Mohs­ni et Lar­bi n’ont pas été re­cru­tés. Pour­quoi ?

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

Deux joueurs étaient dans le col­li­ma­teur de l’es­pé­rance ST à quelques heures de la clô­ture du mer­ca­to es­ti­val : Bi­lel Mohs­ni et Mo­ha­med Lar­bi. Ce ne se­ra fi­na­le­ment ni l’un ni l’autre. Le pre­mier a pré­fé­ré op­ter pour l’etoile SS dont l’offre a été lé­gè­re­ment su­pé­rieure à celle pro­po­sée par la par­tie es­pé­ran­tiste. La­quelle n’a pas in­sis­té, outre me­sure, es­ti­mant que l’axe de sa dé­fense dis­pose, à l’heure qu’il est, de trois joueurs de qua­li­té : Dhaoua­di, Bel­ka­roui et Ma­cha­ni outre le jeune Tal­bi. Mo­ha­med Lar­bi : pour cause de clause

li­bé­ra­toire Les choses sont to­ta­le­ment dif­fé­rentes en ce qui concerne le so­cié­taire du Ga­za­lec d’ajac­cio dont le contrat avec l’équipe corse ex­pire le 30 juin 2017. Sa li­bé­ra­tion pour un autre club est tri­bu­taire du res­pect de la clause li­bé­ra­toire in­cluse dans son contrat, une clause es­ti­mée un tant soit peu hors de por­tée du club. Le­quel a ,dé­jà, beau­coup in­ves­ti jusque là. Mo­ha­med Lar­bi reste, néan­moins, dans le vi­seur de l’es­pé­rance ST dans la me­sure où son éven­tuelle ve­nue au com­plexe Has­san Bel­khod­ja pour­rait se concré­ti­ser plus tard. Mo­ha­med Lar­bi était, hier, par­mi les 17 joueurs re­te­nus pour le match contre Amiens pour le compte de la 7ème jour­née en ligue 2 fran­çaise.

Pas droit à l’échec L’échec des tran­sac­tions vi­sant Mohs­ni et Lar­bi n’ont, sû­re­ment, pas man­qué d’en­traî­ner un sou­pir de sou­la­ge­ment par­mi le staff tech­nique de l’équipe pro­fes­sion­nelle. En ef­fet, avec dé­jà un ef­fec­tif com­po­sé de plus de 30 joueurs de va­leur sen­si­ble­ment égale, Am­mar Souayah et Moïne Chaa­ba­ni se trouvent confron­ter à moult pro­blèmes pour choi­sir les plus en forme à la veille de chaque ren­contre. Qu’en se­ra-t-il si Mohs­ni et Lar­bi sont ve­nus s’ajou­ter aux Bel­ka­roui, F. Sas­si, Mon­cer, Ba­dri, Ben Mo­ha­med et Zaa­bia, les autres re­crues du mer­ca­to es­ti­val. En fait, l’équipe de Bab Soui­ka dis­pose des moyens hu­mains lui per­met­tant d’al­ler au bout de ses am­bi­tions qu’elle que soit la concur­rence qui vien­dra d’ailleurs.

Ra­fik BEN AR­FA

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.