Entre deux chaises…

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Sa­mia HARRAR

Un exer­cice de haute-vol­tige. En­core un. Mais il fau­dra s’ac­cro­cher da­van­tage. Alors haut les coeurs! La par­tie n’est pas ga­gnée. Mais les dès sont je­tés. C’est dire qu’il fau­dra la trou­ver, la ré­ponse à tous les ques­tion­ne­ments. Lorsque toutes les is­sues sont bou­chées, il faut se re­tour­ner, pour tâ­cher de trou­ver une autre ou­ver­ture.

Un exer­cice de haute-vol­tige. En­core un. Mais il fau­dra s’ac­cro­cher da­van­tage. Alors haut les coeurs! La par­tie n’est pas ga­gnée. Mais les dès sont je­tés. C’est dire qu’il fau­dra la trou­ver, la ré­ponse à tous les ques­tion­ne­ments. Lorsque toutes les is­sues sont bou­chées, il faut se re­tour­ner, pour tâ­cher de trou­ver une autre ou­ver­ture. Celle qui n’était pas en­vi­sa­geable, mais qui le de­vien­dra par né­ces­si­té. L’ur­gence étant mère de toutes les in­gé­nieuses trou­vailles, qui se dé­ro­baient au re­gard, et qui sont ré­ap­pa­rues comme par en­chan­te­ment, entre un le­ver de so­leil et une éclipse, le temps qu’une porte soit ou­verte ou fer­mée. Mais c’est quand il n’y a plus de choix qu’on a tou­jours le choix. Exis­ter ou dis­pa­raître. A l’échelle de tout un pays, la deuxième n’est pas en­vi­sa­geable. Mais alors pas du tout ! N’en dé­plaise à tous ceux qui se ver­raient bien son­ner le glas, pour que la fête soit to­tale. Plus on est des fous plus on s’amuse, n’est-ce pas? Ce n’est pas très gai pour­tant. Il fau­dra évi­ter de faire du sur-place; et quitte à s’es­quin­ter les jambes, à vou­loir re­joindre le nord tout en dé­viant vers le sud en même temps, trou­ver un juste équi­libre, pour que la po­si­tion ne soit plus ban­cale, ne se­rait pas, au fi­nal, une si vi­laine idée. Car trop d’en­jeux sont en jeu. Et si la chan­delle en ve­nait à brû­ler par les deux bouts, il fau­dra faire très at­ten­tion à ses mains. Ou lâ­cher la chan­delle. Bien sûr si le feu prend de toutes parts, ce ne se­rait pas, non plus, une al­ter­na­tive sol­vable. A moins de ne re­gar­der que son propre nom­bril. Ce se­rait, en ce cas de fi­gure, une autre paire de manches. Pas très jo­lie en fait. Pas vraiment ra­goû­tante. Pas de quoi être fier en somme. Pas de quoi pa­voi­ser. Il y a un dé­fi. Et il fau­dra le re­le­ver. Les élan­ce­ments se­ront dou­lou­reux. Tout comme les ti­raille­ments: droite, gauche. Mais ils se­ront sa­lu­taires. Pour le sa­lut du pays. Il fau­dra in­ven­ter un juste mi­lieu. Et s’y main­te­nir. Pour dam­ner le pion à ceux qui ont ju­ré le contraire. Il y a un dra­peau. Il ne doit pas être mis en berne. A n’im­porte quel mo­ment. A n’im­porte quelle condi­tion. Ja­mais…

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.