tons au­près des points de vente ré­gle­men­tés.» Sa­mir Taîeb (Mi­nistre de l’agri­cul­ture) Ces dé­cla­ra­tions ont été ac­cor­dées à dif­fé­rents mé­dias

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.