Après Da­raya, Moua­da­miya éva­cuée à son tour

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Des cen­taines de ci­vils ont com­men­cé hier à quit­ter Moua­da­miya, lo­ca­li­té des fau­bourgs de Da­mas contrô­lée par les re­belles, une se­maine après une opé­ra­tion si­mi­laire à Da­raya. La té­lé­vi­sion d'etat sy­rienne a dif­fu­sé les images de fa­milles re­grou­pant leurs ba­gages dans les rues de la ville et de cars char­gés de les éva­cuer vers Herd­jal­leh, une ville des en­vi­rons de la ca­pi­tale sy­rienne. Les 303 per­sonnes éva­cuées sont des ci­vils en pro­ve­nance de Da­raya, a dé­cla­ré Mo­ham­med Naïm Rad­jab, un res­pon­sable lo­cal. Les ré­fu­giés res­tants doivent quit­ter la ville d'ici dix jours, a-t-il ajou­té. Mo­ham­med Naïm Rad­jab a ex­pli­qué qu'un ac­cord conclu entre le gou­ver­ne­ment sy­rien et les re­belles se­rait mis en oeuvre dans la fou­lée, sans don­ner de dé­tails. Lors de l'éva­cua­tion de Da­raya, il y a une se­maine, cer­tains ha­bi­tants ont pris la di­rec­tion d'herd­jal­leh tan­dis que ceux qui sou­hai­taient re­joindre les zones re­belles ont été ache­mi­nés en bus vers le nord-ouest de la Sy­rie.

Les re­belles tiennent tou­jours une large bande de ter­ri­toires dans la ré­gion de la Ghou­ta orien­tale, une zone ru­rale consti­tuée de fermes et de villes qui s'étend au nord-est de Da­mas et que l'op­po­si­tion contrôle de­puis le dé­but de l'in­sur­rec­tion, en 2011.

Le ré­gime sy­rien es­père que les lo­ca­li­tés te­nues par les in­sur­gés tom­be­ront les unes après les autres.

"Da­raya est un do­mi­no, et après ce­la, les autres tom­be­ront", a dé­cla­ré le mi­nistre de la Ré­con­ci­lia­tion na­tio­nale, Ali Haï­dar, ajou­tant que Da­mas ne sau­rait to­lé­rer que ces "can­tons conti­nuent de consti­tuer une me­nace à l'en­contre de l'etat".

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.