Cloo­ney dé­nonce l'en­ri­chis­se­ment des bel­li­gé­rants

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Sou­dan du Sud

Les bel­li­gé­rants de la guerre ci­vile qui ra­vage de­puis trois ans le Sou­dan du Sud se sont en­ri­chis en pro­fi­tant du chaos du conflit, a dé­non­cé lun­di la star de Hol­ly­wood George Cloo­ney dans un rap­port d'en­quête dé­voi­lé à Wa­shing­ton.

L'ac­teur amé­ri­cain est le co­fon­da­teur du groupe d'in­ves­ti­ga­tion The Sen­try qui en­quête sur le fi­nan­ce­ment des conflits en Afrique. Pour le Sou­dan du Sud -- un pays né en juillet 2011 sous par­rai­nage des Etats-unis mais en guerre ci­vile de­puis dé­cembre 2013 -- M. Cloo­ney a pré­sen­té ses tra­vaux à la presse aux cô­tés du co­mé­dien amé­ri­cain Don Cheadle et du dé­fen­seur des droits de l'homme John Pren­der­gast. La star amé­ri­caine, ré­pu­tée pour son en­ga­ge­ment po­li­tique et hu­ma­ni­taire, a éga­le­ment été re­çu "briè­ve­ment" par le pré­sident Ba­rack Oba­ma, se­lon un res­pon­sable amé­ri­cain.

Le rap­port de The Sen­try ac­cuse l'élite po­li­tique et mi­li­taire sud-sou­da­naise, en pre­mier lieu le pré­sident Sal­va Kiir et son an­cien vice-pré­sident de­ve­nu son en­ne­mi à la tête de la ré­bel­lion, Riek Ma­char, de s'être en­ri­chie du­rant la guerre ci­vile. "Les di­ri­geants po­li­tiques, en fin de compte res­pon­sables des atro­ci­tés au Sou­dan du Sud, ont en même temps réus­si à ac­cu­mu­ler des for­tunes, en dé­pit de leurs mo­destes sa­laires de membres du gou­ver­ne­ment", dé­noncent George Cloo­ney et les autres ré­dac­teurs du rap­port.

Lors d'une confé­rence de presse, l'ac­teur a ac­cu­sé les bel­li­gé­rants d'avoir per­pé­tré "des atro­ci­tés de masse contre leurs conci­toyens" et d'être res­pon­sables de "fa­mines et de viols, tout en pillant les res­sources du pays et en s'en­ri­chis­sant".

D'après The Sen­try, les fa­milles des élites sud-sou­da­naises "vivent sou­vent à l'étran­ger dans des vil­las de luxe de plu­sieurs mil­lions de dol­lars, passent leurs va­cances dans des hô­tels cinq étoiles, et ré­coltent les bé­né­fices de ce qui semble être un sys­tème de né­po­tisme et de contrats dou­teux". Mais "la po­pu­la­tion du pays souffre des consé­quences d'une guerre ci­vile bru­tale, et dans de nom­breux en­droits, connaît des condi­tions de vie proches de la fa­mine".

Et si la ri­va­li­té po­li­tique a été la cause de la guerre, son "prin­ci­pal ca­ta­ly­seur" est en fait "la com­pé­ti­tion pour (...) le contrôle des abon­dantes res­sources na­tu­relles du pays", no­tam­ment le pé­trole. En outre, The Sen­try dé­nonce l'im­pu­ni­té des pro­ta­go­nistes de la guerre. "Les di­ri­geants du Sou­dan du Sud ne prennent plus au sé­rieux les me­naces des Na­tions unies, des Etats-unis et d'autres pays de pu­nir leurs actes", a ton­né M. Pren­der­gast, en al­lu­sion aux sanc­tions prises par L'ONU et Wa­shing­ton contre cer­tains di­ri­geants sud-sou­da­nais, mais sans grand ef­fet sur le rè­gle­ment du conflit. Les com­bats, qui avaient écla­té à Ju­ba le 15 dé­cembre 2013 lorsque le pré­sident Kiir avait li­mo­gé son vice-pré­sident Ma­char après l'avoir ac­cu­sé de com­plo­ter contre lui, s'étaient éten­dus en­suite dans le pays, avec des exac­tions sans pré­cé­dent, des des­truc­tions et des viols col­lec­tifs. Le Sou­dan du Sud est de­ve­nu in­dé­pen­dant en juillet 2011 par la par­ti­tion du Sou­dan, au terme de 25 ans de guerre ci­vile.

Les Etats-unis ont pi­lo­té la nais­sance de ce pays, mais sans avoir an­ti­ci­pé les ri­va­li­tés per­son­nelles et eth­niques et sans avoir pu em­pê­cher cette ter­rible guerre ci­vile de­puis près de trois ans. Plu­sieurs di­zaines de mil­liers de Sud­sou­da­nais ont été tués, 2,5 mil­lions ont fui leurs foyers et près de cinq mil­lions, soit plus d'un tiers de la po­pu­la­tion, font face à une in­sé­cu­ri­té ali­men­taire "sans pré­cé­dent", se­lon L'ONU. Riek Ma­char a dû fuir le pays il y a quelques se­maines avec des cen­taines de ses par­ti­sans: il a tran­si­té par la Ré­pu­blique dé­mo­cra­tique du Con­go voi­sine avant de ga­gner le Sou­dan.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.