«La 5ème place au Su­per Globe , une per­for­mance certes res­pec­table, mais beau­coup de tra­vail reste à faire»

Le Temps (Tunisia) - - Sports -

Las­saad Sar­raï (Pt sec­tion-est)

Les hand­bal­leurs de l’es­pé­rance ST ont re­pris les en­traî­ne­ments au len­de­main des fêtes de l’aïd avec une moyenne de deux séances par jour. Au pro­gramme de de­main ven­dre­di après-mi­di, une ren­contre ami­cale de­vant l’etoile SS sur le par­quet de la salle Zouaoui. Un match qui se dé­rou­le­ra à huis clos. A titre de rap­pel, la par­ti­ci­pa­tion de l’es­pé­rance ST, au Su­per Globe du Qa­ta­ra été cou­ron­née par une cin­quième place au clas­se­ment gé­né­ral, le titre de meilleur bu­teur (Anis Mah­mou­di) et ce­lui de 2ème meilleur gar­dien de but du tour­noi (Ma­rouane Mgaïez). Des re­la­tions qui res­te­ront exem­plaires. Tou­jours est-il que l’on ne fi­nit pas d’ex­tra­po­ler sur l’ac­cueil ré­ser­vé à la dé­lé­ga­tion de l’es­pé­rance ST à Do­ha comme aux dé­ra­pages éma­nant d’une mi­no­ri­té de sup­por­ters au cours du match contre La­khwyia. Rai­son pour la­quelle nous avons te­nu à en sa­voir da­van­tage en nous adres­sant à Las­saad Sar­raï, le pré­sident de la sec­tion de hand­ball qui a conduit la dé­lé­ga­tion «sang et or» du­rant son sé­jour à Do­ha. - Le Temps : Une 5ème place par­mi un lot de huit équipes re­pré­sen­tant leurs conti­nents res­pec­tifs, c’est tout de même une per­for­mance non né­gli­geable pour le hand­ball tu­ni­sien et afri­cain ? * L. Sar­raï : Je pense que l’es­pé­rance ST ou plu­tôt ses joueurs ont été à la hau­teur de l’évé­ne­ment. Avec deux vic­toires et une dé­faite concé­dée au terme d’une brillante pres­ta­tion contre les Fran­çais du Pa­ris Saint Ger­main, on peut qua­li­fier cette 5ème place de per­for­mante. Je tiens à ajou­ter que nous avons bien pré­pa­ré le ren­dez-vous du Qa­tar et les ef­forts de nos joueurs ont été ré­com­pen­sés.

- Sauf que l’on n’a pas fi­ni d’épi­lo­guer sur l’ac­cueil qui a été ré­ser­vé à la dé­lé­ga­tion de l’es­pé­rance ST ? * J’ignore to­ta­le­ment à qui et à quoi vous faites al­lu­sion. Les or­ga­ni­sa­teurs qa­ta­ris, ont été comme à leur ha­bi­tude, aux pe­tits soins des équipes pré­sentes à Do­ha. Ils n’ont pas lé­si­né sur les moyens pour nous as­su­rer, à nous autres Tu­ni­siens, un ex­cellent ac­cueil tout le long de notre sé­jour dans la ca­pi­tale qa­ta­rie. Et là, je tiens à rap­pe­ler que nous en­tre­te­nons d’ex­cel­lentes re­la­tions avec toutes les par­ties pre­nantes du hand­ball qa­ta­ri. - Et cette ban­de­role, sor­tie d’en ne sait où, qui a fait le tour des ré­seaux so­ciaux, qu’en pen­sez-vous ? * Je vous vois ve­nir. Ecou­tez, les mau­vaises graines ont tou­jours fait par­tie du pu­blic des stades et des salles de sport. Ceux qui ont bran­di la ban­de­role à la­quelle vous faites al­lu­sion re­pré­sentent une mi­no­ri­té de faux sup­por­ters. Ce n’est pas ce genre de com­por­te­ment qui vien­dra al­té­rer nos re­la­tions avec nos amis qa­ta­ris. Ces der­niers n’ont ac­cor­dé au­cune at­ten­tion au conte­nu de cette ban­de­role. Je vous fais un scoop : les res­pon­sables du sport au Qa­tar se­ront par­mi les pre­miers in­vi­tés aux fes­ti­vi­tés du cen­te­naire de l’es­pé­rance ST. - Pour ter­mi­ner. L’es­pé­rance ver­sion 20162017, com­ment la ju­gez-vous? * Pas en­core to­ta­le­ment au point. La par­ti­ci­pa­tion au Su­per Globe a per­mis au staff tech­nique et au proche en­tou­rage de l’équipe de conclure qu’il y a en­core beau­coup de tra­vail à ac­com­plir. Notre per­for­mance est certes res­pec­table, les pré­mices en­tre­vues sont ras­su­rants mais le pa­lier su­pé­rieur ap­pelle plus d’ef­forts.

Ra­fik BEN ARFA

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.