Un prêt de 1.2 mil­liard de di­nars en fa­veur de la Tu­ni­sie

Le Temps (Tunisia) - - Economie & Finances -

Après l’ap­pel fait par un nombre de per­son­na­li­tés pu­bliques et po­li­tiques tu­ni­sienne et fran­çaise au G8 pour sou­tien à la « tran­si­tion dé­mo­cra­tique en Tu­ni­sie », ain­si le Par­le­ment Eu­ro­péen réuni à Stras­bourg avant-hier et a ap­prou­vé le plan Mar­shall pro­po­sé par les 150 si­gna­taires de l’ap­pel.

Se­lon le site d’in­for­ma­tions « Ka­pi­ta­lis », le par­le­ment eu­ro­péen a vo­té, mer­cre­di 14 sep­tembre 2016, par 596 voix, la pro­po­si­tion de la Com­mis­sion eu­ro­péenne (CE) d’ac­cor­der à la Tu­ni­sie une aide fi­nan­cière de 500 mil­lions d’eu­ros, soit plus de 1,2 mil­liard de di­nars tu­ni­siens, en prêts à des taux pré­fé­ren­tiels. Une nou­velle en­ve­loppe de cré­dit vien­dra s’ajou­ter à une liste dé­bor­dante d’en­ga­ge­ments conclus avec les ins­ti­tuions fi­nan­cières in­ter­na­tio­nales dont le fonds mo­né­taire in­ter­na­tio­nal (FMI), la Banque Mon­diale (BM) et la Banque Afri­caine de Dé­ve­lop­pe­ment (BAD), au mo­ment où la si­tua­tion de nos fi­nances pu­bliques va de mal en pis et où le taux d’en­det­te­ment ex­té­rieur de­vient de plus en plus cri­tique aux yeux des éco­no­mistes. D’ailleurs même les ser­vices du FMI ont mis en garde la Tu­ni­sie contre cette sai­gnée d’en­det­te­ment et ont lan­cé un ap­pel pour stop­per cette hé­mor­ra­gie. Ce­la dit et en de­hors des en­ga­ge­ments fi­nan­ciers ap­prou­vés par L’ARP, la part de l’en­det­te­ment ex­té­rieur dans le fi­nan­ce­ment du bud­get de l’etat au titre de l’exer­cice en cours reste dé­ri­soire par rap­port aux pré­vi­sions bud­gé­taires. Trop de bruit pou rien ?

Une LF com­plé­men­taire

2016 ? En ef­fet et se­lon l’état d’avan­ce­ment du bud­get de l’etat ar­rê­té au mois de juillet 2016, le vo­lume net de fi­nan­ce­ment ex­té­rieur se si­tue aux alen­tours de 521.1 MDT contre 2229 MDT pré­vu pou l’exer­cice bud­gé­taire 2016, soit un écart de 1708 MDT. Un écart entre les réa­li­sa­tions et les ob­jec­tifs se tra­dui­sant par ri­co­chet par un trou bud­gé­taire ad­di­tion­nel à com­bler. Yous­sef Cha­hed le Chef du Gou­ver­ne­ment a an­non­cé lors de son in­ves­ti­ture qu’une loi de fi­nances com­plé­men­taire au titre de l’exer­cice 2016 est in­dis­pen­sable. A quand cette loi alors que nous sommes à trois mois de la fin d’an­née et que l’éla­bo­ra­tion du bud­get 2017 de­vrait être en cours?

Yosr GUERFEL AKKARI

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.