Do­nald Trump!

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Quinze ans après le 11 Sep­tembre

Mar­di 11 sep­tembre 2001, les Étatsu­nis ont su­bi sur leur sol la pire at­taque ter­ro­riste de leur his­toire. Quinze ans après, le monde a-t-il bas­cu­lé pour le mieux ou pour le pire? Dé­jà, au len­de­main de cette bar­ba­rie fo­men­tée par la né­bu­leuse Al-qaï­da, au lieu de por­ter l’ha­bit de vé­ri­tables hommes d’état, George W. Bush, le pré­sident amé­ri­cain de l’époque, et les fau­cons néo­con­ser­va­teurs de son ad­mi­nis­tra­tion se sont lan­cés dans une guerre idéo­lo­gique et mer­can­tile qui a mis à l’en­vers tout le Moyen-orient et par ri­co­chet le reste du monde. On est pas­sé d’une pla­nète qui a em­bras­sé le nou­veau millé­naire avec l’am­bi­tion d’une mon­dia­li­sa­tion in­clu­sive, équi­table et res­pon­sable à un monde hor­rible dic­té par deux théo­ries « bu­shiennes» sca­breuses et des­po­tiques : « Ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous » et « l’axe du mal »! Dans la fou­lée, l’ad­mi­nis­tra­tion amé­ri­caine me­née d’une poigne de fer par le vice-pré­sident, Dick Che­ney, le chef du Pen­ta­gone, Do­nald Rum­sfeld, et son ad­joint, Paul Wol­fo­witz, ont écha­fau­dé une opé­ra­tion sa­ta­nique pour en­va­hir l’irak sur la base de l’un des plus grands men­songes de l’his­toire hu­maine : Sad­dam Hus­sein a des armes de des­truc­tion mas­sive! Cet énorme men­songe a été dû­ment do­cu­men­té par de grands jour­na­listes, no­tam­ment des Amé­ri­cains che­vron­nés, comme Bob Wood­ward, la grande plume du Wa­shing­ton Post.

Et ce n’était que le dé­but de l’en­fer en Irak. L’in­va­sion et l’oc­cu­pa­tion me­nées par les Amé­ri­cains ont tel­le­ment été dic­tées par la pré­ci­pi­ta­tion et l’ap­pât du gain que l’irak a som­bré dans la fo­lie de l’hor­reur. Ce pays ara­bo-mu­sul­man im­mu­ni­sé jus­qu’alors contre la pen­sée dji­ha­diste a été of­fert sur un pla­teau d’ar­gent à Al-qaï­da. Ré­sul­tat des comptes, Daech a vu le jour dans l’une des geôles ira­kiennes de l’oncle Sam. L’irak n’est plus un pays. La Sy­rie non plus! Pour­tant, le monde se sou­vient de Georges W. Bush an­non­çant en fan­fare sa « Mis­sion ac­com­plie » de­puis le porte-avions Abra­ham-lin­coln dans l’océan Pa­ci­fique, le 1er mai 2003. Quinze ans après les at­ten­tats du Word Trade Cen­ter, George W. Bush est pas­sé aux ou­bliettes de l’his­toire, Ben La­den a été as­sas­si­né de­vant les siens au Pa­kis­tan, un pays mu­sul­man dé­ten­teur de l’arme nu­cléaire, faut-il le rap­pe­ler, et Al-qaï­da sur­vit! La guerre au ter­ro­risme a échoué, mais elle a sur­tout en­fan­té Daech! Pire, le pays d’abra­ham Lin­coln est en train de nous of­frir comme of­frande de tous ces mas­sacres un Do­nald Trump comme digne suc­ces­seur de George W. Bush! Un can­di­dat ré­pu­bli­cain à la pré­si­dence amé­ri­caine qui veut re­mi­li­ta­ri­ser son pays qui consacre dé­jà plus de 500 mil­liards de dol­lars an­nuel­le­ment à l’ef­fort de guerre et qui n’a comme mo­dèle rien de moins que le pré­sident russe, Vla­di­mir Pou­tine! Si ce n’est pas le jour de la mar­motte, alors?

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.