Adop­tion du pro­jet de loi re­la­tif à un prêt de 645 MD ac­cor­dé par la BAD

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

L’as­sem­blée des re­pré­sen­tants du peuple (ARP) a adop­té, hier, en plé­nière le pro­jet de loi re­la­tif au prêt ac­cor­dé à la Tu­ni­sie par la Banque afri­caine de dé­ve­lop­pe­ment (BAD) d’une va­leur de 645 mil­lions de di­nars(md).

Au cours de leurs in­ter­ven­tions, un nombre de dé­pu­tés ont ex­pri­mé leurs craintes de la hausse de l’endettement qui a at­teint 62% du PIB contre 53% en 2015. Le dé­pu­té Yous­sef Joui­ni a sou­li­gné que ce prêt ser­vi­ra à fi­nan­cer la consom­ma­tion et non la pro­duc­tion et le dé­ve­lop­pe­ment, ap­pe­lant dans le même cadre à ré­flé­chir à la mise en place d’un nou­veau sché­ma de dé­ve­lop­pe­ment au lieu de pour­suivre la po­li­tique d’endettement. Même constat ex­pri­mé par le dé­pu­té Ji­la­ni Ham­ma­mi qui a sou­li­gné que le prêt ac­cor­dé par la BAD est des­ti­né à com­bler le dé­fi­cit bud­gé­taire et le rem­bour­se­ment d’autres cré­dits dé­jà contrac­tés. «Nous nous at­ten­dons à ce que le gou­ver­ne­ment ré­vise sa po­li­tique no­tam­ment après l’an­nonce de Yous­sef Cha­hed que l’endettement a at­teint 62% du PIB», a-t-il en­core fait sa­voir. Pour Mé­riem Bou­j­bal, l’ob­jec­tif de ce prêt n’a stric­te­ment rien à voir avec la ré­forme du sys­tème fi­nan­cier, d’au­tant plus qu’il est des­ti­né à sou­te­nir di­rec­te­ment le bud­get, à com­bler le dé­fi­cit fi­nan­cier et ré­soudre les pro­blèmes de li­qui­di­té. Elle a par ailleurs a ap­pe­lé le pré­sident de L’ARP à ac­cé­lé­rer la dis­cus­sion du pro­jet de loi re­la­tif à l’au­dit de la dette.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.