Le nou­veau pré­sident de L'UEFA, Ce­fe­rin contre la ré­forme du for­mat de la Ligue des Cham­pions

Le Temps (Tunisia) - - Sports -

Le nou­veau pa­tron de L'UEFA, Alek­san­der Ce­fe­rin, a es­ti­mé hier que la Ligue des cham­pions fai­sait fausse route en cher­chant à se trans­for­mer en "club fer­mé" pri­vi­lé­giant les grands cham­pion­nats, après une ré­forme contro­ver­sée fin août. "La Ligue des cham­pions ne peut pas conti­nuer dans cette di­rec­tion car ce­la mè­ne­rait à un club fer­mé" de na­tions au­to­ri­sées à dis­pu­ter cette com­pé­ti­tion phare, a-t-il dé­cla­ré. Le di­ri­geant slo­vène, qui s'ex­pri­mait lors de sa pre­mière confé­rence de presse dans son pays de­puis son élec­tion à la tête de l'ins­tance eu­ro­péenne du foot­ball, mer­cre­di à Athènes, a sou­li­gné vou­loir "ren­con­trer les pré­si­dents des plus grands clubs pour voir ce qu'on doit faire pour l'ave­nir".

Une "dé­ci­sion qui creuse le gouffre spor­tif et fi­nan­cier entre les plus grands clubs et les autres" Les grands clubs eu­ro­péens rêvent de consti­tuer une Su­per­ligue fer­mée qui leur évi­te­rait de se dis­per­ser - et de de­voir par­ta­ger leurs re­cettes - dans des matches à en­jeu ré­duit. Conces­sion en ce sens, L'UEFA avait, en pleine va­cance du pou­voir fin août, dé­ci­dé que, pour la pé­riode 2018-2021, l'es­pagne, l'an­gle­terre, l'al­le­magne et l'ita­lie au­raient quatre places ga­ran­ties en phase de poules de la C1 au nom de leurs bons ré­sul­tats pas­sés dans cette épreuve reine. L'as­so­cia­tion eu­ro­péenne des ligues de foot­ball pro­fes­sion­nel (EPFL) a dé­non­cé une "dé­ci­sion qui creuse le gouffre spor­tif et fi­nan­cier entre les plus grands clubs et les autres". Tout en se di­sant op­po­sé à cette ré­forme, M. Ce­fe­rin avait pré­ve­nu qu'il ne se­rait pas à même de l'an­nu­ler uni­la­té­ra­le­ment s'il était élu.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.