«Nous sommes confiants»

Le Temps (Tunisia) - - La Une - SS

Mon­tas­ser Lou­hi­chi

- Que vous ins­pire la confron­ta­tion de ce soir ? - Un sen­ti­ment de con­fiance d’abord de sé­ré­ni­té en­suite. Tous les joueurs sont bien conscients de ce qui les at­tend. Pour ce faire, nous avons pré­pa­ré l’équipe afin de lui don­ner les moyens d’être à la fois com­pé­ti­tive et sur­tout équi­li­brée et co­hé­rente dans son jeu, chose que nous pou­vons dire avoir réus­si pour le mo­ment ce qui compte après c’est aux joueurs de res­ter ap­pli­qués sur le ter­rain, so­li­daires et sur­tout en con­fiance pour réus­sir ce pre­mier exa­men. - Alors pas d’ap­pré­hen­sions par­ti­cu­lières ? - Pas le moins du monde. Car nous nous sommes at­ta­chés à l’as­pect men­tal du groupe en fa­vo­ri­sant la com­mu­ni­ca­tion en apar­té ou en groupe pour li­bé­rer les joueurs du stress qu’ils vé­hi­culent du­rant la pré­pa­ra­tion. L’es­sen­tiel c’est d’abor­der le match dans les meilleures condi­tions men­tales. Nous comp­tons bien sûr sur l’ap­port des joueurs-cadres qui ont un rôle à jouer sur ce point. Pour le reste je pense qu’une bonne en­tame fa­vo­rise quelque peu une sorte éclo­sion psy­chique et men­tale qui est de na­ture à mo­ti­ver le joueur. Par ailleurs, il ne faut pas ou­blier que l’équipe est aguer­rie aux com­pé­ti­tions afri­caines, en plus elle connait bien son ad­ver­saire. - confiant ? - Ab­so­lu­ment ! Nous avons con­fiance en nos moyens , nos joueurs savent ce qui les at­tend donc, le mode opé­ra­toire n’est plus un se­cret pour eux. Il faut s’im­pli­quer d’en­tré dans le groupe et à chaque joueur d’ap­por­ter sa contri­bu­tion dans la construc­tion de la vic­toire qui se­ra né­ces­sai­re­ment col­lec­tive. Un match certes dif­fi­cile mais qu’il faut sa­voir bien gé­rer.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.