Une pos­sible cel­lule de Daech dé­man­te­lée en Al­le­magne

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

At­ten­tats de Pa­ris

Trois Sy­riens ont été ar­rê­tés hier à Ham­bourg, dans le nord de l'al­le­magne. Les ser­vices al­le­mands les soup­çonnent d'être en lien avec les com­man­dos des at­ten­tats du 13 no­vembre, a an­non­cé le mi­nistre al­le­mand de l'in­té­rieur Tho­mas de Mai­zière, qui évoque une "pos­sible cel­lule dor­mante".

"L'état ac­tuel des in­ves­ti­ga­tions de la po­lice cri­mi­nelle fé­dé­rale in­dique des liens avec les as­saillants de Pa­ris de no­vembre 2015", a-t-il pré­ci­sé. Les trois sus­pects sont ar­ri­vés l'an der­nier dans le pays lors de l'af­flux de de­man­deurs d'asile et ont ob­te­nu leurs pa­piers d'iden­ti­té au­près des mêmes groupes que les tueurs du 13 no­vembre. Se­lon Bild, qui pré­cise que 200 po­li­ciers d'élite ont été dé­ployés pour l'opé­ra­tion, les trois hommes sont âgés de 17, 18 et 26 ans et s'ap­pellent Ma­hir AL-H., Mo­ha­med A. et Ibra­him M. Au moins l'un d'entre eux au­rait re­çu une for­ma­tion au ma­nie­ment des armes et des ex­plo­sifs à Ra­q­qa (Sy­rie), sur ordre d'un res­pon­sable de L'EI. D'après le jour­nal al­le­mand, les en­quê­teurs les soup­çonnent soit d'être dans l'at­tente d'exé­cu­tion d'un pro­jet ter­ro­riste soit dans l'at­tente d'ins­truc­tions pour l'ac­ti­va­tion de leur cel­lule. Ils étaient ac­ti­ve­ment sur­veillés de­puis plu­sieurs mois.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.