FAITS De SO­CIÉ­TÉ

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

Une fille de treize ans en­le­vée et sé­ques­trée par des mal­frats

La sé­ques­tra­tion est, en droit, l’acte de re­te­nir une per­sonne en­fer­mée contre son gré en de­hors de toute au­to­ri­té lé­gale en usant de vio­lence, de ruse ou de la me­nace. Dans plu­sieurs pays, la sé­ques­tra­tion est un crime pu­ni par la loi. Elle est souvent as­so­ciée à l’en­lè­ve­ment, au viol, à la tor­ture ou à l’as­so­cia­tion de mal­fai­teurs.

Car der­rière la sé­ques­tra­tion il y a souvent une in­ten­tion d’abu­ser de la vic­time, sur­tout quand il s’agit d’une mi­neure, dé­tour­née par des mal­fai­teurs.

C’est le cas dans la pré­sente af­faire où les uni­tés sé­cu­ri­taires exer­çant à la Ci­té Et­thadha­men, gou­ver­no­rat de l’aria­na, ont pu li­bé­rer une mi­neure de 13 ans, sé­ques­trée pen­dant 10 jours. La mi­neure a été sé­ques­trée par six in­di­vi­dus qui ont été re­trou­vés lors d’une cam­pagne sé­cu­ri­taire me­née dans la ré­gion. In­for­mé le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique a or­don­né l’ou­ver­ture d’une en­quête, ain­si que la mise en dé­ten­tion des six mal­frats qui ne pou­vaient que re­con­naître les faits. La jeune fille se­ra sou­mise à un exa­men mé­di­cal par un mé­de­cin ex­pert, dé­si­gné par le tri­bu­nal aux fins de consta­ter les dom­mages cor­po­rels éven­tuels qu’elle a pu su­bir et d’éva­luer les pré­ju­dices ma­té­riel et mo­ral dont elle a été vic­time.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.