Peut-on en­core sau­ver l'eu­rope ?

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Alors que s’ouvre, ven­dre­di 16 sep­tembre, à Bra­ti­sla­va (Slo­va­quie), le som­met des Vingt-sept des­ti­né à re­lan­cer le­pro­jet après le Brexit, l’union eu­ro­péenne cherche un nou­vel élan et à sor­tir d’une crise au­tant mo­rale que po­li­tique. L’an­cien pré­sident de la Com­mis­sion eu­ro­péenne, Jacques De­lors, re­lève « la né­ces­si­té d'en­ga­ger un dé­bat exis­ten­tiel sur la fa­çon dont nous pou­vons re­ve­nir aux va­leurs qui ont fon­dé l'eu­rope et même les ren­for­cer face à la mon­tée du na­tio­na­lisme, du po­pu­lisme et du sen­ti­ment an­ti­eu­ro­péen ».

Il stig­ma­tise la fo­ca­li­sa­tion ac­tuelle sur « les gains éco­no­miques à court terme » au dé­tri­ment de la lutte contre le chan­ge­ment cli­ma­tique, de la san­té et la pro­tec­tion des consom­ma­teurs, de l’éli­mi­na­tion de la pau­vre­té et de la pro­mo­tion des droits de l’homme, pour lui op­po­ser « les trois di­men­sions du dé­ve­lop­pe­ment du­rable, éco­no­mique, so­cial et en­vi­ron­ne­men­tal ». Le re­nou­veau vien­dra, se­lon Jacques De­lors, de la jeu­nesse « qu'il faut convaincre de s’en­ga­ger dans ce com­bat pour un monde meilleur ». Loïc Ar­mand, pré­sident de la Com­mis­sion Eu­rope du Me­def, s’op­pose à cette vi­sion d’une « union sans cesse plus étroite des peuples d'eu­rope ». Pour lui, « le ci­toyen eu­ro­péen n'existe pas en­core ». Se­lon M. Ar­mand, il faut « concen­trer l'ac­tion eu­ro­péenne sur les do­maines où la va­leur ajou­tée de l'ac­tion col­lec­tive en fa­veur de la com­pé­ti­ti­vi­té est la plus né­ces­saire de­vrait être son nou­veau man­dat : ceux qui nous ren­forcent dans la com­pé­ti­tion mon­diale, dans la tran­si­tion éner­gé­tique et dans la ré­vo­lu­tion di­gi­tale, mais dans le cadre d'une gou­ver­nance plus in­tel­li­gible ». « En ce qui concerne la zone eu­ro, le Par­le­ment ne de­vrait-il pas être in­ves­ti d'une res­pon­sa­bi­li­té bud­gé­taire per­met­tant de le­ver l'im­pôt afin d'as­su­rer la pé­réqua­tion né­ces­saire à la cré­di­bi­li­té de l'édi­fice ? », s’in­ter­roge-t-il, tout en ré­cla­mant de la trans­pa­rence et « un meilleur contrôle dé­mo­cra­tique na­tio­nal ». En­fin, « si l’union des peuples d’eu­rope est plus né­ces­saire que ja­mais », « la ques­tion n'est pas tant d'être ou de ne pas être en­semble mais avec qui, dans quelles li­mites géo­gra­phiques et pour quoi faire dans le res­pect de cha­cun ? », conclut-il.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.