Les mos­quées se mettent au vert

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Le Ma­roc se lance dans un am­bi­tieux pro­gramme de «mos­quées vertes», qui té­moigne de l’en­ga­ge­ment du royaume pour les éner­gies propres à deux mois de la confé­rence sur le cli­mat COP22 de Mar­ra­kech. Le mi­nis­tère des Af­faires is­la­miques a lan­cé mi-août un ap­pel d’offres pour la ré­ha­bi­li­ta­tion de 64 mos­quées dans six villes du royaume, afin de ré­duire leur con­som­ma­tion d’éner­gie. L’idée avait été ini­tiée en 2014 avec comme ob­jec­tif de ré­duire de 40% la fac­ture éner­gé­tique dans 15.000 mos­quées du pays, se­lon la So­cié­té d’in­ves­tis­se­ments éner­gé­tiques (SIE). Dans un pre­mier temps, il s’agit d’équi­per 600 mos­quées d’ici 2019, avec des contrats de per­for­mance éner­gé­tique. Chaque mos­quée ma­ro­caine consomme ac­tuel­le­ment en moyenne 90 ki­lo­watts par jour, es­time la SIE. Les pre­miers au­dits ont dé­mon­tré qu’il était pos­sible de ré­duire ce chiffre jus­qu’à 60%. Une étude pi­lote me­née à la mos­quée As-sou­na, ma­jes­tueux édi­fice du XVIIIE siècle au coeur de Ra­bat, a per­mis d’at­teindre 68% d’éco­no­mie. Concrè­te­ment, des lampes de type LED équi­pe­ront l’in­té­rieur des bâ­ti­ments et des pan­neaux pho­to­vol­taïques se­ront éven­tuel­le­ment ins­tal­lés sur les toits. L’es­thé­tique des mos­quées -sou­vent his­to­riques ou de très belle fac­ture au Ma­roc- ne de­vrait guère en souf­frir. Le con­fort des fi­dèles se­ra même amé­lio­ré, avec un «ac­cès à l’eau chaude pour les ablu­tions et à la cli­ma­ti­sa­tion dans les salles ré­ser­vées à la prière et au re­cueille­ment», as­sure la SIE. Ce pro­gramme au­ra un «fort im­pact so­cial, il per­met­tra la créa­tion de 900 très pe­tites en­tre­prises (TPE), l’em­ploi de plus de 5.000 tech­ni­ciens (...) et la créa­tion d’un nou­veau mar­ché por­teur», tou­jours se­lon la SIE, qui sou­ligne que «le rem­bour­se­ment de l’in­ves­tis­se­ment se­ra fait sur la base des éco­no­mies d’éner­gies réa­li­sées». Ce pro­jet, «ga­gnant-ga­gnant» et «100% Ma­ro­cain», est «par­ti­cu­liè­re­ment no­va­teur», ob­serve Jan-chris­toph Kuntze, de la co­opé­ra­tion al­le­mande GIZ, qui in­ter­vient en sou­tien tech­nique.

«Il est ba­sé sur l’idée que les en­tre­prises ma­ro­caines (...) in­ter­ve­nant dans ces mos­quées se­ront rem­bour­sées grâce aux éco­no­mies faites sur la fac­ture éner­gé­tique du bâ­ti­ment», un concept «qui a dé­jà fait ses preuves dans plu­sieurs pays, no­tam­ment en Eu­rope», ex­plique M. Kuntze.

Par ailleurs, sou­ligne-t-il, «les mos­quées peuvent jouer un rôle de mul­ti­pli­ca­teur» pour sen­si­bi­li­ser les po­pu­la­tions aux éco­no­mies d’élec­tri­ci­té et à la tran­si­tion éner­gé­tique. Avec près de 34 mil­lions d’ha­bi­tants, le Ma­roc compte 99% de mu­sul­mans, pla­cés sous l’au­to­ri­té spi­ri­tuelle du «Com­man­deur des croyants» et sou­ve­rain Mo­ham­med VI, qui a im­pul­sé une po­li­tique vo­lon­ta­riste à son pays en ma­tière d’éco­lo­gie. Après la COP21 de Pa­ris en 2015, Mar­ra­kech ac­cueille­ra du 7 au 18 no­vembre la COP22. L’un de ses prin­ci­paux en­jeux se­ra la ra­ti­fi­ca­tion de l’ac­cord de Pa­ris, si­gné l’an der­nier par 195 pays pour lut­ter contre le ré­chauf­fe­ment de la pla­nète. Pour le Ma­roc, l’évè­ne­ment est une vi­trine et l’oc­ca­sion de se faire une nou­velle fois le por­te­voix de l’afrique, un conti­nent au coeur de sa stra­té­gie di­plo­ma­tique. La COP22 met­tra «en évi­dence l’en­ga­ge­ment du pays à tra­vailler pour la mise en oeuvre de l’ac­cord de Pa­ris et à conti­nuer à sou­te­nir les pays en dé­ve­lop­pe­ment (...) af­fec­tés par les re­tom­bées du chan­ge­ment cli­ma­tique», a ex­pli­qué fin juin Mo­ham­med VI. Le sou­ve­rain est à l’ori­gine d’un am­bi­tieux plan de dé­ve­lop­pe­ment des éner­gies re­nou­ve­lables lan­cé en 2009 et qui doit per­mettre à son pays -dé­pour­vu d’hy­dro­car­bures- de sub­ve­nir à près de la moi­tié de ses be­soins éner­gé­tiques.

L’ob­jec­tif est de por­ter d’ici 2030 la part des éner­gies re­nou­ve­lables dans le mixe éner­gé­tique na­tio­nal à 52% (20% so­laire, 20% éo­lien, 12% hy­drau­lique). Le point d’orgue de cette nou­velle stra­té­gie a été l’inau­gu­ra­tion en fé­vrier près de Ouar­za­zate (sud) du pro­jet Noor I, pre­mier vo­let de ce qui est an­non­cé comme la plus grande cen­trale so­laire ther­mo­dy­na­mique du monde. Alors que le compte à re­bours pour la COP22 est dé­jà «lan­cé» se­lon la presse ma­ro­caine, pro­jets ins­ti­tu­tion­nels, ma­ni­fes­ta­tions en tout genre mais aus­si ini­tia­tives po­pu­laires se mul­ti­plient pour mon­trer l’im­pli­ca­tion du Ma­roc -qui avait dé­jà ac­cueilli en 2001 la COP7- dans la pro­tec­tion de la pla­nète. Une mos­quée «verte» mo­dèle se­ra pré­sen­tée aux in­vi­tés de la COP dans un vil­lage près de Mar­ra­kech.

La mos­quée As-soun­na à Ra­bat

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.