Re­tour au calme à Fernana

Le Temps (Tunisia) - - Proximité -

Le calme est re­ve­nu hier dans la ville de Fernana après 3 jours de pro­tes­ta­tion, au cours des­quelles, les pro­tes­ta­taires ont blo­qué la route nu­mé­ro 17, re­liant Ta­bar­ka à Jen­dou­ba ain­si que l’en­trée des villes et les ac­ti­vi­tés de cer­tains éta­blis­se­ments pu­blics et pri­vés. La route si­tuée au ni­veau du pont Oued Ghe­za­la et le pas­sage re­liant Fernana et Ain Dra­hem ont été rou­verts, alors que la mu­ni­ci­pa­li­té de la ré­gion et quelques éta­blis­se­ments pu­blics ont re­pris leur ac­ti­vi­tés. A no­ter que des ha­bi­tants de la ré­gion ont ob­ser­vé des sit-in pour re­ven­di­quer le dé­ve­lop­pe­ment et l’em­ploi dans la ré­gion et ex­pri­mer leur so­li­da­ri­té avec le jeune Wis­sem Nas­ri (39 ans), pro­prié­taire d’un ca­fé qui s’est im­mo­lé par le feu, mer­cre­di der­nier, de­vant le siège de la mu­ni­ci­pa­li­té, en rai­son de ce qu’il qua­li­fie comme «pres­sions so­ciales l’ayant em­pê­ché de payer des amendes et taxes à la dé­lé­ga­tion spé­ciale de la mu­ni­ci­pa­li­té».

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.