Nou­velles ar­res­ta­tions de jour­na­listes

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Les au­to­ri­tés turques ont pro­cé­dé aux ar­res­ta­tions de trois nou­veaux jour­na­listes, d’un homme po­li­tique et du res­pon­sable d’un ins­ti­tut de son­dage dans le cadre de la ré­pres­sion me­née de­puis le coup d’etat man­qué du 15 juillet. La jus­tice turque a par ailleurs dé­li­vré 105 nou­veaux man­dats d’ar­rêts vi­sant des per­sonnes vi­vant dans 17 ré­gions du pays et soup­çon­nées d’en­tre­te­nir des liens avec le pré­di­ca­teur Fe­thul­lah Gü­len, vi­vant en exil en Penn­syl­va­nie.

Trois jour­na­listes tra­vaillant pour le quo­ti­dien na­tio­na­liste Ye­ni­cag ont d’abord été as­si­gnés à ré­si­dence avant d’être trans­fé­rés dans un com­plexe spor­tif à An­ka­ra, pré­cise l’or­gane de presse sur son site. Un an­cien dé­pu­té du Par­ti d’ac­tion na­tio­na­liste (MHP), Tu­ran Yal­dir, a été in­ter­pel­lé pour les mêmes rai­sons, ajoute le site de Ye­ni­cag.

«Les na­tio­na­listes n’ou­blie­ront pas ceux qui font ce­la sim­ple­ment pour mar­gi­na­li­ser les opposants po­li­tiques», écrit Me­ral Ak­se­ner, membre in­fluent du MHP, sur son compte Twit­ter.

Ozer Sen­car, qui di­rige l’ins­ti­tut de son­dage Me­tro­poll, a éga­le­ment été ar­rê­té, se­lon un mes­sage sur son compte Twit­ter. Le mi­nis­tère turc de la Dé­fense a an­non­cé que 73 membres de l’ar­mée de l’air avaient été li­mo­gés en rai­son de leurs liens sup­po­sés avec Gü­len.

Au to­tal, plu­sieurs mil­liers de sol­dats et plus de 100.000 per­sonnes, fonc­tion­naires, ad­mi­nis­tra­teurs, en­sei­gnants, mi­li­taires et jour­na­listes ont per­du leur em­ploi pour ap­par­te­nance pré­su­mée au mou­ve­ment du pré­di­ca­teur qui vit aux Etats-unis de­puis 1999.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.