Entre ré­cit de vie et do­cu­ment so­cio­lo­gique

LIVRE : "Feuillets d'un im­mi­gré" de Yous­sef Cha­hed

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Ha­tem BOURIAL

dans En une­son Yous­sef qua­ran­tai­ne­nou­veau Cha­hed livre de bref­sdu té­moi­gne­quo­ti­dien ta­bleaux, d'un im­mi­gré, de­puis son ar­ri­vée dans son pays d'ac­cueil à la fin des an­nées soixante. Pa­ru au prin­temps 2016 aux édi­tions Ara­besques, son ou­vrage "Feuillets d'un im­mi­gré" vaut à la fois par la qua­li­té du té­moi­gnage et la ma­nière dont l'au­teur le rap­porte dans un style par­fois lit­té­raire, par­fois di­rect, où al­ternent anec­dotes, poèmes et chan­sons.

Le té­moi­gnage d'un "simple fi­gu­rant"

Ce livre de 250 pages est le se­cond à pa­raitre de cet au­teur après une pre­mière oeuvre in­ti­tu­lée "Feuillets d'en­fance ou la mé­moire par­lante" (Ara­besques 2015). Lar­ge­ment au­to­bio­gra­phiques, ces deux ou­vrages ra­content l'en­fance à Djer­ba de l'au­teur puis son voyage pour la France à la fin des an­nées soixante. Dans "Feuillets d'un im­mi­gré" qui est en fait la conti­nui­té du pre­mier ou­vrage, Yous­sef Cha­hed ho­mo­nyme du chef du gou­ver­ne­ment mais sans lien de pa­ren­té dresse le ta­bleau de l'im­mi­gra­tion tu­ni­sienne vers la France, dans un ré­cit au jour le jour, de­puis le dé­part en ba­teau jus­qu'à la dé­cou­verte du pays d'ac­cueil et l'in­ser­tion dans son tis­su éco­no­mique.

Dans ce ré­cit, " le nar­ra­teur n'est qu'un simple fi­gu­rant et il ap­par­tient à l'his­toire de faire de lui un bon ou un mau­vais ac­teur". De fait, Cha­hed tente à chaque mo­ment de faire en sorte que son té­moi­gnage sorte de la sphère étri­quée d'un vé­cu in­di­vi­duel pour se fondre dans la sa­ga d'une gé­né­ra­tion.

En ef­fet, si l'au­teur rap­porte des faits qui le concernent au pre­mier chef, il n'en trouve pas moins les res­sorts adé­quats pour les mettre en ré­so­nance avec la si­tua­tion de tout ceux qui lui res­semblent. Ain­si, au-de­là de son ca­rac­tère anec­do­tique, per­son­nel, ce ré­cit de vie est aus­si un éclai­rage sur le monde des im­mi­grés tu­ni­siens qui dé­cou­vraient la France ou l'al­le­magne, au dé­but des an­nées soixante-dix.

Les vi­sages et les ren­contres se suc­cèdent ain­si que les simples im­pres­sions ou les ré­flexions plus phi­lo­so­phiques. Tou­jours sobre et pré­cise, sans em­phase, la plume de Yous­sef Cha­hed est tour à tour nos­tal­gique, so­cio­lo­gique, fou­gueuse et émer­veillée. Non sans hu­mour, l'au­teur iden­ti­fie des va­riantes d'im­mi­grés, narre ses coups de coeur et ses ami­tiés, évoque ma­laises de la so­li­tude et ri­gueurs hi­ver­nales.

So­li­da­ri­tés in­ébran­lables et in­ven­taire des illu­sions

Entre les cou­sins Mouss et Chad et l'ami Mo­ha qui lui ten­dirent la main, Cha­hed ra­conte aus­si les so­li­da­ri­tés in­ébran­lables qui se sont tis­sées dans ces com­mu­nau­tés d'im­mi­grés. Il rend compte des dif­fi­cul­tés de leur in­ser­tion mais aus­si des oc­ca­sions man­quées ou des hé­si­ta­tions bé­nignes. Ce gros plan sur un vé­cu que l'au­teur rap­porte sans fausse pu­deur res­semble aus­si à un in­ven­taire des illu­sions et au compte-ren­du dé­taillé d'une in­té­gra­tion.

Ce par­cours at­ta­chant qui est ce­lui de Yous­sef Cha­hed res­semble as­su­ré­ment à ce­lui de toute une gé­né­ra­tion. Ce ré­cit qui nous pro­met une suite puis­qu'il s'achève sur un pro­met­teur "A suivre", est bel et bien l'écho d'une époque à la­quelle la touche per­son­nelle de l'au­teur donne sa part de sub­jec­ti­vi­té alors que son re­gard re­cherche la pleine ob­jec­ti­vi­té dans un mou­ve­ment de fond qui a concer­né beau­coup de jeunes Tu­ni­siens des an­nées soixante. A lire pour la verve conta­gieuse de l'au­teur, son franc-par­ler et aus­si parce qu'un té­moi­gnage a non seule­ment un ca­rac­tère unique mais aus­si une va­leur fé­dé­ra­trice.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.