Uni­té de vues sur l'ave­nir de L'UE

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

France - Rou­ma­nie

Les di­ri­geants fran­çais et rou­main Fran­çois Hol­lande et Klaus Io­han­nis ont af­fi­ché hier leur uni­té de vues sur l'ave­nir de l'union eu­ro­péenne comme sur le ren­for­ce­ment des liens éco­no­miques ou de dé­fense entre leurs deux pays, à l'oc­ca­sion d'une vi­site du pré­sident fran­çais en Rou­ma­nie.

Evo­quant le "par­te­na­riat stra­té­gique" conclu entre Pa­ris et Bu­ca­rest en 2008, Fran­çois Hol­lande, qui ef­fec­tue à Bu­ca­rest la pre­mière "vi­site d'etat" de­puis celle de Jacques Chi­rac en 1997, a sou­li­gné qu'il de­vait être "ren­for­cé" et "am­pli­fié".

Joi­gnant le geste à la pa­role, Fran­çois Hol­lande a vi­si­té dans la ban­lieue de la ca­pi­tale rou­maine, les ins­tal­la­tions du la­ser ELI, au coeur d'un pro­gramme de re­cherche eu­ro­péen des­ti­né à dé­ve­lop­per les la­sers les plus puis­sants au monde. Le groupe fran­çais Thales est for­te­ment im­pli­qué dans ce pro­gramme aux ap­pli­ca­tions mul­tiples, du trai­te­ment du can­cer à la phy­sique des ma­té­riaux, en pas­sant par le re­trai­te­ment des dé­chets nu­cléaires ou l'as­tro­phy­sique. Puis il inau­gu­re­ra, dans l'après-mi­di, l'usine d’air­bus He­li­cop­ters de Bra­sov (centre de la Rou­ma­nie). Elle illustre "notre vo­lon­té de co­opé­rer en ma­tière de dé­fense" et de contri­buer "à construire une in­dus­trie eu­ro­péenne de la dé­fense", a-t-il sou­li­gné lors d'une confé­rence de presse com­mune avec son ho­mo­logue rou­main.

Il a à cette oc­ca­sion abor­dé le dos­sier brû­lant d'al­stom et de la fer­me­ture an­non­cée du site de Bel­fort. Il a ain­si as­su­ré que "tout (se­rait) fait pour que le site de Bel­fort soit pé­ren­ni­sé" pour de "nom­breuses an­nées". Autre an­nonce: le chef de l'etat se ren­dra dans les "pro­chaines se­maines" sur le site de Flo­range, mar­qué par la fer­me­ture des hauts four­neaux d'ar­ce­lormit­tal.

Concer­nant l'usine d'air­bus, Serge Durand, di­rec­teur gé­né­ral de cette fi­liale du groupe aé­ro­nau­tique eu­ro­péen, a in­di­qué que les pre­miers hé­li­co­ptères ne de­vraient tou­te­fois en sor­tir qu'en 2018, "à condi­tion d’avoir ra­pi­de­ment une com­mande si­gni­fi­ca­tive". La France, a en­core avan­cé Fran­çois Hol­lande comme il le fait dans la plu­part de ses dé­pla­ce­ments à l'étran­ger, est sus­cep­tible de ré­pondre "à tous les be­soins de l'éco­no­mie rou­maine" qu'il s'agisse des nou­velles tech­no­lo­gies, des star­tup, des éner­gies nou­velles, de l'en­vi­ron­ne­ment ou des trans­ports ter­restres, fer­ro­viaires ou aé­riens.

Quelque 500 en­tre­prises fran­çaises sont dé­jà pré­sentes dans ce pays, contri­buant à l'em­ploi de quelques 100.000 Rou­mains, a-t-il no­té.

Cette vi­site d'une jour­née à Bu­ca­rest marque pour le pré­sident fran­çais une nou­velle étape sur le che­min du som­met des 27 qui se tien­dra ven­dre­di à Bra­ti­sla­va pour ten­ter de re­lan­cer le pro­jet eu­ro­péen ébran­lé par la sor­tie du Royaume-uni de L'UE. "Nous avons les mêmes prio­ri­tés", a sou­li­gné le chef de l'etat fran­çais évo­quant no­tam­ment les ef­forts consen­tis par Bu­ca­rest pour mettre en oeuvre le PNR, l'échange de don­nées sur les voya­geurs aé­riens en Eu­rope, à des fins de lutte an­ti­ter­ro­riste. Lui-même et son ho­mo­logue rou­main ont ce­pen­dant "dis­cu­té fran­che­ment", a-t-il confié, de la ques­tion des tra­vailleurs dé­ta­chés alors que la Com­mis­sion eu­ro­péenne planche sur une pro­po­si­tion pour lut­ter contre le dum­ping so­cial lié à cette main-d'oeuvre. Ré­cla­mée éner­gi­que­ment par l'al­le­magne ou la France, cette pro­po­si­tion se heurte à l'op­po­si­tion des pays de l'ex-bloc com­mu­niste, dont la Rou­ma­nie. A ses cô­tés, le pré­sident rou­main a as­su­ré que "les dé­fis ac­tuels" de L'UE pour­raient être "sur­mon­tés" par "une ac­tion com­mune, so­li­daire et in­clu­sive des 27" avec pour ob­jec­tif, une Union "plus flexible dans les pro­cé­dures et plus proche des ci­toyens". A la veille du som­met de Bra­ti­sla­va, Fran­çois Hol­lande, qui a dit mar­di sou­te­nir la de­mande de cla­ri­fi­ca­tion de Jean-claude Jun­cker sur l'em­bauche de Jo­sé Ma­nuel Bar­ro­so par la banque d'af­faires Gold­man Sachs, ren­con­tre­ra éga­le­ment la chan­ce­lière al­le­mande An­ge­la Mer­kel à l'ely­sée. Le pré­sident fran­çais est ac­com­pa­gné à Bu­ca­rest d'une ving­taine de di­ri­geants d'en­tre­prises fran­çaises, signe de l'in­ten­si­té d'une re­la­tion éco­no­mique dont le fer de lance est le construc­teur au­to­mo­bile Da­cia.

Mais cette vi­site a été aus­si l'oc­ca­sion pour les deux chefs d'etat de confir­mer les sai­sons cultu­relles croi­sées de 2018, an­née de cé­lé­bra­tion du cen­te­naire de la Rou­ma­nie mo­derne, un pays mar­qué par une forte tra­di­tion fran­co­phone. Près de 15% des Rou­mains pra­tiquent la langue de Mo­lière, lar­ge­ment en­sei­gnée dans les éta­blis­se­ments sco­laires du pays.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.