L’ar­mée russe ren­force ses po­si­tions

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

L’ar­mée russe a dé­ployé en Cri­mée un “groupe mi­li­taire au­to­suf­fi­sant” ca­pable de re­pous­ser une of­fen­sive, a an­non­cé le mi­nis­tère de la Dé­fense, ci­té hier par l’agence de presse In­ter­fax.

L’an­nonce a été faite à l’oc­ca­sion de la der­nière phase de grandes ma­noeuvres mi­li­taires ef­fec­tuées dans la pé­nin­sule ukrai­nienne an­nexée en mars 2014 par la Rus­sie. A Prague, le pré­sident tchèque Mi­los Ze­man, qui se dit vo­lon­tiers proche de Mos­cou et hos­tile aux sanc­tions eu­ro­péennes, a ju­gé cette an­nexion ir­ré­ver­sible. “Une an­nexion sup­pose une vio­la­tion des ac­cords in­ter­na­tio­naux et rien ne montre que des ac­cords ga­ran­tis­sant l’in­té­gri­té ter­ri­to­riale de l’ukraine aient été vio­lés”, a-t-il es­ti­mé en ré­ponse à la ques­tion d’un in­ter­naute, lors d’un dé­bat en ligne.

“Par ailleurs, je suis d’ac­cord avec vous pour dire que (Ni­ki­ta) Kroucht­chev a com­mis une er­reur im­par­don­nable et les res­pon­sables po­li­tiques re­con­naissent au­jourd’hui que la Cri­mée ne peut être ren­due à l’ukraine”, a-t-il ajou­té.

En 1954, alors qu’il était à la tête de l’union so­vié­tique, Ni­ki­ta Kroucht­chev avait cé­dé la Cri­mée à l’ukraine par un simple dé­cret alors que la pé­nin­sule était de­puis le 18e siècle dans le gi­ron de Mos­cou.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.