SOS et Se­lec­ta au se­cours des enfants me­na­cés et sans sou­tien fa­mi­lial

Le Temps (Tunisia) - - Proximite -

“La so­cié­té Se­lec­ta a consa­cré des aides fi­nan­cières ain­si que les bé­né­fices sur les ventes de 100 mille ca­hiers aux enfants me­na­cés et sans sou­tien fa­mi­lial, dans l’ob­jec­tif de fa­vo­ri­ser l’éga­li­té des chances dans l’en­sei­gne­ment”, a sou­li­gné hier Moez Lou­kil, di­rec­teur gé­né­ral de l’en­tre­prise spé­cia­li­sée dans la pa­pe­te­rie sco­laire et bu­reau­tique. Lors d’un point de presse te­nu à Tu­nis, Moez Lou­kil a in­di­qué que dans le cadre de sa res­pon­sa­bi­li­té so­ciale et de son par­te­na­riat avec l’as­so­cia­tion des vil­lages d’enfants SOS en Tu­ni­sie, Se­lec­ta pour­suit la réa­li­sa­tion de son pro­gramme au pro­fit des enfants me­na­cés et sans sou­tien fa­mi­lial pour leur per­mettre de conti­nuer leur sco­la­ri­té, sur­tout que plus de 100 mille élèves aban­don­ne­ment chaque an­née l’école.

Il a ajou­té que la so­cié­té dif­fu­se­ra, à tra­vers les cou­ver­tures de ses ca­hiers, des mes­sages de sen­si­bi­li­sa­tion en­cou­ra­geant les enfants à pour­suivre leurs études, et dis­tri­bue­ra des lots de ca­hiers aux enfants bé­né­fi­ciaires du pro­gramme de pro­tec­tion fa­mi­liale et du pro­gramme de sou­tien fa­mi­lial, et ceux is­sus de fa­milles dé­mu­nies dans les zones mar­gi­na­li­sées. De son cô­té, Yos­ra Chai­bi, pré­si­dente de l’as­so­cia­tion vil­lage des enfants SOS en Tu­ni­sie, a in­di­qué que l’as­so­cia­tion a dé­ve­lop­pé son pro­gramme de pro­tec­tion des enfants à tra­vers le ren­for­ce­ment des mé­ca­nismes et des moyens per­met­tant de ga­ran­tir l’en­sei­gne­ment et l’en­ca­dre­ment né­ces­saires aux enfants sco­la­ri­sés. Elle a fait re­mar­quer que l’as­so­cia­tion a réa­li­sé plu­sieurs études qui ont ré­vé­lé l’exis­tence de nombre de pro­blèmes en­gen­drant l’aban­don so­laire, cau­sé prin­ci­pa­le­ment par la dis­cri­mi­na­tion que ren­contrent les élèves, le manque de res­sources ma­té­rielles pour plu­sieurs fa­milles ain­si que le mau­vais trai­te­ment et la vio­lence sco­laire. Elle a pré­ci­sé que l’as­so­cia­tion oeuvre es­sen­tiel­le­ment à per­mettre aux enfants me­na­cés et sans sou­tien de vivre dans un en­vi­ron­ne­ment sain et de dé­ve­lop­per leurs ca­pa­ci­tés, et à ren­for­cer les sys­tèmes de pro­tec­tion des enfants ex­po­sés au dan­ger ain­si que leurs fa­milles.

L’as­so­cia­tion tu­ni­sienne des vil­lages d’enfants SOS prend en charge ac­tuel­le­ment 1300 enfants qu’elle ac­cueille dans ses quatre vil­lages de Gam­marth, Si­lia­na, Akou­da et Mah­rès, a-t-elle rap­pe­lé. Créée en 1981, l’as­so­cia­tion des vil­lages d’enfants SOS est une as­so­cia­tion non-gou­ver­ne­men­tale membre de l’or­ga­ni­sa­tion mon­diale des vil­lages d’enfants SOS.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.