Sa­mir Sel­li­mi : « Bon pour le mo­ral » Ber­nard Ro­dri­guez : «Dé­faite sé­vère »

Le Temps (Tunisia) - - Sports - Mou­rad AYA­RI

Sur une pe­louse en pi­teux état, Clu­bistes et Ham­mamli­fois nous ont pro­po­sé un bon match dans l’en­semble em­preint de cor­rec­tion et au cours du­quel les buts n’ont pas man­qué avec à l’ar­ri­vée un suc­cès mé­ri­té pour les pro­té­gés de Kaïs Yâa­kou­bi. Le match, sans at­teindre les som­mets fut d’un ni­veau ac­cep­table sur le plan tech­nique avec un taux de réus­site im­pres­sion­nant pour les « Rouge et Blanc » qui ont ou­vert la marque par le biais de Sa­ber Khé­li­fa. C’était leur pre­mière oc­ca­sion de but et ils ont réus­si à la concré­ti­ser. Au-de­là de toutes les consi­dé­ra­tions, ce sont les re­tom­bées de ce suc­cès qu’il faut retenir car il vient après une dé­faite en fi­nale de coupe face à l’es­pé­rance de Tu­nis. Pour le di­rec­teur spor­tif Sa­mir Sel­li­mi, c’est un suc­cès qui per­met­tra au groupe de tra­vailler dans la sé­ré­ni­té. C’est en quelque sorte une bouf­fé d’oxy­gène pour les joueurs, le staff tech­nique et même pour le di­rec­teur spor­tif : « C’est un bon dé­but sur un ter­rain dif­fi­cile face à une bonne équipe. C’est un match qui vient après une dé­faite en fi­nale. C’est un suc­cès qui vient au bon mo­ment pour chas­ser le doute au sein d’un groupe un peu stres­sé. Ce­la per­met­tra, un tant soit peu, à l’en­traî­neur de tra­vailler dans une am­biance un peu plus saine. Les joueurs se­ront un peu plus dé­ten­dus. C’est un suc­cès qui fait du bien même au di­rec­teur spor­tif que je suis puis­qu’il me per­met­tra de mieux faire mon tra­vail. Les la­cunes existent, c’est cer­tain, mais on sau­ra rec­ti­fier le tir dans les jours à ve­nir. Contrai­re­ment à ce qui a été dit, les moyens fi­nan­ciers existent. On est en train de re­struc­tu­rer le club. Une stra­té­gie et un nou­veau pro­gramme ont été mis en place. Une confé­rence de presse se­ra te­nue pro­chai­ne­ment et au cours de la­quelle on dé­voi­le­ra tout ce­la au large pu­blic clu­biste ».

Cô­té ban­lieu­sard, cette dé­faite est dure à ava­ler. C’est sur­tout le score qui fait mal. Quatre buts en­cais­sés par une dé­fense qui en porte la res­pon­sa­bi­li­té. Il est vrai que les er­reurs in­di­vi­duelles furent nom­breuses et au moins trois buts au­raient pu être évi­tés avec un peu plus de

concen­tra­tion. C’est l’axe cen­tra qui est poin­té du doigt après la ren­contre de jeu­di. Le tech­ni­cien fran­çais Ber­nard Ro­dri­guez qui re­con­naît la su­pé­rio­ri­té des clu­bistes parle d’un ef­fec­tif aux moyens li­mi­té et d’ab­sences pour di­verses rai­sons : « C’est un ef­fec­tif jeune. Beau­coup de joueurs d’ex­pé­rience sont par­tis et n’ont pas été rem­pla­cés. L’en­traî­neur que je suis tra­vaille avec le ma­té­riel qu’on lui donne. En outre, plu­sieurs joueurs sont bles­sés. Au­jourd’hui, je suis très dé­çu pour les joueurs car je pense qu’ils mé­ritent mieux que cette dé­faite sur un score large ». En somme beau­coup de tra­vail at­tend les deux for­ma­tions, sur­tout le Club Spor­tif d’ham­mam-lif qui n’est qu’une pale co­pie du CSHL de l’exer­cice écou­lé. En ce qui concerne le club Afri­cain, on a en­tre­vu une nette amé­lio­ra­tion avec des buts sur­ve­nus suite à des ac­tions éla­bo­rés sur les cô­tés. Bel­khi­ther et Had­de­di ont été sur plus d’un but pas­seurs dé­ci­sifs. C’est peut-être la nou­velle force du Club Afri­cain. On n’ou­blie­ra de rap­pe­ler que Bes­son a ins­crit son pre­mier but sous ses nou­velles cou­leurs. Il n’a pas réus­si à le faire jusque là même lors des matches ami­caux et en­fin le retour en forme de l’al­gé­rien Bra­him Che­ni­hi au­teur d’un dou­blé était at­ten­du. D’ailleurs on en avait par­lé le jour du match sur ces mêmes co­lonnes…

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.