Les fes­ti­vals de la nou­velle gé­né­ra­tion ar­rivent!

Le Temps (Tunisia) - - Arts & Culture - Ha­tem BOURIAL

Ces der­nières se­maines, plu­sieurs nou­veaux fes­ti­vals ont confir­mé leur bonne san­té et dé­fri­ché les che­mins d'une ac­tion cultu­relle lo­cale al­ter­na­tive. Films arabes à Ga­bès, Ré­cits de la mer à El Haoua­ria, In­ter­fé­rences à Tu­nis ou Ci­né­ma au mu­sée à Sousse sou­lignent une nou­velle donne qu'il im­porte de sou­te­nir et conso­li­der...

Si le Sa­lon de la Bande des­si­née de Ta­zar­ka où les Ren­contres pho­to­gra­phiques de Ghar el Melh font fi­gure de ba­lises in­con­tour­nables de l'agen­da fes­ti­va­lier, il n'en reste pas moins que ces ma­ni­fes­ta­tions sont nées grâce aux ef­forts des ar­tistes, de la so­cié­té ci­vile et des ani­ma­teurs cultu­rels lo­caux.

Une re­mar­quable dé­cen­tra­li­sa­tion des ini­tia­tives

En ef­fet, il existe de­puis plus d'une ving­taine d'an­nées un nombre re­la­ti­ve­ment im­por­tant d'ini­tia­tives qui ont concré­ti­sé sur le ter­rain une ap­proche qui se dé­ve­lop­pait hors du ré­seau di­rect du mi­nis­tère de la Culture. Evi­dem­ment, ce dé­par­te­ment ap­por­tait et conti­nue à ap­por­ter son sou­tien à ces ma­ni­fes­ta­tions, que ce soit en per­met­tant l'uti­li­sa­tion d'in­fra­struc­tures ou bien en ap­por­tant une aide fi­nan­cière. Tou­te­fois, le temps semble être ve­nu pour une éva­lua­tion de ce po­ten­tiel qui se dé­ploie en marge des ac­tions du mi­nis­tère de la Culture et connait cet été une em­bel­lie. Tous les ob­ser­va­teurs l'au­ront re­mar­qué: après les fes­ti­vals d'été, de nom­breuses ma­ni­fes­ta­tions se sont te­nues et ont fait la preuve aus­si bien de leur ori­gi­na­li­té que de leur bonne or­ga­ni­sa­tion.

"In­ter­fé­rences", le Light Art fes­ti­val de la mé­di­na de Tu­nis a ain­si convain­cu dès sa pre­mière édi­tion qui vient tout juste de s'ache­ver. Avec une par­ti­ci­pa­tion in­ter­na­tio­nale re­mar­quable et des sy­ner­gies entre plu­sieurs in­ter­ve­nants, ces in­ter­fé­rences ont lais­sé un sillage de lu­mière mais aus­si la nette im­pres­sion que la jeune gé­né­ra­tion mon­tait au cré­neau avec des concepts por­teurs et une dé­marche in­no­vante. Ces re­marques valent aus­si pour plu­sieurs autres ma­ni­fes­ta­tions qui signent tout aus­si clai­re­ment l'es­sor d'une nou­velle dé­cen­tra­li­sa­tion et la nais­sance d'une nou­velle gé­né­ra­tion de fes­ti­vals qui se concentrent sur un as­pect pré­cis et se dé­roulent en moins d'une se­maine. C'est le cas par exemple du Fes­ti­val des ré­cits de la mer qui vient de se te­nir à El Haoua­ria et per­mit de mo­bi­li­ser bien des éner­gies. Ce nou­veau fes­ti­val qui vient de vivre sa toute pre­mière ses­sion conjugue culture et dé­ve­lop­pe­ment, ci­né­ma et re­cherche scien­ti­fique, pho­to­gra­phie et convi­via­li­té. Pro­met­teuse, cette nou­velle ma­ni­fes­ta­tion pour­rait en ins­pi­rer bien d'autres sur le même mo­dèle.

Du nord au sud, des nou­velles ma­ni­fes­ta­tions cultu­relles

Dans un tout autre es­prit, le Fes­ti­val des figues de Kes­ra est une autre de ces ma­ni­fes­ta­tions cultu­relles et tou­ris­tiques nées dans le gi­ron as­so­cia­tif. Se dé­rou­lant dans une ré­gion en­cla­vée, ce fes­ti­val a don­né lieu à de nom­breuses ani­ma­tions et aus­si mo­bi­li­sé plu­sieurs ac­teurs de la so­cié­té ci­vile et de la sphère cultu­relle. A mettre à l'ac­tif des

ani­ma­teurs cultu­rels dans la ré­gion et leurs re­lais dans la ca­pi­tale.

Du cô­té de Ga­bès, le fes­ti­val in­ter­na­tio­nal du ci­né­ma arabe, con­çu par Mah­moud Jem­ni vient de confir­mer les pro­messes en­tre­vues lors de la pre­mière édi­tion qui s'est dé­rou­lée en 2015. Cette ma­ni­fes­ta­tion est l'une des plus belles ini­tia­tives nées dans le sud et son dé­ploie­ment in­ter­na­tio­nal à l'échelle arabe n'est pas ar­ti­fi­ciel mais bien réel et pen­sé à l'aune de l'ef­fi­ca­ci­té et du rayon­ne­ment. Il faut dire que l'ani­ma­teur de ce fes­ti­val est un vieux rou­tier qui, il y a un quart de siècle, avait créé à Djer­ba-mi­doun un fes­ti­val du film fé­mi­nin arabe. Comme Mah­moud Jem­ni, Mo­ha­med Chel­louf est à la fois un réa­li­sa­teur re­con­nu et un ani­ma­teur cultu­rel pa­ten­té. Après avoir créé un fes­ti­val de ci­né­ma à Her­gla, Chel­louf anime main­te­nant la belle ma­ni­fes­ta­tion "Le ci­né­ma au mu­sée" qui vient de se te­nir à Sousse pour la deuxième an­née consé­cu­tive. Là en­core, l'ori­gi­na­li­té était au ren­dez-vous tout comme la pé­da­go­gie d'une ap­proche à la fois lu­dique et émi­nem­ment cultu­relle.

Re­vi­vi­fier le tis­su cultu­rel lo­cal

Toutes ces ma­ni­fes­ta­tions de la nou­velle gé­né­ra­tion sou­lignent une vé­ri­table dé­cen­tra­li­sa­tion des ini­tia­tives qu'il convient de sou­te­nir ain­si qu'une re­mar­quable dis­sé­mi­na­tion qui pour­rait être ca­pable de re­vi­vi­fier le tis­su cultu­rel lo­cal ac­tuel­le­ment aux prises avec la mon­tée des in­té­grismes.

Plus ré­vé­la­teur en­core, le nombre et la qua­li­té de ces ini­tia­tives dé­montrent qu'elles ne sont pas un simple fré­mis­se­ment mais un fait cultu­rel en pleine évo­lu­tion. In­dice d'une nou­velle vi­sion de l'ac­tion cultu­relle de proxi­mi­té, ces nou­veaux fes­ti­vals dans leur di­ver­si­té sont en train de naître un peu par­tout dans le pays et ir­riguent de sa­voir, dé­sir et créa­ti­vi­té la jeu­nesse et tous les pu­blics.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.