«Les clés du match sont en notre pos­ses­sion»

Le Temps (Tunisia) - - Sports - Pro­pos re­cueillis par SS

- Quel bi­lan faites-vous du stage ? - Au dé­part, l’ob­jec­tif pre­mier c’est d’as­su­rer notre qua­li­fi­ca­tion à la pro­chaine CAN au Ga­bon. A par­tir de là le pro­gramme du stage pré­vu a été consa­cré non seule­ment à la mise en train des joueurs par la re­cherche d’une cer­taine frai­cheur phy­sique d’une part et d’autre et c’est l’as­pect ma­jeur, à sa­voir s’as­su­rer d’une meilleure co­hé­sion entre les joueurs afin de va­lo­ri­ser leur ap­port in­di­vi­duel sur le ter­rain. De fait, et come nous sommes au dé­part d’une nou­velle sai­son, donc la ma­jo­ri­té des joueurs étaient dé­jà en phase presque ter­mi­nale de pré­pa­ra­tion ce qui nous a beau­coup ai­dé. Mieux en­core, la plu­part d’entre eux étaient dé­jà com­pé­ti­tifs comme Ab­den­nour, les joueurs de L’ESS et à un de­gré moindre ceux de L’EST. Ce­ci nous a fa­ci­li­té le tra­vail no­tam­ment lors de la pre­mière phase du stage à Sousse. Le reste du tra­vail étant axé sur le vo­let tac­tique les choses se sont pas­sées dans les meilleures condi­tions, tant l’am­biance gé­né­rale était re­mar­quable. - Est-ce à dire que vos ob­jec­tifs sont at­teints ? - On peut le dire, car à ce jour nous avons une idée sur les joueurs que l’on es­time les « plus dis­po­nibles », ceux qui ont su par­faire leur in­té­gra­tion bref, les joueurs les plus proches de la feuille du match. Certes, tout n’est ja­mais par­fait, mais on n’est guère de la réa­li­té, et si tout le groupe s’est in­ves­ti du­rant ce stage c’est que les places sont chères. Tant mieux car notre vo­lon­té était d’ex­traire les élé­ments les plus pro­bants pour ser­vir la sé­lec­tion et sur­tout ar­ra­cher la vic­toire, pour tout dire nous avons une re­vanche à prendre alors les joueurs savent ce qui les at­tend »

- Que pen­sez-vous du match ?

- Comme ce­la a été sou­li­gné pré­cé­dem­ment, le groupe est conscient de l’im­por­tance du match et de son ré­sul­tat. Ils savent qu’au de­là de la re­vanche à prendre il y a une qua­li­fi­ca­tion en jeu donc, nous les avons men­ta­le­ment bien pré­pa­rés sur ce point. Il leur ap­par­tient dans ce cas de ne pas ra­ter l’en­tame du match pour pou­voir dis­po­ser de toutes leurs res­sources men­tales en ef­fec­tuant une bonne ges­tion de la ren­contre. Avec des joueurs ex­pé­ri­men­tés et pour cer­tains évo­luant dans des cham­pion­nats eu­ro­péens, il me semble que notre sé­lec­tion pos­sède les clés du match, en d’autres termes et en prin­cipe plus proches de la vic­toire. - Quid de l’après Tu­ni­sie­li­bé­ria ? - C’est simple, comme toute sé­lec­tion na­tio­nale, elle passe par des cycles. En d’autres termes, une fois notre qua­li­fi­ca­tion est as­su­rée pour la CAN, nous au­rons à inau­gu­rer un autre cycle ce­lui des éli­mi­na­toires pour le Mon­dial 2018, d’ici peu. Ce qui compte entre un cycle et un autre c’est de pou­voir ré­cu­pé­rer la même os­sa­ture de dé­part pour en faire un noyau dur de la sé­lec­tion. Ce n’est pas tou­jours évident car entre temps, ré­gu­la­ri­té du joueur avec son club, bles­sure, etc… peuvent consti­tuer un frein à cette évo­lu­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.